Suivez-nous

Sports

Thiago Mendes évoque sa relation avec Juninho

Publié

sur



Après une première saison délicate, Thiago Mendes (28 ans) a songé à quitter l’Olympique Lyonnais. Déçu par certains rumeurs sur son hygiène de vie notamment, le milieu brésilien s’est finalement résolu à rester et répondre aux attentes. Un choix qui s’est avéré payant et l’ancien Lillois a enfin lancé son aventure lyonnaise. Mais pendant sa période de réflexion sur son avenir, le principal protagoniste a pu compter sur un soutien de choix : Juninho. Dans une interview accordée à l’Equipe, Mendes a évoqué l’importance du directeur sportif au moment de trancher sur son futur.

La suite après cette publicité

« On a une relation très ouverte, sincèrement, on se parle beaucoup. Quels que soient les moments difficiles que j’ai pu vivre à l’Olympique Lyonnais, il a toujours été là. On a toujours beaucoup discuté et échangé, même encore aujourd’hui alors que ma situation sportive est meilleure. Lorsque j’ai voulu être transféré, il a su trouver les bons mots avec moi, en restant positif. Il m’a expliqué qu’il fallait que je sois patient, que j’allais surmonter mes difficultés, que j’allais y arriver. Je savais que des joueurs à mon poste étaient arrivés ou allaient venir. Mais, pour moi, ce n’est pas un problème, c’est plutôt une valeur supplémentaire pour le club de prendre des joueurs de ce talent, c’est positif au final pour l’OL, » a ainsi confié Thiago Mendes. L’OL peut aujourd’hui se satisfaire de ce choix…

. »



via Foot Mercato

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Ligue des Champions, OM : joue-là comme l’Atalanta

Publié

sur



Ce mercredi, l’Olympique de Marseille à l’occasion d’entrer à nouveau dans l’histoire de la Ligue des Champions. En cas de défaite, à l’Orange Vélodrome, contre le FC Porto (à suivre en live commenté sur Foot Mercato), ils deviendront à jamais les premiers à subir treize défaites d’affilé dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. En revanche, une victoire maintiendrait un espoir. L’espoir d’une qualification miracle pour les huitièmes.

La suite après cette publicité

Mais cette fois, ils ne seraient pas les premiers à faire ce genre d’exploit. Il existe un précédent et nous n’avons pas besoin de remonter à très loin pour le trouver. L’année passée, l’Atalanta, nouvelle dans la compétition puis surtout quart de finaliste de la dernière édition, comptait trois défaites en autant de rencontres. Dans la poule des joueurs de Bergame, on retrouvait Manchester City, le Shakhtar Donestk et le Dinamo Zagreb.

L’Atalanta a presque fait un sans faute

Lors de la phase aller de ces rencontres, les Italiens ont pris 5-1 contre les Citizens, 2-1 à domicile contre le Shakhtar et 4-0 à Zagreb. Deux matches à l’extérieur et un à domicile, comme l’OM. Lors de la phase retour, les Bergamasques n’ont pas remporté toutes leurs rencontres. En effet, ils ont battu le Dinamo (2-0) et Donestk en Ukraine (3-0). Mais en plus, ils ont très bien combattu City et ont obtenu un point (1-1). Avec sept points, ils profitaient des autres résultats pour finir seconds.

Pour l’OM, il ne faut pas rentrer dans les comptes d’apothicaire. Il ne faudra pas perdre. En dominant Porto, il reviendrait à trois points des Portugais, qui auront encore à jouer Manchester City, et à égalité avec l’Olympiakos si les Grecs sont défaits par les Anglais. Une semaine plus tard, le 12 décembre, ils recevront à nouveau, mais cette fois les Grecs de l’Olympiakos. En cas de victoire, couplée à une défaite de Porto contre Manchester City, les Marseillais seraient alors à égalité avec les Portugais avant l’ultime journée.

Manchester City à fond contre l’OM lors de la J6 ?

C’est là que ça se complique. Si l’OM ne l’emporte pas au moins sur le score de trois buts à zéro (score de l’aller au Portugal), ils n’auront pas leur destin entre leurs pieds et devront attendre une éventuelle contre-performance de Porto, qui sera en déplacement au Pirée. Quoi qu’il en soit, l’OM devra faire un résultat du côté de l’Etihad, chose compliquée, mais pas nécessairement impossible, l’OL (vainqueur à Manchester en septembre 2018 2-1) peut en témoigner.

