Suivez-nous

Sports

Surf : 2ème Professionnel sénégalais de l’histoire : Chérif Fall en planche Billabong pour 2 ans !

Publié

sur


C’est officiel depuis mercredi passé, Chérif Fall s’est engagé pour deux ans avec la plus grande multinationale de surf à savoir Billabong via son réseau Europe. Ce qui fait de ce rider ngorois de 24 ans le tout second sénégalais à avoir paraphé un contrat professionnel. Le pionnier n’étant autre qu’Oumar Sèye, le formateur de ce même Chérif Fall, informe Record.

C’est parti pour un bail de deux ans et des participations récurrentes à des compétitions XXL en Europe, aux USA et un peu partout à travers le reste du monde. Voilà les avantages énormes qu’offre le tout nouveau contrat que vient de signer Chérif Fall avec la multinationale de surf Billabong.

Billabong qui du reste, est l’actuel sponsor du champion du monde de surf en titre à savoir le brésilien Italo Ferreira. Chérif Fall, de par ce gros contrat pro (montant non révélé), se met ainsi à l’abri de tout souci financier pour évoluer au très haut niveau.

Pour rappel, Chérif Fall a été champion du Sénégal dans toutes les catégories existantes en sus d’un titre africain obtenu en 2017, à Dakar. Il est coaché depuis l’âge de 8 ans par Oumar Séye, le précurseur du postulat de surfeur pro au Sénégal. Ce dernier a durant sa vie pro évolué sous les couleurs du sponsor américain Rustie (7ans), d’Adidas Salomon (3ans) et de Rip Curl (10 ans).

 

 

 

Wiwsport



via WiwSport

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Hamari Traoré (Stade Rennais) : « Ça n’a pas fonctionné comme on le souhaitait »

Publié

sur


Tout juste après le match perdu d’une courte tête face au LOSC (0-1), le capitaine rennais, Hamari Traoré a réagi en conférence de presse.

 

Qu’est-ce qui vous a manqué ce soir ?

Je dirais la justesse et la finition. En première mi-temps on n’a pas joué comme je le souhaitais. On a mieux joué en seconde mi-temps, on les a fait reculer, on était face à un bloc qui a bien défendu, on a manqué de profondeur.

On voyait que Lille vous bloquez dans vos montées. Vous étiez sous pression sur les côtés ?
Oui ils ont essayé de bloquer nos forces, c’est normal. C’est ce qu’on essayait aussi de faire. On a su réagir, on a trouvé des solutions en deuxième période, ça n’a pas fonctionné comme on le souhaitait, mais on a essayé de se délivrer de ce marquage qu’ils nous ont mis, et on a fait quelques bons centres qui n’ont pas terminé au fond. C’est difficile aujourd’hui, mais l’équipe a montré un beau visage en deuxième mi-temps, il faut garder ça pour les prochaines rencontres.

Vous avez eu le ballon mais on a le sentiment que vous tombiez sur un bloc lillois assez impressionnant ?

Ils ont très bien défendu, on les a bien fait reculer en deuxième mi-temps, ils n’ont quasiment pas grands choses, on les a bien étouffé. Mais comme je l’ai dit on a manqué de finition et de justesse dans le dernier geste je pense. Lille est bien armée, et pour aller chercher le titre, nous on essaye de jouer notre rôle, et que ça soit l’Europa League ou la Champions League, on cherche à être européen. Aujourd’hui on a perdu 1-0, ce n’est pas la fin du monde. On va rectifier ce qui n’a pas été pour être mieux dans les prochains matches.

Votre bonne série s’arrête, vous êtes à 9 points de Lille. Est-ce que le podium est un peu trop haut pour Rennes ?

Non, non (sourire), il n’y a jamais rien de haut, ce n’est pas parce qu’on a perdu un match aujourd’hui qu’on va dire que le podium est trop haut pour nous. On a fait un très bon match contre Lyon, on a battu Marseille à domicile, donc on ne peut pas parler de podium haut. Il nous manquait pas grand chose aujourd’hui. Lille non plus n’a pas fait un match où ils nous ont vraiment fait mal. On a perdu, on va améliorer ce qu’on n’a pas bien fait, on va continuer à bien travailler, pour mieux aborder le match de Marseille qui arrive.

