Suivez-nous

Sports

Strasbourg dévoile le futur visage de la Meinau

Publié

sur



Après Montpellier, c’est au tout du RC Strasbourg de dévoiler son projet de rénovation et d’extension pour son stade. Contrairement au MHSC qui va quitter son enceinte actuelle, les Alsaciens s’appuieront sur la Meinau pour construire leur nouvel écrin. Et c’est le cabrant anglais Populous qui a été choisi pour orchestrer cette transformation.

La suite après cette publicité

« Le cabinet britannique a offert au football des stades magnifiques, l’Emirates Stadium d’Arsenal (2006), le Groupama Stadium de Lyon (2016) et enfin, le joyau de Tottenham (2019). Le cabinet œuvre également à la rénovation, en cours, du stade de Fulham (2021). (…) Son projet répond parfaitement à trois critères essentiels : la performance environnementale, la maîtrise fonctionnelle et financière du programme technique et l’insertion urbaine et paysagère de l’équipement », eut-on lire sur le site officiel du RCSA.

Les dates du projet :

  • De juin 2022 à mai 2023, construction du bâtiment à l’arrière de la tribune sud qui aura un impact très réduit sur la jauge (24.150 places)

  • De juin 2023 à décembre 2023, raccordement à la tribune existante. Une période de six mois durant laquelle la jauge sera réduite à 19.000 places, la plus basse durant toute la période travaux.

  • De janvier 2024 à juillet 2024, travaux de la tribune ouest et de la fan zone. La jauge remonte à 23.000 places

  • De juillet 2024 à décembre 2024, travaux de la tribune nord. Jauge à 24000 places

  • De janvier 2025 à juin 2025, travaux de la tribune est. Jauge à 24000 places

  • Livraison en juillet 2025 avec capacité finale de 32.000 places.





via Foot Mercato

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

le Real Madrid prend déjà la porte contre l’équipe de D3 Alcoyano !

Publié

sur


Ne pas perdre pour ne pas être en crise. Après son match nul contre Osasuna en Liga et son élimination en demi-finale de la Supercoupe d’Espagne face à l’Athletic (1-2), le Real Madrid devait se reprendre ce mercredi contre Alcoyano, en seizième de finale de Coupe du Roi. Mais en face des Merengues, la formation de D3 était en pleine confiance, avec une série de sept matches sans défaite toutes compétitions confondues. Côté madrilène, Zinedine Zidane partait sur un 4-3-3 et laissait Benzema sur le banc. En face, Vicente Parras sortait un 4-4-2.

La suite après cette publicité

Comme attendu, les Merengues confisquaient le ballon aux locaux et affichaient rapidement une forte possession de balle, d’environ 80%. Mais dans le jeu, Vincius Jr et ses coéquipiers n’arrivaient pas à faire la différence et le spectacle n’était pas au rendez-vous même si Valverde offrait une première frayeur à Alcoyano (13e). Les occasions du CDA n’étaient pas nombreuses non plus mais sur un coup de tête de Mourad, Lunin devait sortir le grand jeu pour éviter la catastrophe (34e). Mais le Real ne se pressait pas et finissait par être récompensé, juste avant la mi-temps.

Casanova Vidal endosse le costume de héros

Côté gauche, Marcelo ajustait un centre que reprenait Militao en pleine course. De la tête, le défenseur madrilène catapultait alors le cuir au fond des filets pour l’ouverture du score (45e, 0-1). Un but inscrit au meilleur moment par un Real Madrid pas forcément étincelant durant les 45 premières minutes. On attendait alors beaucoup mieux de la part des Madrilènes au retour des vestiaires, mais les joueurs de Zinedine Zidane, même s’ils poussaient, ne se mettaient pas à l’abri. Et ce qui devait arriver arriva.

Sur un corner de Juli, le ballon passait devant tout le monde et Solbes, au deuxième poteau, le poussait alors au fond du but vide (81e, 1-1). Avec cette égalisation, les deux équipes devaient donc passer par la prolongation. Et le Real Madrid vivait un véritable cauchemar. Bien placé, Casanova Vidal reprenait un centre tendu de Diakité pour délivrer son équipe (115e, 2-1), le tout en infériorité numérique suite à l’expulsion de Lopez Olivan (110e) ! Les minutes défilaient et le score ne changeait plus. Alcoyano créait la surprise en sortant le Real Madrid !



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Turquie : Sofiane Feghouli signe son retour par un but (Vidéo)

Publié

sur


Victime d’une blessure musculaire il y a quelques semaines, Sofiane Feghouli a fait un retour tonitruant à la compétition.

Feghouli a repris la compétition ce mardi contre Denizlispor. Titulaire, le milieu de terrain algérien s’est illustré à la 17ème minute par un joli but. Il trompe le portier adverse sur un tir puissant consécutif à une passe en retrait d’un de ses coéquipiers. Le Fennec a participé à la large victoire de son équipe (6-1) face à cette modeste formation en Super Lig.

Ayant débuté la rencontre, Sofiane Feghouli a été remplacé à la 77ème minute par Kerem Akturkoglu. Son entraineur ne voulant pas prendre trop de risques puisque son joueur est à la reprise après avoir passé quelques semaines à l’infirmerie.





via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

les hallucinantes justifications d’André Villas-Boas

Publié

sur



Après la défaite contre Nîmes, André Villas-Boas avait proposé de donner sa démission. Une menace devant le vestiaire, qui l’avait alors soutenu. On attendait donc une grosse réaction ce mercredi soir pour ce match en retard de la neuvième journée de Ligue 1 contre Lens. Au final, les Olympiens ont proposé une rencontre indigente, presque pire que celle contre les Crocodiles le week-end dernier, et se sont finalement inclinés sur le score d’un but à zéro.

La suite après cette publicité

Au micro de Téléfoot, le Portugais a livré des explications assez lunaires : « on était présents dans les efforts. On a fait ce qu’on pouvait avec la blessure de Rongier. On a été mieux en première, on n’a pas créé beaucoup. Il a manqué de la percussion. La blessure nous a fait beaucoup de mal. On a perdu de l’intensité et cela a changé le cours du match. Ils ont maitrisé la possession du ballon ensuite. C’est une équipe avec beaucoup d’automatismes et ils ont mérité la victoire. On n’a pas créé. On a eu plus d’occasions en première mi-temps. Avec le changement, on a perdu ce contrôle. »

« Je suis à disposition de ma direction »

Mais l’ancien de Tottenham ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Alors que Mandanda avait expliqué qu’il fallait changer des choses, AVB, lui, a aimé l’état d’esprit de ses ouailles : « aujourd’hui, je n’ai rien à dire, je ne suis pas d’accord avec Steve. Les mecs ont donné ce qu’ils avaient. On était un peu distant dans la deuxième et ils ont joué entre les lignes. L’état d’esprit était là. Je les ai félicités sur l’état d’esprit. On n’a pas joué, on n’a pas créé. C’est ma responsabilité. C’est plutôt lié à ce qu’il s’est passé au milieu de terrain avec les blessures sur un système où on n’est pas trop habitués. »

Forcément, la question qui se pose concerne celle d’un éventuel départ. Mais il ne compte, semble-t-il, pas démissionner. « Pour mon futur, je reste à disposition de ma direction, je ne suis pas là pour leur casser les couilles. Quand ils décideront que je ne serai plus au niveau des résultats, je pars. Ils n’ont pas besoin de me virer. S’ils ont besoin de changement, je suis disponible », a-t-il froidement expliqué. Il va falloir plus qu’une réunion, cette fois…



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Suggestion