Il est probable que les Citizens soient déjà qualifiés et même premiers du groupe quand ils affronteront l’Olympique de Marseille. Vu la cadence infernale des matches et les critiques répétées de Pep Guardiola, on peut estimer qu’il préservera ses cadres, ou du moins une partie, et encore plus quand on sait que trois jours après la réception de l’OM, qui devrait donc compter pour du beurre pour eux, ils se déplaceront à Old Trafford pour le derby de Manchester. Si toutes ces planètes s’alignent, André Villas-Boas remplacera probablement Didier Deschamps dans l’histoire des gens les plus chanceux de Marseille.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Le Marocain revient sur ses débuts pour le moins difficile avec le Benfica

Publié

sur


Adel Taarabt a retrouvé son meilleur niveau sous les couleurs de Benfica. L’international marocain, donné pour perdu pour le football il y a quelques mois encore, a renversé la vapeur au point de devenir incontournable à Benfica.

Dans un entretien accordé à Record, Adel Taarabt a évoqué ses moments de tempêtes connus avec le Benfica Lisbonne. Pour lui, le début difficile de l’aventure au sein du club portugais lui a permis de grandir en maturité et de voir désormais les choses d’une autre façon. Aujourd’hui élément incontournable de la formation lisboète, le Lion de l’Atlas de 30 ans revient sur ses débuts pour le moins difficile au Portugal.

«J’étais à Lisbonne, j’allais m’entraîner avec l’équipe B et je rentrais chez moi pour voir des matchs de foot. J’ai perdu presque tous mes amis. Quand tu es au top, tout le monde veut être ton ami. Quand j’étais en bas, il n’y avait plus personne à mes côtés, » lance Adel Taarabt

« Je suis très généreux, j’ai un grand cœur, j’emmenais tous mes amis en vacances avec moi autour du monde, je payais tout. Quand j’étais mal, j’ai compris ce que mon père me disait : « les vrais amis sont ceux qui te font pleurer, pas ceux qui te font rire » ».

« Maintenant, j’ai trois ou quatre amis, mais j’ai appris. Mon père me dit que la meilleure chose qui te soit arrivée Adel, c’est d’avoir signé à Benfica et d’avoir vécu ces moments-là. C’est la vérité. Benfica a été la meilleure chose qui me soit arrivée», a-t-il confié.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

Pourquoi il ne faut pas rater PSG-RB Leipzig

Publié

sur


Pour cette quatrième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions, le PSG est au pied du mur ! Et c’est un prestigieux PSG-RB Leipzig qui est au programme. Une affiche déterminante quant à l’avenir de Paris en C1, diffusée ce mardi en direct sur RMC Sport et sur Téléfoot à 21h qui ne faut pas rater, et ce, pour plusieurs raisons.

La suite après cette publicité

Ce PSG-Leipzig sonne déjà comme une revanche pour Paris. La bande à Thomas Tuchel, qui maîtrisait parfaitement la rencontre au match aller en Allemagne s’était écroulée durant la dernière heure de jeu, allant même jusqu’à perdre la rencontre. Ce match est donc l’un des plus importants de l’histoire parisienne version QSI. Une défaite serait catastrophique et plongerait le club finaliste de la dernière édition dans une crise, et sans doute en Ligue Europa.

Les raisons de ne pas rater PSG-RB Leipzig

L’une des raisons pour lesquelles il ne faut pas rater ce match est le retour en Ligue des Champions du tandem offensif de poids Neymar-Mbappé. Quand le PSG aligne ses deux joueurs, ce n’est plus vraiment la même chose. Et avec un Moise Kean en forme et un Angel Di Maria qui monte en puissance, la force de frappe parisienne devrait faire très mal à une équipe de Leipzig amoindrie défensivement et qui reste sur un 5-0 encaissé à Old Trafford en Ligue des Champions.

Ce PSG, qui a perdu face à Monaco vendredi, a de la ressource et pourra compter sur le retour en forme de Kylian Mbappé (2 buts à Louis II en une heure). L’attaquant international tricolore, à la recherche d’un second souffle en Ligue des Champions (il n’a plus marqué depuis 7 matches) sera forcément attendu au tournant. Attention tout de même à la force de réaction allemande, qui a tout intérêt à gagner pour se rapprocher de la qualification. On devrait donc assister à un match ouvert, débridé et qui devrait amener son lot de buts ! Une affiche européenne à ne pas rater.

Les raisons de suivre ce match sont donc nombreuses et tout fan de football qui se respecte doit regarder un tel événement. Et pour ne rien rater de ce spectacle unique, une seule solution : profiter de l’offre RMC Sport+Telefoot qui vous permet d’accéder en direct à toutes les rencontres de la Ligue des Champions pour seulement 19,90 € par mois pendant 6 mois, puis 25,90€ les six mois suivants avec un engagement de 12 mois. Pour en profiter, rendez-vous ici ! Cette offre vous permet de regarder vos matchs en live sur vos écrans : mobile, PC, Smart TV et consoles. L’opportunité est idéale de pouvoir savourer dans les meilleures conditions cette affiche unique PSG-RB Leipzig ce mardi à 21h.




via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Suggestion