Suivez-nous

Sports

D’anciens internationaux peinent à accéder au trône de leur fédération

Publié

sur

Plusieurs internationaux africains ont eu de la peine, durant ces dernières années, à se porter candidats pour diriger les fédérations sportives de leur pays, le dernier en date étant l’ancien capitaine des Eléphants Didier Drogba.

Borduré par l’Association des footballeurs ivoiriens dont il est membre, l’ancien capitaine ivoirien risque de déchanter fort, après avoir reçu l’onction d’une partie des arbitres de son pays, pour aller à la conquête de la Fédération ivoirienne de football (FIF).
Dans un communiqué publié mardi, celle-ci a en effet signifié au finaliste des éditions 2006 et 2012 de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que ceux qui lui ont accordé leur parrainage sont en fait dans l’illégalité.
Avant Didier Drogba qui a porté le maillot frappé de la tête d’éléphant pendant plus de 10 ans, l’ancien gardien de but des Lions Indomptables du Cameroun, Joseph Antoine Bell, a vécu la même situation et a encore du mal à voir son ambition de présider aux destinées de la Fédération de football de son pays se réaliser.
En Guinée, ni Aboubacar Titi Camara ni Abdou Karim Bangoura, anciennes stars du Syli national, n’ont pu accéder à la tête de la Fédération guinéenne de football.
Le premier nommé a été pourtant ministre des Sports de son pays, le deuxième est actuellement employé par l’instance dirigeante du football guinéen dont il est le chargé de la formation.
Au Ghana, l’ancien capitaine des Black Stars, Abedi Pelé, a prêché dans le désert en 2005, quand il s’est porté candidat pour présider aux destinées de la Fédération ghanéenne de football.
En Gambie, la légende Alhaji Momodou Njie dit Biri Biri, décédé dimanche à Dakar, a certes assumé des fonctions politiques en devenant adjoint au maire de Banjul, la capitale gambienne, mais il n’a jamais eu les coudées franches pour candidater à la présidence de la Fédération gambienne de football (GFF).
C’est plutôt un des successeurs chez les Scorpions, Modou Musa, qui s’y est frotté en 2013 mais il a été battu par Mustapha Kebbeh, ce dernier tombant pour sa part en disgrâce après la suspension de la Gambie dans une affaire de fraude sur l’âge, une année après son élection.

Ni au Burkina Faso, ni au Niger et encore moins au Togo, il n’y a eu d’anciens internationaux pour présider aux destinées du football.  Au Togo, Olufadé Adekanmi n’a jamais dépassé le cadre de l’intention comme Kassoum Ouédragao au Burkina Faso.

Ancien joueur des Etalons et demi-finaliste de la CAN 1998, ce dernier avait juste fait part de son intention de briguer le poste en 2012 et 2016, sans plus. L’ancien joueur de l’Etoile filante de Ouagadougou et de l’Espérance de Tunis a finalement préféré se joindre à d’autres pour soutenir la candidature d’Amado Traoré qui brigue la succession du colonel Sita Sangharé, l’actuel patron de la Fédération du Burkina Faso.

Si dans ces pays, les anciens internationaux ont échoué, au Sénégal, au Mali, en Zambie et en Tanzanie, ils ont franchi le Rubicon de la candidature et peuvent même se targuer d’un certain succès. Au Sénégal, Youssoupha Ndiaye et El hadj Malick Sy dit Souris, vainqueur du tournoi de football des Jeux de l’Amitié de 1963, ont tous les deux présidé aux destinées de l’instance dirigeante du football national.

Ces deux anciens footballeurs ont été de hauts cadre de l’administration, avant de devenir tous les deux ministres, « Souris » pouvant en plus se prévaloir d’avoir qualifié le Sénégal pour sa première finale de CAN et sa première Coupe du monde en 2002.

Au Mali, Salif Keïta, l’ancien attaquant des Aigles qui a joué à Saint-Etienne et Marseille (France), a présidé la FEMAFOOT (Fédération malienne de football).

