Suivez-nous

Sports

Sénégal vs Guinée Bissau – Youssoupha Dabo : « garder les choses positives et avancer… »

Publié

sur


Dominateur tout au long du match contre la Sierra Leone comptant pour la première journée du tournoi qualificatif pour la CAN U20, le Sénégal s’est finalement contenté d’un nul (1-1) contre les hommes de Abu Kamara ce vendredi au stade Lat Dior de Thies.

Un résultat pas satisfaisant d’après Youssoupha Dabo. Toutefois, le sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal des moins de 20 ans espère se racheter ce dimanche face à la Gambie.

« Ça était un match difficile. En face on avait l’équipe Sierra Léonais très bien organisée. Au départ qu’on voyait qu’ils avaient le même système que nous avec un milieu à trois en jouant une sentinelle et deux relayeurs. Mais c’est une équipe qui ne sortait pas beaucoup pour venir nous chercher. Après il fallait mettre cette variante de basculer en 3-4-3 pour justement étirer cette équipe sur la largeur. On l’a réussi mais je pense qu’on était parfois trop dans la précipitation. On voulait trop aller en ne respectant pas les circuits nécessaires. Et l’adversaire est en bloc bas, il faut surtout éviter de partir dans la profondeur parce qu’il y en a pas. À l’intérieur du jeu comme je l’ai dit aux garçons , il fallait juste insister sur le jeu au sol. Maintenant si on arrive à les fixer sur un côté. Le renversement va se faire sur du jeu long, forcément en l’air. Un moment on a réussi surtout avec Birame (Diaw) qui était très disponible. Mais je pense qu’à un moment, sur le plan athlétique on était très en difficulté avec beaucoup de joueurs qui manquaient de rythme. C’est normal, il y a eu un long arrêt mais ce n’est pas une excuse. Il faut se remobiliser garder les choses positives parce qu’il y en a eu quand même et repartir pour bien aborder le deuxième match dimanche contre la Gambie. »

Les difficultés face à une équipe en bloc bas

« En première mi-temps on n’a pas trop osé et surtout sur les frappes lointaines. On avait vraiment les opportunités de le faire. Le but, c’est ce qu’on a fait. Déclencher une frappe après on suit le deuxième ballon, on aurait pu le faire un premier mi-temps. Mais ils ont voulu, que je pense, trop insister à te rentrer dans la surface adverse. Alors que quand on est en bloc bas comme je l’ai dit. L’arme fatale c’est les frappe de loin pour détourner le bloc. Ils sont des jeunes en formation, il ne faut pas non plus exagérer sur certaines analyses. En deuxième mi-temps forcément on a dépensé beaucoup d’énergie. Plus qu’on est fatigué, moins on est concentré sur les gestes techniques donc normal de retrouver beaucoup de déchets. Mais Il n’y a pas de problème. Il faut garder les choses positives et avancer. »

Sur la blessure du numero 10 de l’équipe, Ibrahima Dramé remplacé par Malick Ndoye !

« Y’a beaucoup de joueurs qui sont là moi je ne me focalise pas sur un seul joueur. Il est apte il joue, il n’est pas apte il ne joue pas. Maintenant il a été blessé, je l’ai remplacé par Malick NDOYE. Qui faisait son baptême de feu à ce niveau. C’est un tout jeune garçon qui vient de démarrer à ce niveau voilà donc il faut être indulgent avec lui. Bien sûr il peut faire beaucoup plus que ça parce qu’on le connaît. Il n’était pas à la hauteur ce soir parce que, peut-être que il a été un peu paralysé par l’enjeu. Mais c’est un bon joueur. Et je pense que dans le futur on verra de quoi il est capable de faire. »

 

wiwsport.com



via WiwSport

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Le Marocain revient sur ses débuts pour le moins difficile avec le Benfica

Publié

sur


Adel Taarabt a retrouvé son meilleur niveau sous les couleurs de Benfica. L’international marocain, donné pour perdu pour le football il y a quelques mois encore, a renversé la vapeur au point de devenir incontournable à Benfica.

Dans un entretien accordé à Record, Adel Taarabt a évoqué ses moments de tempêtes connus avec le Benfica Lisbonne. Pour lui, le début difficile de l’aventure au sein du club portugais lui a permis de grandir en maturité et de voir désormais les choses d’une autre façon. Aujourd’hui élément incontournable de la formation lisboète, le Lion de l’Atlas de 30 ans revient sur ses débuts pour le moins difficile au Portugal.

