Suivez-nous

Sports

LIGUE 1 : Le coach du Ndiambour déçu du match nul (1-1) de son équipe

Publié

sur


L’entraîneur de l’ASAC Ndiambour, Assane Diallo, s’est dit déçu du match nul concédé par son équipe contre l’AS Pikine (1-1), lors de la première journée du championnat national de Ligue 1 de football, jouée ce week-end.

S’exprimant au terme du match contre les Pikinois, le coach du Ndiambour a souligné que son équipé « méritait largement de gagner ce match ».

« En football, il y a toujours des éléments non prévus qui demandent de la part des entraîneurs et des joueurs de l’adaptation. Nous avons encaissé un but sur une faute où pas, mais ce qui est sûr c’est que notre joueur devait dégager la balle », a-t-il dit.

L’équipe du Ndiambour qui jouait à domicile a encaissé le premier but du match à la 8ème minute sur un coup franc de Landing Sagna.

« Nous avons égalisé en fin de première mi-temps. En deuxième période, nous avons tenus le score et pouvions même mettre un deuxième but », a-t-il dit, regrettant le but refusé à ses joueurs par l’arbitre de touche.

Il a dit ’’ne pas comprendre’’ les arbitres, relevant que ’’s’il n’y avait pas corner, l’arbitre devait le signaler avant qu’on ne joue le corner. Il n’y a pas de VAR dans notre football, et l‘arbitre de touche devait signaler avant l’action », a-t-il dit déploré.

Il note toutefois que la prestation d’ensemble de ses joueurs lors de cette rencontre « est en dessous’’ de leur niveau, car « ils valent mieux » que ce qu’ils ont montré contre l’AS Pikine.

« Sur le plan du jeu, le contenu est bon, mais il y avait de la lenteur et cela est dû au fait que le Ndiambour change d’équipe chaque année », mais cela s’explique que le « manque de match durant la deuxième partie de préparation. Les automatismes tardent à venir’ », souligne-t-il.

Le coach Diallo a toutefois promis « une belle équipe » du Ndiambour dans les journées à venir, avec le retour de quelques-uns de ses joueurs blessés.

« Les premières journées vont servir encore de matchs de préparation pour être aptes les journées suivantes. Faire un match nul sur 26 ne décidera pas du classement final, mais il fallait gagner pour partir sur un bon pied », a-t-il dit.

Le coach de l’AS Pikine, El Hadji Massamba Cissé, s’est pour sa part félicité du match livré par son équipe.

« Le match a été un peu difficile. Mais cela a été une belle rencontre. Nous savions que jouer le Ndiambour à domicile n’est pas facile. Nous nous y sommes préparés. Nous en sortons avec un point. Nous avons fait ce qu’il fallait », a-t-il dit.

« Nous allons préparer notre prochain match. Notre objectif est clair, nous sommes sur trois compétitions, championnat, coupe de la ligue et coupe du Sénégal, et nous souhaitons au moins en gagner une », a-t-il déclaré.

Lors de la prochaine journée, l’équipe du Ndiambour va se déplacer pour jouer le Casa-Sports de Ziguinchor à domicile, l’AS Pikine devant accueillir l’US Gorée.

APS



via WiwSport

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Yves Bissouma : Monaco veut recruter le Malien mais…

Publié

sur


Désireux de renforcer son milieu de terrain cet hiver, l’AS Monaco veut recruter Yves Bissouma. Mais la tâche s’annonce compliquée pour le club de Ligue 1 française.

En effet, même si le Malien constitue une cible intéressante pour le club du Rocher, il ne sera pas facile à avoir.

Un des meilleurs joueurs de Brighton cette saison, Yves Bissouma coûte cher. Alors que Monaco ne compte pas faire de grosses dépenses cet hiver, le club anglais réclame 30 millions d’euros pour laisser partir l’ancien Lillois, informe le média britannique ESPN.

En plus, l’AS Monaco doit faire avec la concurrence de Liverpool et Manchester United qui sont également chauds pour Yves Bissouma.

Par ailleurs, le Malien, qui dispose d’un temps de jeu conséquent à Brighton, souhaite finir la saison avec le club anglais.

Autant de situations qui réduisent les chances de l’AS Monaco dans ce dossier.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

Coupe de Turquie : Un doublé de Babacar Khouma qualifie Alanyaspor

Publié

sur


Alanysapor s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de Turquie en s’imposant cet après-midi face à Erzurumspor avec un doublé de Babacar Khouma.

Malgré sa mauvaise passe actuellement en Championnat : une seule victoire lors de ses cinq dernières sorties, Alanyaspor n’a pas tremblé ce jeudi sur sa pelouse pour valider son ticket direction les quarts de finale de la Coupe de Turquie. L’actuel cinquième de Super Lig s’est imposé par 4 buts à 1 face à Erzurumspor et peut remercier Babacar Khouma, auteur d’un doublé.