Lille peut aller chercher le titre, peut rivaliser avec le PSG ?

Ils sont mieux armés quand même pour bien se battre contre Paris, ils ont une bonne équipe, une force d’équipe qui peut vraiment faire mal, ils étaient fatigués [contre nous], mais ils n’ont pas lâché. Je dirais qu’ils sont bien armés pour rivaliser contre Paris.

Sur l’accueil des supporters autour du stade

Ca fait plaisir, ça fait chaud au coeur, c’est toujours plaisant d’avoir ce soutien et nos supporters nous manquent beaucoup, on le sent match après match, et on essaye de tout donner pour leur faire plaisir. Aujourd’hui on a tout donné, on a rien à se reprocher, on a fait un match complet. On n’a pas eu le point, mais on essaye de faire plaisir à chaque match à nos supporters.

Vous aviez des frissons quand vous les avez vu autour avec les fumigènes ?

Frissons non, mais on était très contents, ça fait vraiment plaisir de les voir, parce que même avec le covid ils sont venus nous soutenir, nous donner de la force. On essaye toujours de les rendre fiers de nous, aujourd’hui on n’a pas pu, mais on va continuer à se battre.

Sur les tensions autour de l’arbitrage et les déclarations de Clément Grenier, qui a dit que l’arbitre vous avez mal parlé et qu’il avait arbitré contre vous dans ce match. C’est comme ça que vous l’avez ressenti aussi de votre côté ?

(sourire) Vous savez Clément c’est un compétiteur, comme nous tous. Dans le match il peut y avoir des échanges, mais il n’y a pas à faire de polémique, c’est le football, c’est comme ça, il ne faut pas rester sur ça et passer à autre chose.

Sur la prestation de Jérémy Doku, qui soulage défensivement sur le côté de Traoré

Oui c’est bien, Jérémy fait des progrès. Aujourd’hui on a beaucoup plus d’automatismes, on se trouve beaucoup plus facilement. Il fait beaucoup d’efforts défensifs, et moi j’essaye de lui apporter également offensivement. Il monte en puissance match après match, il a été très bon aujourd’hui et j’espère qu’il va continuer et garder ce qu’il est entrain de faire, il essaye de gommer ce qui ne va pas.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

Super Lig : Papy Djilobodji (Gaziantep) affronte Mame Biram Diouf (Hatayspor)

Publié

sur


La 20ème journée de Super Lig va offrir un bon duel entre deux sénégalais : Papy Djilobodji et Mame Biram Diouf. Les deux joueurs sont titulaires pour la rencontre devant opposer Gaziantep à Hatayspor (16 heures).

Deux équipes en bonne forme. Deux joueurs dans leurs meilleurs jours. La rencontre entre Gaziantep et Hatayspor de ce dimanche en Super Lig s’annonce intéressante et l’enjeu ne manque. En effet, Gaziantep occupe la quatrième place (34 points) et pourrait la perde face en cas de défaite à Hatayspor.

Le onze de Gaziantep : 

Le onze de Hatayspor : 

wiwsport.com





via WiwSport

Continuer La Lecture

Sports

le Celta et Eibar dos à dos

Publié

sur



Suite de la 20e journée de championnat espagnol avec un duel plutôt équilibré entre le Celta et Eibar. Les Galiciens, en difficulté ces derniers temps, n’ont pas pu faire mieux qu’un 1-1 contre l’écurie basque, qui a d’ailleurs semblé satisfaire les deux formations.

La suite après cette publicité

En première période, c’est Brais Mendez qui a rapidement mis les locaux devant (1-0, 9e). Mais en deuxième période, la pépite Bryan Gil a mis les deux équipes à égalité. Le Celta grapille une place et passe neuvième, tout comme Eibar qui monte de son côté à la quinzième marche du classement.

Retrouvez le classement de la Liga ici.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Suggestion