Suivez-nous

Sports

Turquie: Goztepe de Lamine Gassama et Cherif Ndiaye domine Denizlispor (5-1) !

Publié

sur


Goztepe de Lamine Gassama et Chérif Ndiaye a largement dominé lors de la première journée de la Super League. 

Le défenseur sénégalais n’a pas participé à cette rencontre. Lamine Gassama n’a pas joué ce week-end. Son équipe a écrasé Denizlispor (5-1). Arrivé en 2016 en provenance de Lorient, Lamine Gassama est parmi les plus anciens Lions en Super Lig Turc.

L’attaquant sénégalais Cherif Ndiaye est entré en cours de match. Il vient de s’engager avec le club turc cet été pour continuer sa progression et faire de belles prestations. Lors de la défunte saison, Göztepe a terminé la saison 2019-2020 à la 11e place.

 

wiwsport.com

 



via WiwSport

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

LIVE – Antenne Libre sur Le Sport Sénégalais #WakhSaKhalate

Publié

sur


L’article LIVE – Antenne Libre sur Le Sport Sénégalais #WakhSaKhalate est apparu en premier sur wiwsport.



via WiwSport

Continuer La Lecture

Sports

Une pépite portugaise se dit avoir le même style que Mahrez

Publié

sur


Riyad Mahrez a marqué de son empreinte le football européen. L’exemple palpable est la récente sortie de Francisco Trincao qui s’identifie au capitaine des Fennecs.

Recrutée par le FC Barcelone cet été, la pépite portugaise a dévoilé ses trois joueurs favoris lors d’un entretien au quotidien français L’Equipe. Parmi ces stars, Mahrez qui inspire le jeune attaquant dans son style de jeu.

« Mon idole est Cristiano Ronaldo, mais je ne pas oublier Neymar, un joueur que j’adore regarder. Cependant, le joueur auquel je m’identifie le plus dans ma façon de jouer est Riyad Mahrez », a-t-il déclaré.

Une déclaration qui montre le niveau de performance de Mahrez en Premier League. Avec sa patte gauche, le milieu offensif algérien arrive toujours à faire la différence. Et susciter les envies de certaines écuries sur le vieux continent.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

des enjeux à tous les niveaux pour cette nouvelle saison 2020/2021

Publié

sur



La course au titre

La suite après cette publicité

De nouveau champion la saison dernière, le Bayern Munich sera plus que jamais favori à sa propre succession. Après un an et demi sous les ordres de Niko Kovac, le club allemand a relancé la machine avec la nomination d’Hans-Dieter Flick en tant que coach principal. Cela a débouché par une saison exceptionnelle pour le Rekordmeister puisqu’il a remporté la Coupe d’Allemagne, la Bundesliga et la Ligue des Champions. Avec un jeu rodé aussi bien offensivement que défensivement et des cadres retrouvés (Thomas Müller, Jérôme Boateng ou encore Manuel Neuer), le club bavarois s’appuie sur un Robert Lewandowski record, des patrons qui prennent une autre dimension comme Joshua Kimmich et David Alaba mais aussi le jeune Alphonso Davies. Doté de Kingsley Coman et de Serge Gnabry sur les ailes, le Bayern dispose aussi de sa recrue Leroy Sané. Avec Tanguy Kouassi et Alexander Nübel qui sont arrivés, le futur du club est bien assuré. Seule ombre au tableau, le départ annoncé de Thiago Alcantara mais l’Espagnol n’a toujours pas quitté le club tandis que Leon Goretzka s’est imposé comme titulaire depuis quelques mois.

