Suivez-nous

Sports

L’OM a-t-il réussi son mercato ?

Publié

sur



La suite après cette publicité

Pape Gueye, Leonardo Balerdi, Yuto Nagatomo, Luis Henrique, Michael Cuisance. Avec peu de moyens, l’Olympique de Marseille a réussi à récupérer quelques éléments, dont quatre plutôt prometteurs. C’est le fruit de la seconde étape du projet de Frank McCourt : le trading. Dans le sens des départs, outre les prêts de joueurs, les Phocéens ont perdu Maxime Lopez (Sassuolo) et Bouna Sarr (Bayern Munich).

Si dit comme cela le marché des transferts semblent plutôt réussi, il n’en demeure pas moins déséquilibré. Fin juillet, Pablo Longoria était nommé directeur général en charge du football du club, comprendre directeur sportif. Difficile donc de dire que ce recrutement porte son sceau, même s’il s’est montré à la fin de cette période. Par conséquent, les arrivées, du moins les premières, ont été entièrement validées par André Villas-Boas.

Les priorités de Villas-Boas

Au tout début du marché estival, l’entraîneur portugais semblait avoir deux priorités. La première, recruter un latéral gauche, chose faite avec l’arrivée de Yuto Nagatomo, et celle d’un attaquant capable de concurrence Dario Benedetto. L’ancien du FC Porto pensait tenir le bon bout dans le dossier Darwin Nunez, mais Benfica est arrivé, a surenchéri et finalement remporter la mise.

Dans ce dossier, Pablo Longoria a pris la main et a décidé de recruter Luis Henrique (Botafogo) en convainquant son entraîneur. Toutefois, le jeune brésilien (18 ans) est un joueur d’aile même si AVB semble vouloir en faire un avant-centre. Reste que si Benedetto se blesse, les alternatives sont maigres puisque seuls Valère Germain et Marley Aké semblent être disponibles pour jouer dans l’axe.

Le poste de latéral droit pour le seul Sakai

Autre volonté de Villas-Boas : que tous les partants soient remplacés. Concernant le milieu de terrain, les choses se sont faites à l’envers. Avec le départ de Bouna Sarr, les Marseillais ont négocié l’arrivée de Michael Cuisance. Cela faisait sept joueurs pour trois postes au milieu de terrain. Maxime Lopez a donc prolongé son contrat d’un an avant d’être prêté avec option d’achat en Italie, à Sassuolo.

En toute fin de mercato, l’OM a donc perdu Bouna Sarr, parti au Bayern Munich. Dans la dernière journée du marché, les Phocéens négociaient avec Genk pour leur latéral danois de 23 ans Joakim Mæhle. Dès midi, les dirigeants du club belge indiquaient que le joueur devrait rester au club. Les dirigeants du club du sud de la France se sont entêtés alors qu’il existait un accord avec le joueur pour finalement abandonner suite à une volonté de Genk de récupérer 15 M€.

Un manque cruel d’alternatives à Benedetto

Si la possibilité de recruter un joker, qui joue en France et qui ne pourra pas participer à la prochaine campagne de phase de poules de la Ligue des Champions, existe, il est possible que l’OM ne l’utilise pas. Pour La C1, l’OM compte donc Nagatomo, Rocchia, Sakai, Amavi et même Khaoui pour évoluer sur les flancs de la défense avec une arrivée probable en janvier, sauf si l’OM prend un joker.

En résumé, l’OM a recruté au milieu de terrain et en défense (centrale avec Balerdi et latérale avec Nagatomo), mais manque clairement d’un professionnel du poste de latéral droit en cas de blessure ou de suspension de Sakai. Les ailiers sont aussi nombreux (Payet, Thauvin, Luis Henrique, Ake, Radonjic, Khaoui peut y jouer tout comme Germain) mais le poste de numéro neuf semble un brin dépourvu. Dario Benedetto peine à retrouver de l’efficacité et ses remplaçants (Germain, Ake et donc probablement Luis Henrique) n’ont soit pas donné satisfaction, soit des ailiers de formations. Si les arrivées de jeunes joueurs prometteurs font saliver les supporters, l’effectif marseillais semble assez déséquilibré.

Pour autant, hier après-midi, en conférence de presse, André Villas-Boas s’est montré satisfait du travail du club. Reste maintenant à voir comment l’équipe va tourner, comment les nouveaux arrivants vont s’intégrer et, au pire, à attendre janvier pour faire des ajustements…



via Foot Mercato

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

RDC : 10 voitures offertes aux joueurs du DCMP avant le choc contre Mazembe

Publié

sur


Au Daring Club Motema Pembe (DCMP), les dirigeants ont décidé de faire les choses en grand. Alors que l’équipe affronte le TP Mazembe ce dimanche en championnat, ils ont fait une surprise très agréable aux joueurs samedi à l’entraîneur pour booster leur moral.