«J’étais à Lisbonne, j’allais m’entraîner avec l’équipe B et je rentrais chez moi pour voir des matchs de foot. J’ai perdu presque tous mes amis. Quand tu es au top, tout le monde veut être ton ami. Quand j’étais en bas, il n’y avait plus personne à mes côtés, » lance Adel Taarabt

« Je suis très généreux, j’ai un grand cœur, j’emmenais tous mes amis en vacances avec moi autour du monde, je payais tout. Quand j’étais mal, j’ai compris ce que mon père me disait : « les vrais amis sont ceux qui te font pleurer, pas ceux qui te font rire » ».

« Maintenant, j’ai trois ou quatre amis, mais j’ai appris. Mon père me dit que la meilleure chose qui te soit arrivée Adel, c’est d’avoir signé à Benfica et d’avoir vécu ces moments-là. C’est la vérité. Benfica a été la meilleure chose qui me soit arrivée», a-t-il confié.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

Pourquoi il ne faut pas rater PSG-RB Leipzig

Publié

sur


Pour cette quatrième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions, le PSG est au pied du mur ! Et c’est un prestigieux PSG-RB Leipzig qui est au programme. Une affiche déterminante quant à l’avenir de Paris en C1, diffusée ce mardi en direct sur RMC Sport et sur Téléfoot à 21h qui ne faut pas rater, et ce, pour plusieurs raisons.

La suite après cette publicité

Ce PSG-Leipzig sonne déjà comme une revanche pour Paris. La bande à Thomas Tuchel, qui maîtrisait parfaitement la rencontre au match aller en Allemagne s’était écroulée durant la dernière heure de jeu, allant même jusqu’à perdre la rencontre. Ce match est donc l’un des plus importants de l’histoire parisienne version QSI. Une défaite serait catastrophique et plongerait le club finaliste de la dernière édition dans une crise, et sans doute en Ligue Europa.

Les raisons de ne pas rater PSG-RB Leipzig

L’une des raisons pour lesquelles il ne faut pas rater ce match est le retour en Ligue des Champions du tandem offensif de poids Neymar-Mbappé. Quand le PSG aligne ses deux joueurs, ce n’est plus vraiment la même chose. Et avec un Moise Kean en forme et un Angel Di Maria qui monte en puissance, la force de frappe parisienne devrait faire très mal à une équipe de Leipzig amoindrie défensivement et qui reste sur un 5-0 encaissé à Old Trafford en Ligue des Champions.

Ce PSG, qui a perdu face à Monaco vendredi, a de la ressource et pourra compter sur le retour en forme de Kylian Mbappé (2 buts à Louis II en une heure). L’attaquant international tricolore, à la recherche d’un second souffle en Ligue des Champions (il n’a plus marqué depuis 7 matches) sera forcément attendu au tournant. Attention tout de même à la force de réaction allemande, qui a tout intérêt à gagner pour se rapprocher de la qualification. On devrait donc assister à un match ouvert, débridé et qui devrait amener son lot de buts ! Une affiche européenne à ne pas rater.

Les raisons de suivre ce match sont donc nombreuses et tout fan de football qui se respecte doit regarder un tel événement. Et pour ne rien rater de ce spectacle unique, une seule solution : profiter de l’offre RMC Sport+Telefoot qui vous permet d’accéder en direct à toutes les rencontres de la Ligue des Champions pour seulement 19,90 € par mois pendant 6 mois, puis 25,90€ les six mois suivants avec un engagement de 12 mois. Pour en profiter, rendez-vous ici ! Cette offre vous permet de regarder vos matchs en live sur vos écrans : mobile, PC, Smart TV et consoles. L’opportunité est idéale de pouvoir savourer dans les meilleures conditions cette affiche unique PSG-RB Leipzig ce mardi à 21h.




via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Mahrez pourrait partir lors du mercato estival

Publié

sur


A en croire nos confrères de la BBC, Riyad Mahrez pourrait quitter Manchester City, lors du prochain mercato estival.

Entre l’international algérien et son coach Pep Guardiola, ce n’est plus le grand amour. L’Algérien joue très peu cette saison, une situation qui visiblement créé des tensions entre les deux hommes. En plus selon la BBC, Manchester City, a l’ intention de faire le ménage l’été prochain, plusieurs joueurs seront mis à vendre, dont Mahrez. Arrivé en 2018, l’ancien joueur de Leicester City n’est pas un titulaire indiscutable dans l’effectif de Guardiola.

Riyad Mahrez n’affiche pas des statistiques convaincantes, en ce début de saison aussi bien en Premier League qu’en Ligue des Champions. Une situation qui  pourrait s’expliquer par une méforme ou simplement une baisse de régime provisoire.

Sous contrat jusqu’en 2023, le Fennec ne manque pas de prétendant tout de même. Le Paris Saint Germain et le Real Madrid seraient intéressés.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Suggestion