Suivez-nous

Sports

Dopage et corruption : Lamine Diack sera fixé sur son sort mercredi

Publié

sur


L’ancien patron de l’athlétisme mondial (IAAF), Lamine Diack, connaîtra, mercredi à Paris, son jugement à dans l’affaire de corruption sur fond de dopage russe qui a terni sa carrière et l’image du sport numéro 1 de l’Olympisme.

Lamine Diack connaît le tarif ! Dans son affaire aux éclaboussures gigantesques, les procureurs financiers ont requis lors de son procès en juin quatre ans de prison et une amende maximale de 500 000 € contre lui. Le Sénégalais est poursuivi pour corruption active et passive, abus de confiance et blanchiment en bande organisée, alors qu’il présidait de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF, rebaptisée World Athletics).

Devant la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris, Diack, âgé de 87 ans, est jugé pour avoir permis de retarder, à partir de fin 2011, des procédures disciplinaires contre des athlètes russes soupçonnés de dopage sanguin, en échange de financements de Moscou. Il est aussi poursuivi pour avoir aidé son fils Papa Massata, alors patron du marketing à l’IAAF, à s’approprier plusieurs millions d’euros dans les négociations avec des sponsors.

Le fils toujours absent…

Acteur clé des deux volets de l’affaire, Papa Massata Diack, resté à Dakar et jugé en son absence, est visé par les réquisitions les plus lourdes, cinq ans de prison et 500 000 euros d’amende. « J’ai refusé de déférer à la justice française parce qu’elle a manqué d’impartialité », a persisté depuis Dakar « PMD », qui a toujours refusé de répondre aux enquêteurs français.

Des peines de prison ferme ont été réclamées contre les quatre autres protagonistes : l’ancien chef de l’antidopage à l’IAAF, Gabriel Dollé, un avocat qui conseillait Lamine Diack, Habib Cissé, ainsi que deux responsables russes jugés en leur absence, l’ancien président de la fédération nationale d’athlétisme Valentin Balakhnitchev et l’ancien entraîneur Alexeï Melnikov.

Cinq ans après sa naissance, le scandale a fait des petits : d’un côté, l’affaire a généré le scandale de dopage institutionnel dans le sport russe, qui menace le pays d’exclusion aux JO 2020 l’été prochain ; de l’autre, l’enquête des juges français a soulevé de nouveaux soupçons de corruption dans l’attribution des JO 2016 à Rio et 2020, pour lesquels Lamine Diack est mis en examen, toujours à Paris, et son fils visé par un nouveau mandat d’arrêt international.

Dans ce dossier, les Diack croisent la route du président qatari du Paris SG, Nasser Al-Khelaïfi, mis en examen pour corruption dans un volet sur l’attribution des Mondiaux d’athlétisme 2017 et 2019, et dont le procès en Suisse dans une affaire distincte de droits TV des Coupes du monde de foot 2026 et 2030 s’est ouvert ce lundi…

Lamine Diack espère obtenir une levée de son contrôle judiciaire

Tout au long des six jours de son procès, Lamine Diack, dont les réponses parfois décousues et inaudibles ont rendu les interrogatoires laborieux, s’est surtout dépeint comme un leader ayant « universalisé » l’athlétisme. Il a bien concédé avoir donné l’ordre d’étaler les sanctions contre les athlètes russes, dont 23 étaient soupçonnés à cause de leur passeport biologique, mais c’était pour empêcher la faillite de l’IAAF, en sauvegardant les négociations avec un sponsor, la banque d’État russe VTB, et un diffuseur, la chaîne télévisée RTR, publique à l’époque, en vue des Mondiaux 2013 de Moscou.

Pour le reste, Lamine Diack, qui avait été décoré au Kremlin fin 2011, a réfuté avoir touché des fonds du pouvoir russe pour financer des campagnes politiques au Sénégal, contrairement à ce qu’il avait spontanément dit durant l’enquête, en évoquant 1,2 million d’euros. Et il a assuré qu’il ne s’était pas mêlé du travail de son fils.

Les avocats de Lamine Diack ont réclamé la relaxe, mais l’un d’eux, William Bourdon, a surtout demandé aux juges de ne pas envoyer le Sénégalais en prison, ni de l’empêcher « de mourir dans la dignité, embrassé par les siens, sur sa terre natale ». L’ancien patron de l’IAAF espère obtenir une levée de son contrôle judiciaire pour rentrer au pays, même s’il reste mis en examen dans le dossier sur les JO, où il sera bientôt entendu à Paris par la juge d’instruction.

 

Ouest France



via WiwSport

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

le salaire que propose le Genoa à Mario Balotelli

Publié

sur



Ces derniers jours, les médias italiens avançaient que le Genoa pensait à relancer le fantasque Mario Balotelli. Après une expérience peu concluante à Brescia, le natif de Palerme, actuellement libre de tout contrat, pourrait selon les informations de la Gazzetta dello Sport rejoindre les rangs du Genoa. Les discussions entre l’Italien et le club génois seraient très bien engagées, si ce n’est proche d’aboutir dans les prochains jours.

