Suivez-nous

Sports

Mediapro reconnaît avoir lâché des pots-de-vin

Publié

sur



Incapable d’honorer sa dernière traite à la Ligue de Football Professionnel, Mediapro semble en mauvaise posture, malgré le démenti public de son patron Jaume Roures il y a quelques semaines en conférence de presse. Les manœuvres ont déjà commencé en coulisses à la LFP, selon RMC Sport, pour que Canal + récupère une partie des droits télévisés de la Ligue 1.

La suite après cette publicité

Clairement en difficulté sur le plan économique, le groupe sino-espagnol a récemment vu sa note rétrogradée par l’agence Moody’s… Pour ne rien arranger, l’entreprise est rattrapée par l’affaire du FIFA Gate, datant de 2018, qui avait vu la justice américaine lui infliger une amende de 20 M€.

Un aveu qui fait tache

Mediapro a en effet publié un communiqué ces derniers jours pour avouer que trois de ses anciens dirigeants avaient bel et bien octroyé des pots-de-vin à hauteur d’un million d’euros environ à des hauts dirigeants de la FIFA pour obtenir les droits télévisés des phases de qualifications de la zone CONCACAF pour les Mondiaux 2014, 2018 et 2022, reconnaissant ainsi avoir enfreint la législation américaine en la matière. «Imagina (holding Mediapro) reconnaît sa responsabilité, en tant que personne morale, pour le comportement criminel de ses représentants; que ledit comportement criminel dont Imagina était responsable comprenait le paiement de pots-de-vin pour l’achat de droits audiovisuels pour la phase de qualification dans les régions d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) pour les Championnats du monde de football 2014, 2018 et 2022 (…) en violation de la loi des États-Unis », peut-on notamment lire.

Un aveu, également relayé par Mundo Deportivo en Espagne, qui sème un peu plus le trouble sur les pratiques du groupe, qui rappelle tout de même se plier aux règles et aux certifications ISO 37001 liées à la lutte contre la corruption internationale… La nouvelle ne risque pas franchement de rassurer les acteurs du football professionnel français et confirme les craintes du chef de l’État Emmanuel Macron lui-même.



via Foot Mercato

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Arsenal : Après sa colère, Arteta se montre protecteur envers Nicolas Pépé

Publié

sur


La colère de Mikel Arteta retombe. Très remonté contre Nicolas Pépé dimanche après son expulsion et le nul d’Arsenal face à Leeds (0-0) à l’occasion de la 9è journée de Premier League, l’entraîneur d’Arsenal a finalement calmé le jeu.

Arteta s’est énervé après le coup de tête de Pépé sur Alioski, comportement qui a valu à l’Ivoirien un carton rouge et son expulsion, réduisant à 10 l’équipe d’Arsenal à la 51è minute de cette rencontre. « Il a laissé tomber l’équipe », a pesté le technicien espagnol après la rencontre, tout en qualifiant son geste d’inacceptable.

Evoquant le cas de l’ailier ivoirien mercredi avant la 4ème journée des matchs de poule de la Ligue Europa, Arteta s’est montré protecteur et prêt à donner une nouvelle chance à Pépé :

«Il a besoin de sentir que moi et le club allons le protéger. On lui laisse du temps et il a eu besoin d’un peu de temps pour s’adapter à la Premier League, une nouvelle ville, une nouvelle langue et un nouvel environnement. Je vais être très exigeant car vous pouvez voir ce qu’il peut faire. Il a réagi de la bonne façon et j’espère que je pourrai voir un joueur qui le montre chaque semaine», a-t-il indiqué.

Il faut rappeler qu’après son expulsion, Nicolas Pépé a présenté ses excuses à son entraîneur et à ses coéquipiers :

« Hier (dimanche), j’ai laissé tomber mes coéquipiers à un moment crucial du match et il n’y a aucune excuse pour mon comportement. Je suis profondément désolé et j’aimerais m’excuser auprès des fans, de mes coéquipiers, de mon entraîneur et tout le monde au club », a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

Arsenal se déplace ce soir sur la pelouse de Molde à l’occasion de la 4è journée de l’Europa League. Pépé va-t-il débuter cette rencontre ? On le saura dans quelques heures.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

Kylian Mbappé au coeur d’une discussion qui fait grand bruit

Publié

sur



Si le PSG a certainement livré l’une des plus mauvaises copies de son histoire en Ligue des Champions face au RB Leipzig mardi soir, la victoire n’en est pas moins restée acquise au coup de sifflet final (1-0). Les joueurs du club de la capitale ont laissé exprimer leur joie à l’issue de la rencontre, estimant les trois points comme essentiels dans ce type de match à enjeu, quand d’autres ont pointé du doigt les performances médiocres de Neymar et Mbappé ce soir-là. Si cette soirée a été marquée par de nombreux signes de tensions comme lorsque Di Maria manifestait son mécontentement au moment d’être remplacé, des scènes joyeuses ont également marqué cette rencontre.

RMC Sport nous apprend ce jeudi que le niveau de jeu affiché par Kylian Mbappé n’a pas empêché l’attaquant parisien de plaisanter brièvement avec l’entraîneur de Leipzig, Julian Nagelsmann, lors d’un arrêt de jeu. «Ça va coach ? Vous voulez jouer?», lui a dit le champion du monde 2018, tout sourire. À défaut d’avoir eu quelque chose de positif à se mettre sous la dent mardi soir, le natif de Bondy a eu le temps de plaisanter. Nul doute que cela déplaise fortement aux supporters parisiens, déjà bien remontés contre lui après son match.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Champions League CAF : Al Ahly-Zamalek se jouera bien à huis clos

Publié

sur


Alors que le site sportif égyptien “Botoulate” indiquait mercredi que 2000 supporters seront autorisés à assister à la finale Al Ahly-Zamalek de ce vendredi, il n’en sera finalement pas ainsi. Le match se jouera à huis clos.

Ainsi en ont décidé la Confédération Africaine de Football (CAF) et la Fédération égyptienne (EFA) dans un communiqué rendu public ce jeudi. Les deux instances ont justifié cette décision par le souci « d’assurer la sécurité des familles du football égyptiennes et africaines ».

La CAF et l’EFA ont d’ailleurs, à travers ce communiqué, émis le souhait que cette finale inédite qui oppose les deux clubs rivaux de l’Egypte serve « de message au monde entier, quant à la capacité de l’Égypte et du continent africain à organiser de grands événements sportifs qui reflètent le niveau de développement technique du football africain ».

La finale de ce vendredi se jouera alors que le Covid-19 a perturbé les rangs des deux équipes. Trois joueurs (Walid Soliman, Saleh Gomaa et Aliou Dieng) ont été testés positifs du côté d’Al Ahly. Idem du côté du Zamalek qui, en plus de trois éléments (Mahmoud Hamdi, Youssef Obama et Abdallah Gomaa), a vu son entraîneur adjoint, Medhat Abdelhadi, contracter le virus.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Suggestion