Titulaire à la pointe de l’attaque, le numéro 10 floqué sur son dos, El Hadji Babacar Khouma Gueye a permis à son équipe de reprendre du poils de la bête. Alors mené après seulement 7 minutes de jeu, Alanyaspor égalise quelques instants plus tard par l’entremise de son attaquant sénégalais (14′).

Les Scorpions vont vite prendre l’avantage dans le rencontre grâce au but de Steven Caulker. Dominateur face à un adversaire quasi invisible en attaque, les partenaires de Babacar Khouma corse l’addition juste avant l’heure de jeu. C’est l’ancien joueur de la Fiorentina qui est encore passé par là et signe un doublé (57′). L’attaquant brésilien Davidson inscrit le 4-1 à la 77e minute.

wiwsport.com

 





via WiwSport

Continuer La Lecture

Sports

le duo Ben Yedder-Volland porte Monaco à Montpellier

Publié

sur



Montpellier et Monaco inauguraient cette 20e journée de Ligue 1 pour une rencontre qui sentait bon les places européennes. Les deux formations sont à la lutte pour terminer dans le premier quart du championnat en fin de saison. Privé de compétition ces derniers jours, Téji Savanier débutait sur la feuille de match, laissant Der Zakarian proposer un 3-5-2 sans Hilton mais avec Ferri, Le Tallec et Mollet derrière le duo Delort-Laborde. En face, Kovac voulait profiter de la mauvaise série héraultaise (5 matches sans victoire en L1) pour s’offrir un troisième succès de rang. Maripan débutait une nouvelle fois à la place de Disasi, quand Aguilar jouait dans la ligne de 4 au milieu devant Sidibé. Diop, Fofana et Tchouaméni composaient le reste de l’entrejeu en soutien de Ben Yedder et Volland.

La suite après cette publicité

L’entente entre le Français et l’Allemand était encore à parfaire en ce début de rencontre. Les deux éléments parvenaient à se comprendre mais pas à se trouver (6e, 10e). Montpellier débutait mieux ce match sans pouvoir se créer de situation. La formation semblait un peu coupée en deux entre le trio Mollet-Laborde-Delort et le reste. Maripan s’interposait sur un centre chaud dans la surface entre les deux attaquants (13e). Sambia lui trouvait Mollet en retrait qui ne pouvait reprendre (22e). Les deux alertes seront bien les seules dans cette première mi-temps. Sur corner, Ben Yedder voyait sa reprise acrobatique s’écraser sur la barre mais Volland suivait pour ouvrir le score (0-1, 24e). Dans la foulée, Caio Henrique déposait un centre parfait pour le break d’une tête de l’arrière du crâne de Ben Yedder (0-2, 35e).

Retour trop tardif pour Montpellier

Monaco avait fait le plus dur avant même la pause, sans donner l’impression de forcer. Simplement, le MHSC manquait de trop d’ingrédients pour espérer se hisser au niveau des Asémistes. Der Zakarian bouillonnait sans doute sur son banc, pourtant il parvenait à garder un visage et une attitude très calmes. L’entraîneur montpelliérain avait gardé sa botte secrète pour le début de seconde période. Avant l’heure de jeu, il lançait Savanier et le jeune Wahi, auteur de sa seconde apparition en Ligue 1. Ce double changement n’avait pas un effet immédiat car Volland s’écroulait dans la surface après un contact avec Congré, permettant à Ben Yedder d’inscrire sa seconde réalisation de la soirée sur penalty (0-3, 61e), et à l’ASM de prendre trois buts d’avance.

Difficile de croire en un retour de Montpellier. Et pourtant sur l’un de ses premiers ballons, Wahi réduisait l’écart après un ballon que ne parvenait pas à reprendre Laborde (1-3, 64e). Comme souvent à Monaco cette saison, le courant se coupe pour une durée indéterminée. Mollet en profitait pour distiller un ballon dans le bon timing pour la talonnade victorieuse de Delort (2-3, 68e). Il restait plus de 20 minutes à jouer mais ce match devenait fou avec des occasions de chaque côté. Golovin voyait Ferri lui annihiler sur sa ligne une balle de match (74e), Lecomte se déployait pour claquer cette reprise de Delort (75e) et Volland ne cadrait pas son tir (79e). Le suspense était encore à son comble sur cette fin de partie mais le rythme retombait et Montpellier ne revenait finalement pas. C’est Monaco qui l’emporte et confirme sa 4e place.

Revivez le film du match sur notre live commenté.

Le classement de Ligue 1.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Suggestion