Suivez-nous

Sports

Djibril Wade président de NGB défie le SEFS « J’invite Badara… à citer les noms des clubs qui ne paient pas les salaires »

Publié

sur


Dans une interview avec le quotidien Enquête, le premier vice-président  de la Ligue sénégalaise de football professionnel se prononce sur l’impact de la Covid-19 sur son club, la récente sortie du Syndicat des entraîneurs de football du Sénégal  (SEFS) accusant 23 clubs professionnels de ne pas payer les salaires de leurs joueurs… Extraits

Quelle est l’état actuel du club de Niary Tally, après six mois sans compétition ?

Je peux dire que c’est le statu quo, au plan sportif. Le club est en train de se préparer administrativement pour la prochaine saison, mais toutes nos activités sportives sont arrêtées pour cause de Covid-19. Le bureau essaie de gérer convenablement la pandémie, pour éviter des impacts substantiels sur le club. A l’annonce de la suspension des compétitions, nous avons pris des décisions importantes allant dans le sens de stabiliser notre équipe.

Nous avons d’abord dit clairement à nos travailleurs, joueurs, entraineurs et administratifs, qu’on ne peut plus les payer comme on le faisait.  L’application de cette mesure a été imposée par la crise sanitaire. C’est pourquoi on a décidé de payer aux joueurs la moitié de leur salaire. Nous avons respecté ce compromis jusqu’en fin juillet, coïncidant avec la fête de la Tabaski. Mais les administratifs, secrétaire général, intendant et les autres travailleurs qui s’activent autour de l’équipe, sont payés intégralement. Ce n’est pas la solution idéale, mais ça se comprend parce que nous sommes contraints à réduire nos charges, du moment que l’équipe ne joue plus.

Niary Tally s’est toujours acquitté du paiement de ses salaires depuis son accession à la Ligue professionnelle en 2009. Mais nous sommes confrontés à des problèmes financiers depuis 2016. Le motif, c’est qu’il n’y a pas de retour sur investissement. C’est la raison pour laquelle le club a décidé de payer uniquement les mois ouverts aux compétitions, c’est-à-dire la saison sportive. Nous avons même changé les termes de nos contrats avec nos joueurs et entraineurs, après la Coupe du Sénégal que nous avons gagnée contre le Casa Sport en 2016. On paie désormais les mois joués par les joueurs, parce qu’on est dans un football professionnel qui ne rapporte pas beaucoup. Les dirigeants ne gagnent rien dans le foot local, à moins qu’ils aient d’autres issues pour chercher de l’argent. Niary Tally que je dirige est financé par des bonnes volontés et à 90 % par ma modeste personne. C’est la situation que nous vivons et tout est clair pour le moment.

Le Syndicat des entraîneurs de football du Sénégal a déclaré récemment que seuls 5 des 28 clubs de la Ligue pro paient régulièrement les salaires de leurs joueurs et entraîneurs. Qu’est-ce qui explique cette situation, selon vous ?     

Une organisation sérieuse qui dit que 5 clubs sur 28 de la Ligue pro paient les salaires doit être en mesure de nous donner une liste. Le syndicat n’a qu’à aller jusqu’au bout et donner le nom des cinq clubs qui paient régulièrement les salaires. Cela permettra aux autres de se justifier et de rectifier. Ils ont tenu des affirmations gratuites pouvant créer le doute envers certains dirigeants. Il faut que Badara, Lamine Mboup et leurs camarades prennent leurs responsabilités et nous disent les équipes qui paient les salaires de leurs joueurs et celles qui ne paient pas. Ça va clore le débat.

 

wiwsport.com



via WiwSport

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Aston Villa dicte sa loi face à Newcastle

Publié

sur


Match en retard de la onzième journée de Premier League, la rencontre entre Aston Villa et Newcastle a livré ses promesses. Les Villans ont bien brillé et Ollie Watkins a rapidement ouvert le score (13e). Le club de Birmingham a pris le large ensuite avec une réalisation de Bertrand Traoré bien servi par Jack Grealish (42e).

La suite après cette publicité

Tenant cet avantage en seconde période, Aston Villa se replace à la huitième place et confirme sa très bonne saison. Pour Newcastle c’est plus compliqué avec une seizième place à cinq points de Fulham le premier relégable.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Asamoah Gyan : « Je veux mettre en lumière les joueurs ghanéens »

Publié

sur


Après avoir connu une très grande carrière hors du Ghana, Asamoah Gyan a fait son retour sur sa terre natale il y a quelques mois à Legon Cities. En signant dans ce club, l’ex capitaine des Black Stars a un objectif précis.

Libre de tout engagement depuis son départ de NorthEast United en Inde, Gyan a décidé de retourner au bercail malgré les différentes offres. Dans une interview accordée à Premier League World, l’attaquant de 35 ans a dévoilé ses réelles motivations concernant ce choix.

« Je suis venu au Ghana pour faire la publicité du championnat local. Il y a de très bons joueurs au Ghana et je suis là pour les mettre en lumière », a-t-il déclaré dans l’émission relayée par Canal+.

Le début de saison en Ghana Premier League est laborieux pour Asamoah Gyan et Legon Cities. Après 10 journées, l’équipe est classée 16ème (sur 18 équipes) avec 9 points.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

Premier League : Liverpool et Sadio Mané pour déloger les Red Devils

Publié

sur


Quand le leader de Premier League et son dauphin s’affrontent, ça promet toujours des étincelles. Ce dimanche, Liverpool de Sadio Mané accueille Manchester United dans un choc à ne surtout pas perdre pour les Reds.

Difficile de rêver plus belle affiche que celle de ce dimanche, à Anfield. Il ne manquera que le public pour ce choc au sommet de la Premier League entre Liverpool, le champion en titre, et son rival historique, Manchester United, un leader en pleine bourre. La dynamique est clairement en faveur des Red Devils, qui empilent les victoires depuis la mi-décembre, alors que les Reds, pendant ce temps, ont connu un sérieux coup d’arrêt avec deux points pris en trois matches, et des bourreaux pas très effrayants (West Brom, Newcastle, Southampton).

Mais à Anfield, c’est la terreur pour les visiteurs. En effet, Liverpool est dans une série invincible de 67 matches dans son antre, tout comme Sadio Mané qui, depuis son arrivée chez le Champion d’Angleterre, en Juin 2016, n’a jamais connu la défaite à domicile en championnat. Une série que le Lion veut certainement poursuivre cet après-midi. Surtout que son équipe est déjà dos au mur. Après la victoire des Foxes de Leicester ce samedi face à Southampton (2-0), Liverpool est provisoirement relégué à la troisième place avec 33 points, deux de moins que Leicester et à trois unités de son adversaire du jour.

wiwsport.com





via WiwSport

Continuer La Lecture

Suggestion