S’il sera difficile de terminer devant le Bayern Munich, le Borussia Dortmund est comme chaque saison le prétendant numéro un au titre derrière les Bavarois. Si Thomas Meunier aura fort à faire pour compenser le départ d’Achraf Hakimi à l’Inter Milan, le Borussia Dortmund est sur la pente ascendante avec l’acclimatation de plus en plus probante des recrues de l’an dernier. Ainsi, Julian Brandt, Thorgan Hazard et Erling Braut Haaland seront encore plus adaptés au jeu des Marsupiaux et des recrues comme Jude Bellingham (17 ans) et Reiner (prêté, 16 ans) vont donner des options supplémentaires à Lucien Favre. Enfin, les jeunes espoirs Immanuel Pherai (19 ans) et Youssoufa Moukoko (15 ans) auront sûrement un peu de temps de jeu. Autre candidat, le RB Leipzig qui reste sur deux troisièmes places de rang. Demi-finaliste de la Ligue des Champions, l’équipe de Julian Nagelsmann se sait attendue au championnat. Terminer devant le Bayern sera compliqué, mais devancer Dortmund et se battre jusqu’au bout avec le Rekordmeister serait déjà une belle réussite. Il faudra compenser les pertes de Patrik Schick (Bayer Leverkusen) et Timo Werner (Chelsea) en attaque mais Hwang Hee-Chan est déjà arrivé de Salzbourg alors qu’un buteur qui pourrait être Alexander Sorloth (Trabzonspor) pourrait aussi venir. Enfin, Benjamin Henrichs est prêté avec Monaco. Doté d’un effectif stable, le RB Leipzig devrait encore une fois être au rendez-vous.

Les places européennes

Quatrième la saison dernière, le Borussia Mönchengladbach s’est distingué par un jeu léché. Les Fohlen vont participer à la Ligue des Champions et auront certainement envie d’y retourner la saison prochaine. Pour la seconde saison de Marco Rose à la tête du club, l’effectif est resté stable. Joueurs marquants du club, Fabian Johnson (32 ans) et Raffael (35 ans) ont vu leur contrat s’achever mais ils n’avaient plus qu’un rôle secondaire dans l’effectif. En revanche les prêts de Valentino Lazaro (24 ans, Inter) et Hannes Wolf (21 ans, RB Leipzig) apporteront un véritable plus à Gladbach dans la course aux places qualificatives en Ligue des Champions. Cinquième l’an passé, le Bayer Leverkusen a manqué d’un souffle la qualification en Ligue des Champions. Le club allemand a le potentiel pour retrouver cette compétition mais il faudra régler les problèmes défensifs de la saison dernière. Devant, Kai Havertz va laisser un grand vide et Kevin Volland a aussi quitté le club. Patrik Schick est arrivé et le jeune Florian Wirtz devrait avoir plus de responsabilités. A Peter Bosz de trouver le meilleur système.

Pour sa seconde année à la tête du VfL Wolfsbourg, Oliver Glasner va poursuivre son travail de longue haleine. Pas de folie sur le mercato mais le recrutement de deux jeunes espoirs avec le Polonais Bartosz Bialek et le désormais ex-Sochalien Maxence Lacroix. Deux éléments qui essayeront de faire leur place dans un collectif bien huilé et qui est en progression constante. Qualifié en Europa League cette saison, Hoffenheim a bien digéré le départ de Julian Nagelsmann. Avec un nouveau coach Sebastian Hoeneß et l’arrivée de Mijat Gacinovic qui évoluait à l’Eintracht Francfort, l’écurie allemande reste un candidat aux places européennes et conserve ses stars. Andrej Kamaric, Diadie Samassékou, Florian Grillitsch, Robert Skov ou encore Oliver Baumann, Hoffenheim a conservé une colonne vertébrale assez solide. Doté de moyens importants, le Hertha Berlin avait accueilli Lucas Tousart (prêté à Lyon jusqu’à la fin de la saison), Krzysztof Piatek, Dody Lukebakio ou encore Matheus Cunha au cours de la saison dernière. Des arrivées importantes qui permettent au club de la capitale d’imaginer un futur brillant. Les arrivées de Jhon Cordoba (Cologne), Alexander Schwolow (Fribourg) et Deyovaisio Zeefuik (Groningue) confirment cette volonté de se maintenir dans la première partie de tableau.

Les outsiders

Pas toujours bien géré, capable du meilleur comme du pire, Schalke 04 avait bien débuté la dernière saison avant de totalement s’écrouler. L’absence du turc Ozan Kabak pour blessure a certainement aidé dans cette méforme et il sera bien de retour cette saison. Le coach David Wagner qui a été maintenu malgré une mauvaise deuxième partie de saison bénéficiera de renforts offensifs avec le vétéran Vedad Ibisevic (36 ans) arrivé du Hertha et le Portugais Gonçalo Paciência (26 ans) venu de l’Eintracht Francfort. S’il faudra composer avec les pertes de Weston McKennie (Juventus), Alexander Nübel (Bayern Munich) ou encore Daniel Caligiuri (Augsbourg), l’effectif reste intéressant et peut permettre de décrocher une qualification en Ligue Europa. Il sera difficile de faire plus en revanche. La situation est plus favorable pour l’Eintracht Francfort. Si le mercato n’a pas permis de gros bouleversements dans l’effectif des Adler, la continuité est importante. Le coach Adolf Hütter bénéficie d’un effectif où les postes sont doublés et s’appuiera sur la doublette Daichi Kamada – André Silva qui prend en importance. Le Serbe Filip Kostic sera lui aussi indispensable.

