Suivez-nous

Sports

Rudi Garcia regrette le départ de Pierre Kalulu

Publié

sur



Alors que Rafael est parti à Istanbul Basaksehir et que Kenny Tete devrait se retrouver à Fulham, l’Olympique Lyonnais va se retrouver avec le seul Léo Dubois comme latéral droit. Une situation surprenante pour l’OL qui avait jusqu’à présent trop d’éléments dans ce secteur. Présent en conférence de presse, le coach des Rhodaniens, Rudi Garcia est revenu sur cette situation. Il a notamment regretté le départ de Pierre Kalulu à l’AC Milan alors que le poste de doublure lui était promis et qu’il a fait le maximum avec Juninho pour le conserver.

«Dommage que Pierre Kalulu soit parti à Milan car la place était toute prête comme on lui avait promis avec Juninho. Je souhaite bonne chance à Rafa et Kenny. On travaille à droite et on verra dans le groupe de National 2 s’il y a un jeune prometteur. J’attendrais de voir le groupe de la Nationale 2 pour faire des choix» a annoncé l’ancien coach de Lille, l’AS Roma et l’Olympique de Marseille.



via Foot Mercato

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

l’OM arrache un nul inespéré face à Metz

Publié

sur



L’Olympique de Marseille, encore trop tendre dans les zones de vérité ce soir, se prend les pieds dans le tapis à domicile face au FC Metz (1-1), à l’occasion de la cinquième journée de Ligue 1. Tombés face à l’AS Saint-Étienne (0-2) et incapables de gagner contre Lille (1-1), les troupes d’André Villas-Boas enchaînent une troisième réception sans victoire. Gêné d’entrée par le milieu compact du FC Metz, l’OM lançait ses premières banderilles sur coup de pied arrêté. Dimitri Payet (1ère) puis Florian Thauvin (5e) tentaient de faire peser le danger sur les cages d’Alexandre Oukidja qui devait d’ailleurs s’employer sur le coup franc botté côté droit par le natif d’Orléans (6e). C’est ensuite le Japonais Yuto Nagatomo qui s’engouffrait dans l’espace laissé sur la gauche pour trouver le crâne d’Alvaro Gonzalez dont le coup de casque croisé filait juste à côté du but du portier algérien.

La suite après cette publicité

Marseille insistait ensuite par l’intermédiaire de Dario Benedetto, à la réception d’un centre de Payet (12e). La première occasion nette intervenait quelques instants plus tard, quand Dimitri Payet s’appuyait sur Dario Benedetto pour se frayer un chemin dans la surface messine, avant de décocher une frappe à bout portant fuyant finalement assez largement le cadre (15e). Un tournant, sans aucun doute. La formation de Vincent Hognon manquait d’air et Benedetto reprenait à l’entrée de la surface de réparation un centre d’Hiroki Sakai, mais voyait sa tentative passer juste au-dessus de la transversale (18e). Installés dans le camp adverse, les Phocéens se faisaient alors prendre à revers.

Ibrahima Niane punit la naïveté olympienne, Sanson ressuscite l’OM

Lancé dans le dos d’Alvaro Gonzalez, Ibrahima Niane se présentait devant Steve Mandanda qui réalisait une sortie salvatrice expresse (20e). Une opportunité qui redonnait confiance aux visiteurs, Farid Boulaya voyant notamment Dario Benedetto revenir défendre sur l’un de ses coups de patte (28e). Et qui, surtout, illustrait à merveille le schéma de la rencontre : Metz, replié sur ses bases, profitait de la vivacité de Nguette et de la vélocité de Niane pour se déployer vers l’avant. C’est le premier qui prenait les choses en main avant la pause, en effaçant Morgan Sanson le long de la ligne de sortie de but, puis en centrant fort… C’était sans compter sur la manchette de Mandanda et le tacle décisif de Boubacar Kamara devant Ibrahima Niane (38e).

Le match était jusque-là rythmé (7 tirs à 5 à la pause), mais manquait de justesse technique. Une tendance d’autant plus marquée après le retour des vestiaires. Marseille ronronnait et Metz, à l’image d’une frappe totalement dévissée d’Ibrahima Niane (51e), avait toutes les peines du monde à régler la mire dans la zone de vérité malgré une défense de l’OM loin d’être impériale. Une arrière-garde qui affichait toute sa fébrilité sur un coup de boule d’Ibrahima Niane, parfaitement placé entre Duje Ćaleta-Car et Yūto Nagatomo sur l’ouverture du score (1-0, 71e). Papa Ndiaga Yade s’offrait même une opportunité de faire le break dans les ultimes instants mais Hiroki Sakai se jetait pour l’en empêcher. Tout comme Habib Maïga qui forçait Mandanda à une parade réflexe (90e+2). Un arrêt qui faisait toute la différence pour les locaux, puisque Radonjic déposait dans la foulée un centre en retrait vers Sanson qui, au point de penalty, délivrait une frappe sous la barre d’Oukidja (1-1, 90e+5). Avec ce résultat Marseille est sixième, les Messins dix-septièmes.

Le classement complet de la Ligue 1



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

(Vidéo) Ligue 1: Ibrahima Niane encore buteur, le FC Metz concède le nul face à l’OM

Publié

sur


Le FC Metz a raté de près l’occasion d’enregistrer une deuxième victoire de la saison. Les messins ont finalement fait un match nul face à l’Olympique de Marseille (1-1).

Pour le compte de la 5e journée de la Ligue 1, le FC Metz a donné des sueurs froides aux supporters de l’OM. Titularisé, Ibrahima Niane qui compte désormais 3 buts en 5 matchs a ouvert le score à la 70e minute.

Suffisant pour faire réagir les phocéens qui ont effectué plusieurs changements. Pape Gueye a pris la place de Kamara. Du côté grenat, le buteur et Opa Nguette ont été remplacé. Papa Ndiaga Yade et Habib Diallo ont fait leurs entrées.

Mais le club partenaire de Generation Foot ne tiendra pas bon jusqu’au bout. Le FC Metz va encore regretter d’encaisser un but lors des arrêts de jeu. L’égalisation est arrivée à la 95’ avec Sanson, du déjà vu face au PSG!

wiwsport.com





via WiwSport

Continuer La Lecture

Sports

‪Vidéo – Ibrahima Niane, homme du match : « Sadio Mané est un modèle pour tous les africains »

Publié

sur


Homme du match ce soir lors de la rencontre Metz vs OM qui s’est soldée par un match nul (1-1), Ibrahima Niane a réagit dans l’émission Canal Football Club. L’attaquant a parlé de ses références dans le milieu.

« Sadio Mané est un exemple pour tous les africains. Je ne parle pas simplement des sénégalais. C’est un grand frère qui est exceptionnel, qui nous donne tout le temps des conseils, c’est un modèle pour nous » a t’il déclaré d’emblée.

Parlant de ses ambitions avec le FC Metz où il est désigné successeur de Habib Diallo, le deuxième meilleur buteur de la Ligue 1 a parlé de sa relation avec ce dernier. « Pour moi, c’est sur je reste à Metz » précise t’il avec le sourire. Contrairement à son prédécesseur qui est en partance pour la Premier League.

« Habib Diallo est un frère, un exemple pour moi aussi. On discute énormément sur beaucoup de choses et j’apprends énormément avec lui» a t’il confessé.

S’agissant de Habib Beye, l’ancien international devenu consultant à Canal +, le jeune attaquant de 20 ans de dire « C’est un modèle pour tout le monde, pas simplement les sénégalais. Je le suis partout. Je l’adore… »

 

wiwsport.com





via WiwSport

Continuer La Lecture

Suggestion