Suivez-nous

Sports

victoire spectaculaire de Montpellier sur Strasbourg, Lens enfonce Dijon

Publié

sur



Il y a eu du spectacle dans ce multiplex de la 11e journée de Ligue 1. Montpellier et Strasbourg ont notamment vécu un drôle d’après-midi à la Mosson. Toujours muni de son quintet magique (Savanier, Mollet, Mavididi, Delort, Laborde), Der Zakarian était encore récompensé de sa prise de risque. Le MHSC menait rapidement d’un break grâce à Pedro Mendes sur corner (8e) puis Delort (13e). Le plus dur avait déjà été fait seulement le Racing n’abdiquait pas. Lala manquait un premier penalty, à retirer grâce à l’anticipation d’Omlin sur sa ligne, mais ne ratait pas sa seconde tentative (22e). Un départ canon, un match relancé, on vivait une vraie sensation de montagnes russes.

La suite après cette publicité

Car dans la foulée, Pedro Mendes concédait à son tour un penalty que transformait Diallo (28e), pour remettre les deux équipes à égalité. Pas effrayé pour recommencer le travail, Delort venait placer sa tête dans les six mètres pour redonner l’avantage aux siens (32e). Montpellier se dirigeait vers le vestiaire avec ce but d’avance mais c’était sans compter sur une erreur de Congré, dont profitait Ajorque pour égaliser à son tour (45e). En seconde période, les deux équipes se rendaient encore coup pour coup mais c’est la volée de Laborde, qui faisait mouche (68e). L’attaquait frôlait le doublé (75e), puis ce fut au tour de Mollet de ne pas convertir (76e). Les Alsaciens ont bien failli en profiter puisque Ajorque (78e, 90e) et Savanier contre son camp (86e) flirtaient avec le but. Montpellier a eu chaud pour célébrer ce succès 4-3.

Nîmes retrouve le chemin de la victoire

Direction Dijon cette fois qui n’a toujours pas gagné dans ce championnat. La réception de Lens, qui cale depuis un mois et demi pouvait être une bonne occasion pour enfin débloquer le compteur. Seulement encore faut-il ne pas commettre d’erreurs invraisemblables comme celle d’Anthony Racioppi. Sous la pression de Kalimuendo et visiblement pas sûr de lui, le gardien international espoir suisse tergiversait pour finalement voir le jeune attaquant contrer son dégagement dans le but vide (20e). Les Sang et Or tenaient le bon bout surtout que Jean (45e+1), Sotoca (58e, 86e) et Ganago (74e) manquaient de creuser l’écart. A l’inverse, les Bourguignons ne réussissaient jamais à se montrer dangereux en cette seconde période et enchaînaient un 11e match de suite sans victoire.

Dans ce troisième et dernier match, nous avions droit à un duel de mal classés entre Reims et Nîmes. Invaincus depuis trois matchs tout de même, les Champenois semblaient avoir retrouvé des couleurs avant la réception de Crocodiles qui restaient sur 4 défaites consécutives. C’est peu ou prou ce qu’on a pu voir en première période avec des locaux plus justes techniquement mais sans créativité, à l’image de Boulaye Dia. Reynet avait la bonne idée de sauver les siens face à Cafaro (53e) car dans la foulée, Ripart ouvrait le score sur un penalty généreux (62e). Reynet se montrait encore vigilant devant Touré (64e) et voyait surtout sa barre le sauver par deux fois à la dernière minute (90e+4). Les Nîmois s’offraient un premier succès depuis un mois et demi (1-0) très précieux.

Le classement de Ligue 1.

Les matchs de 15h :

Reims 0 – 1 Nîmes : Ripart (sp 62e)

Dijon 0 – 1 Lens : Kalimuendo (23e)

Montpellier 4 – 3 Strasbourg : Pedro Mendes (8e), Delort (13e, 32e), Laborde (68e) ; Lala (sp 22e), Diallo (sp 28e), Ajorque (45e)



via Foot Mercato

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Malick Daf après la victoire du Jaraaf face à Kano Pillars : « Si on corrige nos erreurs, on fera un meilleur résultat à l’extérieur »

Publié

sur


En match comptant pour le premier tour des préliminaires de la Coupe de la CAF, le Jaraaf de Dakar a pris une bonne option en venant à bout des Kano Pillars du Nigeria, sur le score de 3 buts à 1, même s’il y avait de la place pour faire un bien meilleur résultat, selon l’entraineur de l’équipe de la Médina, Malick Daf.

« Nous avons raté notre début du match (se référant au but encaisser très tôt) cause du manque d’intensité dans le jeu mais il faut se féliciter de cette performance. Lorsque nous avons élevé le rythme, les choses sont allées de mieux en mieux et si on regarde le contenu de l’ensemble de la partie, on aurait pu se déplacer avec un avantage plus conséquent au retour », analyse le technicien en conférence de presse.

Malick Daf qui préfère féliciter ses joueurs pour cette victoire, est conscient que ce ne sera pas une partie de plaisir lors de la manche retour au Nigeria, mais se fie des capacités et qualités de son équipe. « Ce sera très compliqué chez eux (à Kano). Mais si nous sommes en pleine possession de nos moyens, nous sommes bien capables d’aller réussir un bon résultat là bas », a-t-il par ailleurs ajouté avant d’appeler ses joueurs à ne pas dormir sur leurs lauriers.

« En apportant des correctifs, l’équipe présentera un bien
meilleur visage », se termine Daf.

wiwsport.com



via WiwSport

Continuer La Lecture

Sports

El Hadji Ousseynou Diouf rend hommage à Maradona : « c’est le prophète du football, il m’estimait beaucoup »

Publié

sur


Les hommages se multiplient. Légende du football, Diego Maradona est très estimé des acteurs du ballon rond. A l’instar des autres grands figures du football africain, El Hadji Diouf vient de lui rendre hommage.

Vidéo) : quand El Hadji Diouf, Maradona, Fadiga, Mamadou Niang, Rivaldo se trouvent sur le terrain. Regardez le spectacle... | Niooz.fr

« C’est le prophète du football qui est parti. Il m’estimait beaucoup. Quand il m’a vu jouer, je ne sais pas comment il a eu mon numéro de téléphone mais, il m’a contacté pour me féliciter et m’encourager. Si je fais partie des 100 meilleurs joueurs du siècle c’est grâce à lui. Il s’est battu pour cela alors qu’il n’est pas un africain. C’est parce qu’il savait reconnaître et apprécier le talent de l’autre. Aujourd’hui, c’est le monde entier qui a perdu. Il procurait du bonheur à tout le monde. Il incarnait le respect. En plus, il était un vrai patriote ».

Avec Afrique Sports



via WiwSport

Continuer La Lecture

Sports

«on a perdu ce match pour moi»

Publié

sur



La suite après cette publicité

Remonté aux micros en fin de match, l’entraîneur du Paris SG Thomas Tuchel a expliqué en conférence de presse qu’il considérait avoir perdu la rencontre face aux Girondins de Bordeaux malgré le score de parité (2-2, 12e journée de Ligue 1).



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Suggestion