Ainsi donc, 10 véhicules personnels ont été offerts à certains joueurs du club. Selon les dirigeants, il s’agit d’une promesse tenue par la direction à l’endroit de certains joueurs qui en avaient fait la demande lors de leur signature de contrat.

« A la signature des contrats, certains joueurs ont demandé des véhicules. Le président a préféré le faire ce jeudi, question de s’assurer que le mental du groupe est au zénith avant le choc de ce dimanche », a confirmé à Foot RDC une source proche du DCMP.

Voilà un cadeau qui permettra aux joueurs de se surpasser sur le terrain contre le TP Mazembe ce dimanche.





via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

Adama Traoré donne les raisons de son rituel avec l’huile pour bébé

Publié

sur



La suite après cette publicité

Dans le sport, certains des joueurs ont des rituels bien particulier. A l’image de nombreux joueurs de basket américain, Adama Traoré a lui aussi sa petite routine. Avant les coups d’envoi des matchs de son équipe, le rapide ailier de Wolverhampton surprend à chaque fois en s’enduisant les bras d’huile pour bébé.

Une pratique inhabituelle qu’il a expliqué dans une interview au Télégraph : « avec l’huile, il est désormais impossible pour les joueurs de me saisir, surtout si je bouge aussi ». Loin d’être cosmétique, ce rituel serait très efficace pour éviter que les défenseurs puissent le saisir les bras, un moyen souvent employé pour freiner un attaquant. L’Espagnol dit devenir insaisissable et obtenir un avantage grâce à son huile pour bébé.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Coupe de la Confédération de la CAF : RS Berkane vainqueur 2019-2020

Publié

sur


Le pressing des Oranges est très haut dès le coup d’envoi du match qui s’est déroulé dimanche au Complexe Prince Moulay Abdellah de Rabat au Maroc. Sur un coup franc d’Omar Namsaoui au quart d’heure de jeu, Mouhssine Iajour s’essaie une première fois de la tête. La balle lui revient et il tente une frappe à nouveau contrée. Dans ce cafouillage, Iajour Mohssine embourbé dans la défense de la formation égyptienne, marque par le tibia, ce qui sera l’unique but du match.

Berkane a dû terminer la rencontre en infériorité numérique après l’expulsion à deux minutes de la fin de Bakre El Helali pour un tacle dangereux. Malgré le désavantage numérique, l’équipe locale a réussi à rester à flot.

Pyramids qui a connu un parcours héroïque pour sa première participation à une compétition CAF avec seulement deux défaites lors des 15 derniers matches disputés avant la finale, n’a pas pu conclure le rêve de sacre face à une équipe marocaine qui s’est accrochée jusqu’au bout à sa victoire.

Après seulement 14 secondes, les Oranges ont montré leurs intentions devant les buts de la formation égyptienne par la tête de Iajour sur un centre d’Omar Namsaoui. L’attaquant expérimenté s’était de nouveau rapproché à la septième minute quand il a réussi à contrôler le ballon à l’intérieur de la surface, mais son tir a été sauvé par le gardien de Pyramids Mahdi Soliman.

Après l’ouverture du score par Iajour à la 15e minute, les Marocains ont continué de pousser. Mais à mesure que le match avançait, les Egyptiens ont lentement commencé à se remettre dans le jeu. Le jeu s’est durcit, les duels se sont multipliés.

A la 25e minute, intervient la tentative est la mieux construite de Pyramids. Sur un beau jeu collectif marqué par une circulation fluide du ballon, la frappe de Mohamed Farouk après un centre d’Omar Gaber manque le cadre.

En seconde période, RS Berkane a repris avec autant d’enthousiasme que lors de la précédente et deux minutes plus tard rate une opportunité en or. Après un bon sprint sur la droite, Bakre El Helali offre une passe à Iajour, mais l’attaquant envoie le ballon au-dessus des cages de Soliman.

Dans l’optique de se remettre rapidement en selle, Pyramids opère un changement à la 56e minute, faisant entrer Ibrahim Hassan à la place d’Ayman Mansour. Hassan, l’un des buteurs de la demi-finale contre le Horoya, faisait également partie de l’équipe de Zamalek victorieuse de RS Berkane en finale la saison dernière et Pyramids espérait que son expérience apporterait la même magie.

Pyramids a maintenu la pression et a eu une autre opportunité à la 62e minute, mais la tentative initiée par Farouk va toucher le filet latéral. Cacic effectue un autre changement, avec l’entrée de John Antwi à la place d’Ahmed Hassan.

Le Ghanéen a presque eu un impact immédiat avec une tête puissante sur un centre de Farouk, mais le ballon passe au large.

Berkane aura également une chance de tuer le match lorsque Hamdi Laachir a été servi avec précision, mais il n’a pas réussi à cadrer son ballon. Malgré l’expulsion d’El Helali en fin de jeu, le score restera inchangé.

 

Caf Site Officiel





via WiwSport

Continuer La Lecture

Suggestion