Suivez-nous

Sports

Julien Stéphan évoque son futur

Publié

sur



Nommé entraîneur du Stade Rennais en décembre 2018, Julien Stéphan est en train de faire tranquillement son petit bonhomme de chemin, récoltant un certain nombre de résultats et d’éloges. Interrogé par la chaîne Téléfoot ce vendredi dans l’émission « Culture Foot », le coach français a évoqué son avenir, lui dont le bail prendra fin en 2022 en Bretagne. «Bien sûr que je le sais (qu’il va quitter le SRFC un jour, ndlr). Quand j’ai accepté de prendre ce poste-là, j’avais bien conscience que ça pouvait arriver plus vite que si j’étais resté à la formation. On le sait. Je n’ai pas non plus envie de me projeter plus loin que cette saison-là, profiter des bons moments que l’on a à vivre, des expériences que l’on a à vivre également et puis on verra par la suite ce qu’il en sera.»

La suite après cette publicité

Puis il a été questionné sur une éventuelle prolongation de contrat : «ça je ne sais pas, il faudra voir avec la direction surtout il y aura un bilan à faire à la fin de la troisième saison puisque ce sera la fin de ma troisième saison. Il y aura un bilan à faire. Est-ce que le cycle est terminé ? Est-ce qu’on en commence un autre ? Est-ce qu’on poursuit ? Est-ce qu’il y a de l’usure ? Est-ce qu’il n’y a pas d’usure ? Est-ce que tout le monde est content du travail ? Est-ce que le fonctionnement est ok ou pas ? Donc ça, c’est un devoir d’honnêteté intellectuelle à faire de l’actionnaire avec sa direction. Mais ça sera fait en fin de saison.» Rendez-vous dans quelques mois donc…





via Foot Mercato

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

la Real Sociedad et Villarreal dos à dos

Publié

sur


La 11e journée de Liga se poursuivait ce dimanche soir. La Real Sociedad, leader au coup d’envoi, accueillait pour l’occasion le Villarreal d’Unai Emery, 3e au classement. Un match où il ne fallait pas arriver en retard. Dès la 4e minute de jeu, Aritz Elustondo concédait un penalty après une faute sur Estupinan. Gerard Moreno ne tremblait pas et ajustait Remiro, parti du mauvais côté (6e). Les locaux ne manquaient pas de réagir rapidement mais Barrenetxea voyait sa première tentative être repoussée par inadvertance par un défenseur adverse, avant de se mordre les doigts une seconde fois après avoir buté sur Asenjo (21e).

Le leader poussait et finissait par être récompensé à la demi-heure de jeu en obtenant à son tour un penalty que ne manquait pas de transformer Oyarzabal (34e). Les deux équipes revenaient des vestiaires avec de timides intentions et aucune des deux ne parvenait à prendre l’ascendant dans cette rencontre. Cette seconde période était bien moins fringante que la première, à l’inverse des fautes commises qui étaient elles omniprésentes (27 fautes). Les deux formations se quittaient ainsi logiquement sur ce triste match nul (1-1). Au classement, les locaux restent leader, quand les visiteurs conservent leur 3e place.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Tournoi UFOA A U20 : La Gambie remporte la compétition

Publié

sur


La Gambie U20 règne en maitre sur la zone UFOA B. Les jeunes gambiens ont soulevé le trophée du tournoi qualificatif pour la CAN 2021 en battant en finale le Sénégal.

Pays hôte de la compétition, le Sénégal chute en finale dans les tirs aux buts. C’est d’ailleurs la grande surprise puisque les Lionceaux se sont baladés devant cette équipe (5-1) en phase de groupe.

Menés par deux fois par la Gambie, le Sénégal a su trouver les ressources nécessaires pour égaliser grâce à Dion Lopy et Libasse Gueye. Mais la différence a été faite dans la séance fatidique des tirs aux buts dans laquelle les jeunes gambiens ont été plus adroits (4-3).

Grosse désillusion pour le Sénégal. C’est donc la Gambie qui va représenter la zone UFOA A à la phase finale de la CAN U20 en 2021.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

Alvaro Gonzalez ne veut plus entendre parler de Neymar

Publié

sur



Le 13 septembre dernier, le Paris Saint-Germain s’inclinait à domicile face à l’Olympique de Marseille pour la première fois depuis près de neuf ans (0-1). Un soir de match pas comme les autres au cours duquel de vives tensions ont éclaté entre les joueurs des deux équipes, notamment Neymar et Alvaro Gonzalez, qui avaient tous deux proféré de graves accusations à l’encontre de l’autre à l’issue de la rencontre. Depuis, les deux joueurs ont été acquittés et continuent ainsi leur saison sous leurs couleurs respectives. Plus de deux mois après cette délicate période, le défenseur central espagnol a tenu à revenir sur ce soir de match si particulier au cours d’un entretien accordé au Canal Football Club ce dimanche.

«Ça a surtout été un moment difficile. On peut dire ce qu’on veut de moi, on peut discuter, mais je pense qu’il y a des choses qui doivent rester sur le terrain, surtout concernant des sujets aussi délicats aujourd’hui, quand on utilise le mot racisme ou le mot homophobie. Je ne veux plus parler de lui, je pense que Neymar se comporte d’une certaine manière sur le terrain, et d’une autre en dehors. Il est certain que s’il jouait avec moi aux jeux vidéos, ou autre, il aurait une opinion totalement différente de moi. Au final, un PSG-OM, c’est ça. (…) Ce sont des derbys agréables à jouer, mais il faut en rester là. Les mots prononcés ne doivent pas être sortis de leur contexte, et surtout il ne faut accuser personne d’avoir prononcé des insultes racistes car cela n’a pas été le cas, des deux côtés. Avec toutes les caméras qu’il y a dans un stade, ça se serait su, clairement. Affaire classée donc» a ainsi confié le défenseur marseillais.





via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Suggestion