Suivez-nous

Sports

Jaraaf de Dakar vs Diambars ce weekend : Malick Daf annonce les couleurs

Publié

sur


Le match de Ligue 1 devant opposer le Jaraaf de Dakar à Diambars ce week-end au stade Fodé Wade de Saly-Portudal « tombe à pic » pour l’équipe de la Médina, estime son entraîneur Malick Daff dans un entretien avec l’APS.

Ce match prévu samedi à partir de 16h, pour le compte de la 3e journée de la Ligue 1 de football, est « le genre de rencontre que tu dois prendre par le bon bout pour espérer gagner », a déclaré le technicien. « Contre des équipes joueuses comme Dakar Sacré-Cœur et Diambars, nous sommes obligés d’être au taquet et d’être vigilants à tous les niveaux », a-t-il dit.

« Tu es sûr qu’avec eux, le ballon va rouler, et c’est le même style que le Jaraaf qui joue en ayant la possession du ballon », a indiqué Malick Daff, qui a passé deux ans dans l’encadrement es « académiciens » de Saly-Portudal.

Selon lui, le match s’annonce « difficile contre une équipe de Diambars qui a bien démarré le championnat », d’autant plus que les deux équipes vont, dit-il, jouer toutes les deux pour la gagne. « Ce serait bien pour le spectacle », a retenu l’entraîneur de l’équipe nationale U17 dont plusieurs joueurs sont issus de Diambars.

Malick Daff rappelle avoir eu des joueurs de Diambars sous sa direction dans le cadre du tournoi de qualification à la CAN U17, mais aussi lors de la phase finale de la même compétition en Tanzanie ainsi qu’à la Coupe du monde 2019 de la catégorie.

« Les téléspectateurs vont aimer la rencontre et ce serait bien pour notre football », a-t-il dit au sujet du match Diambars-Jaraaf, qui sera joué à huis clos à cause de la pandémie de la Covid-19.

L’équipe de Diambars est la seule équipe de Ligue 1 à avoir remporté ses deux premiers matchs de championnat. Le Jaraaf de Dakar, pour sa part, n’a pas pu jouer la première journée du championnat en raison de son déplacement en Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe de la CAF. L’équipe de la Médina n’a donc jusque-là disputé qu’une seule rencontre de championnat, contre Dakar Sacré-Cœur qu’elle a battu (1-0) lors de la 2-ème journée.

wiwsport.com



via WiwSport

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

rupture du tendon d ‘Achille pour Otavio !

Publié

sur



Très mauvaise nouvelle pour les Girondins de Bordeaux. Titulaire indiscutable sous les ordres de Jean-Louis Gasset, Otavio (26 ans) ne rejouera pas de sitôt. Sa saison risque d’ailleurs d’être d’ores et déjà terminée. Le club girondin vient en effet d’annoncer que son milieu de terrain s’était gravement blessé à l’entraînement ce mercredi matin.

La suite après cette publicité

« Lors de l’entraînement de ce jour, Otavio s’est fait une rupture du tendon d’Achille gauche. Cette blessure nécessite un avis chirurgical rapide. Le Club lui souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve », indique le communiqué.





via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

l’hallucinante soirée de l’AS Roma

Publié

sur



C’est une fin de match surréaliste qui s’est déroulée hier soir à l’Olimpico à Rome. Opposée à La Spezia en huitième de finale de la Coupe d’Italie, l’AS Roma s’est loupée dans les grandes largeurs et à tous les niveaux. Revenons d’abord sur la rencontre, très mal entamée avec deux buts concédés dès le premier quart d’heure face au promu en Serie A (actuellement 13e du classement). Le club de la Louve a fait preuve de caractère en recollant au score, arrachant donc des prolongations. Et c’est là que tout a basculé dans l’irrationnel.

La suite après cette publicité

Dès la 2e minute des prolongations, la Roma se fait expulser deux joueurs coup sur coup. Son défenseur Mancini puis son gardien Pau Lopez. L’entraîneur Paulo Fonseca fait donc deux changements : Ibañez remplace Pedro et Fuzato, le deuxième gardien, remplace Cristante pour prendre place dans le but. Problème, avant ce double changement, Fonseca en avait déjà effectué 4. Ce qui portait le total à 6, soit un de plus que le total autorisé (5). Sur le moment, seul le milieu de terrain Pellegrini semble s’apercevoir de l’erreur du staff et vient en parler à son entraîneur, qui lui assure qu’il n’y a pas de problème.

Une erreur grave

Pourtant, il y en a bien un. Visiblement, la Roma a mal interprété l’évolution de la règle concernant les changements. En cas de prolongation, il est possible d’avoir une fenêtre de changement supplémentaire (4) mais pas un changement supplémentaire (toujours 5 maximum). Les clubs peuvent faire 5 changements en 3 fois sur 90 minutes, ou 5 changements en 4 fois, en cas de prolongation. Fonseca a donc lui fait 6 changements, en 4 fois. Résultat, la Roma perdra quoi qu’il arrive ce match sur tapis vert. Un match qu’il a de toute façon perdu sur le terrain puisque La Spezia l’a emporté 4-2, profitant sans mal de sa supériorité numérique.

Pour le club de la Louve, l’impact de cette rencontre est désastreux et provoque la colère des tifosi, qui parlent de honte et de déshonneur suite au triste spectacle proposé. Elle pourrait aussi avoir des conséquences sur l’avenir de Paulo Fonseca, l’entraîneur portugais sur le banc depuis 2019. En effet, tout cela intervient au cœur d’une mauvaise passe, puisque la Roma a enchaîné un nul face à l’Inter à domicile, une défaite embarrassante dans le derby face à la Lazio (0-3) et ce couac ridicule face à la Spezia. Selon l’ensemble de la presse italienne ce mercredi, Paulo Fonseca est clairement menacé, avec des entraîneurs tels que Maurizio Sarri, Luciano Spalletti et Massimiliano Allegri tapis dans l’ombre…



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Frédéric Thiriez se prononce sur le cas Karim Benzema

Publié

sur



Candidat à la prochaine élection de la FFF qui aura lieu le 13 mars prochain, Frédéric Thiriez explique aujourd’hui dans une interview exclusive au Parisien, son programme pour sortir le football français de la crise. L’ancien président de la LFP revient également sur un sujet épineux au sein de la Fédération Française de Football, qui est récemment revenu dans l’actualité : le cas Karim Benzema.

La suite après cette publicité

Dernièrement, c’est un autre candidat à la FFF, Michel Moulin, qui donné son avis sur le sujet, en expliquant que le sélectionneur Didier Deschamps n’avait aucune raison de ne pas le sélectionner. Frédéric Thiriez n’est lui, pas du tout de cet avis.  «Je suis tombé de ma chaise quand j’ai lu cette déclaration. C’est très méprisant pour le sélectionneur. Si je suis président, jamais, mais jamais, je n’interviendrai dans les choix du sélectionneur. Je lui fais une confiance absolue», a t-il déclaré au Parisien.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Suggestion