L’ancien attaquant de l’Olympique de Marseille aujourd’hui âgé de 30 ans pourrait selon le quotidien italien signer un contrat d’une année avec en option une année supplémentaire. Son salaire pourrait par ailleurs atteindre le million d’euros à l’année, avant de potentiellement pouvoir voir ce dernier atteindre les 4M€ avec des bonus. De quoi relancer un Mario Balotelli vieillissant ? Affaire à suivre.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Arsenal va revenir à la charge pour Houssem Aouar

Publié

sur



À deux ans de la fin de son contrat, Houssem Aouar va-t-il quitter l’Olympique Lyonnais ? Vendredi soir, la chaîné Téléfoot expliquait en tout cas que le milieu de terrain français était tombé d’accord avec Arsenal pour un futur transfert. Quelques heures plus tard, RMC Sport affirmait que les Gunners avaient fait une offre d’environ 35 millions d’euros au club rhodanien pour tenter de s’attacher les services du joueur de 22 ans. Mais les négociations traînent.

Toujours d’après RMC Sport, les Gones ont refusé cette première proposition d’Arsenal, mais la formation londonienne pourrait en faire une nouvelle à hauteur de 38M€. Seul problème, le président Jean-Michel Aulas attendrait environ 50M€ pour craquer et laisser filer son joueur. Un accord total est donc encore bien loin, d’autant plus que Houssem Aouar n’aurait aucun accord contractuel avec Arsenal comme l’explique le média français. Affaire à suivre…



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Manchester City – Leicester : Prévision et pari d’un expert

Publié

sur


Un journaliste de football, expert d’Africa Top Sports a fait une prévision pour le match de la troisième journée de Premier League 2020-2021 entre Manchester City et Leicester ce lundi sous les coups de 15h30 GMT à l’Etihad Stadium.

J’aimerais que Brendan Rogers gagne quelque chose avec Leicester. Mais il y a des doutes sur ce point. Il me semble que l’équipe ne progresse pas, mais régresse. Quelle est la raison pour expliquer ce manque de régularité ? Tout d’abord, le fait que les Foxes ne soient pas dans le top 4 à la fin de la saison après avoir été longtemps dauphin de Liverpool. Après le re start, les résultats et les performances ont fortement baissé. Je l’associerais à la perte de Chilwell et Ricardo Pereira.

Ils ont été blessés à peu près au même moment et ont été absents. Beaucoup de choses y étaient liées. Et maintenant Leicester attaque souvent sur les côtés, mais ayant perdu deux joueurs clés pour un tel match, Leicester a beaucoup perdu. Chilwell a déjà déménagé à Chelsea et le Portugais ne joue toujours pas. Les joueurs qui les remplacent sur les flancs sont de qualité inférieure à eux, mais Leicester continue également de jouer de la même façon.

Madison est dans une bonne forme. Il y a des doutes à ce sujet, mais je pourrais toutefois me tromper.

Quant à Manchester City, la victoire a été remportée sur Wolverhampton. Mais il aurait pu arriver que le score final (3-1) de City aurait été manqué et que les Wolves auraient eu plus de succès à la fin. Il se trouve que nous avons gagné, mais il y a beaucoup de prétentions à l’équipe. Mais, comme cela arrive souvent lorsque le jeu ne se passe pas bien, City n’a pas les compétences individuelles de ses joueurs attaquants, ce qui lui permet d’atteindre le résultat, ce qui s’est réellement passé dans ce match.

Il y a encore de nombreux problèmes dans le jeu sans ballon, et c’est en principe attendu. Pendant plus d’un mois, il n’y a pas eu de matchs officiels pour les équipes et, de manière inadmissible, si je puis dire, a été autorisé aux adversaires. Il est clair que les bookmakers ont des chances écrasantes pour City, alors je parierais que les deux marqueront, mais Manchester gagnera. Leicester agira intelligemment et aura ses chances d’avance. Très probablement, au moins une fois, il se distinguera.

En règle générale, City les punit lorsqu’ils rencontrent des rivaux aussi vifs, ce qui, me semble-t-il, se produira également cette fois. La première option est une victoire des Citizens, les deux marquant 2,42 en 1xbet.

Deuxième option. J’ai aimé le pari sur le total de corners de Leicester sur trois avec une cote de 2,00 en 1xbet. Lors des deux matches précédents, Leicester a pris 20 virages, mais là, les adversaires étaient inférieurs au plus haut niveau. Mais là, vous pouviez voir comment l’équipe de Rogers attaquait.

Je pense que tout sera pareil cette fois. Étant donné que City ne sera pas fonctionnellement prêt de la meilleure façon, Leicester organisera des attaques de flanc et il y aura des chances pour les coins. C’est pourquoi j’ai aimé une proposition telle que le total des virages de Leicester sur trois pour une cote supérieure à deux.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Suggestion