Surprise de la saison passée, Fribourg a été pillé. Luca Waldschmidt est parti à Benfica, Robin Koch a rallié Leeds United tandis qu’Alexander Schwolow a posé ses valises au Hertha Berlin. Malgré cela, il y a de quoi être optimiste. L’architecte Christian Streich est arrivé et saura trouver des solutions. Baptiste Santamaria est arrivé d’Angers pour renforcer le milieu de terrain alors que le jeune Florian Müller (prêté par Mayence) sera le gardien titulaire cette saison. Ermedin Demirovic renforce l’attaque en provenance d’Alavés et surtout le Néerlandais Guus Til tentera d’apporter sa touche technique. Après un flop au Spartak Moscou, il essayera de se relancer en Bundesliga. Barragiste l’an dernier, le Werder Brême reste sur une bonne dynamique avec à sa tête Florian Kohfeldt. Utiles en seconde partie de saison, Leonardo Bittencourt et Ömer Toprak sont restés tandis que le jeune Tahith Chong a été prêté par Manchester United mais le gros coup du Werder c’est surtout de conserver pour l’instant son attaquant kosovar Milot Rashica.

La course au maintien

Se maintenant depuis plusieurs saisons sans trop trembler, Mayence a un peu plus souffert l’an dernier. Le club coaché par Achim Beierlorzer n’a pas fait de révolution sur le mercato mais s’appuiera encore une fois sur son Suédois Robin Quaison qui prend un statut de plus en plus important au fil des saisons. Établi dans le paysage allemand depuis plusieurs saisons aussi, Augsbourg est une équipe poil à gratter. Si le départ de Philipp Max au PSV Eindhoven risque de faire mal, Felix Uduokhai (Wolfsbourg), Robert Gumny (Lech Poznan), Tobias Strobl (Gladbach) ou encore Daniel Caligiuri (Schalke 04) vont renforcer l’effectif cette saison. Le maintien semble largement atteignable même si comme chaque année, la marge d’erreur n’est pas illimitée pour Augsbourg. Cologne de son côté a bien négocié son intersaison. Le départ de Jhon Cordoba au Hertha Berlin a été compensé par l’arrivée de trois valeurs sûres du championnat, soit Ondrej Duda, Sebastian Andersson et Ron-Robert Zieler. S’appuyant sur l’effectif qui est remonté de deuxième division, Cologne continue de miser sur la continuité.

Autre promu de la saison dernière l’Union Berlin va devoir confirmer. Intéressant l’an dernier, le club de la capitale allemande a perdu son buteur Sebastian Andersson parti à Cologne. Même si Marius Bülter a été recruté définitivement tout comme Robin Knoche est arrivé du VfL Wolfsbourg, le maintien s’annonce bien plus compliqué que la saison dernière. Champion de deuxième division, l’Arminia Bielefeld est de retour dans l’élite. Souhaitant rester en Bundesliga, le club promu compte notamment sur les arrivées en prêt de l’espoir Japonais Ritsu Doan (PSV Eindhoven) et de Sergio Cordoba (FC Augsbourg). Doté de moins d’individualités, il faudra se montrer uni pour conserver sa place en première division. Le VfB Stuttgart dispose de plus de moyens et d’un statut de club historique. Cela ne l’empêche pas d’être promu et de viser avant tout le maintien. Renforçant sa défense avec Waldemar Anton et Konstantinos Mavropanos, le club souabe s’appuie sur un effectif jeune mais dans la continuité de la saison précédente. Avec des pépites comme Orel Mangala et Silas Wamangituka ou encore l’intéressant Erik Thommy, l’espoir maintien est clairement permis.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Suggestion