Au Maroc, Driss Bamous (1986-1992), Houcine Zemmouri (1992-1994) et Housni Benslimane (1995-2009) ont présidé la Fédération royale marocaine de football. En Zambie et en Tanzanie, d’anciens internationaux, Kalusha Bwalya et Leodegar Tenga par exemple, ont présidé leur association nationale chargée de la gestion du football.

Le premier a été attaquant et sélectionneur des Chipolopolos. Il a permis en tant que président à son pays de gagner la première Coupe d’Afrique des nations de son histoire en 2012. En Tanzanie, l’ancien défenseur Tenga a été de l’équipe des Taifa Stars qui a joué la CAN 1980.

Ancien président de la Fédération tanzanienne de football (TZZ) de 2004 à 2012, il a été comme Bwalya membre du Comité exécutif de la CAF.

Avec APS

L’article D’anciens internationaux peinent à accéder au trône de leur fédération est apparu en premier sur wiwsport.

via WiwSport

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

Boubacar Kamara tue tout suspense sur son avenir

Publié

sur


Formé et révélé par l’Olympique de Marseille, Boubacar Kamara n’a aucune intention de quitter son club de coeur.

Sous les ordres d’André Villas-Boas, le Franco-sénégalais a connu une acsension fulgurante. Il a été exceptionnel dans l’entre jeu des Phocéens. Alors que les rumeurs circulent par rapport à un éventuel départ cet été, le joueur de 20 ans a tenu à rassurer les supporters marseillais.

« Pour moi il n’y a pas de doute, je vais continuer mon aventure ici. On va jouer la Ligue des champions. Je vais continuer à l’OM. Je ne veux pas quitter l’OM », a-t-il déclaré en conférence de presse ce samedi.

Les prétendants étaient bel et bien présents. Ils veulent le recruter. Mais Boubacar Kamara ne change pas de discours. Tout comme à la fin de la saison dernière, le natif de Marseille ne compte pas quitter de sitôt la bonne ambiance du Stade Vélodrome.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

Rennes – As Monaco : Sofiane Diop titulaire

Publié

sur


Rennes sans Edouard Mendy et Mbaye Niang reçoit Monaco de Sofiane Diop,titulaire, pour le compte de la 4e journée de Ligue 1. Découvrez les compositions des deux équipes pour ce match.

Pour le compte de la 4e journée de Ligue 1, Rennes reçoit dans son antre du Roazhon Park l’AS Monaco, pour ce qui s’annonce être déjà une première grosse affiche cette saison. En effet, les deux équipes sont pour le moment invaincues et possèdent toutes les deux sept points, étant respectivement deuxième et troisième du classement. A une heure du coup d’envoi, découvrez les compositions officielles pour ce match.

wiwsport.com





via WiwSport

Continuer La Lecture

Sports

Stade Rennais-AS Monaco : les compositions officielles !

Publié

sur



Choc de haut de tableau, ce soir, au Roazhon Park (21h). Le Stade Rennais (3e) reçoit l’AS Monaco (4e) pour un duel qui offrira au vainqueur, la tête du championnat. Des Rennais, à qui tout sourit depuis quelques semaines face à des Monégasques à la recherche de leur 3e succès en 3 matches. Julien Stéphan ne change pas ses habitudes et aligne un 4-3-3 au sein duquel Salin occupe le but. En défense, Faitout Maouassa, Nayef Aguerd, Benjamin Da Silva et Hamari Traoré sont alignés. Au milieu, le trio Nzonzi-Camavinga-Bourigeaud sera en charge d’animer le jeu breton. Devant, Raphinha et Martin Terrier occupent les couloirs, aux côtés de la dernière recrue rennaise, Serhou Guirassy.

La suite après cette publicité

Côté monégasque, Niko Kovac ne va pas non plus innover et reconduit un 4-3-3 qui verra le retour de Benjamin Lecomte dans les buts. Sidibé, Badiashile, Disasi et Aguilar formeront la défense à quatre de l’ASM. Dans l’entrejeu, Youssouf Fofana et Aurélien Tchouaméni sont alignés derrière un Cesc Fabregas en position de numéro 10. Sur les ailes, Kevin Volland et Sofiane Diop tenteront d’alimenter Wissam Ben Yedder, toujours à la recherche de son premier but, cette saison.

Les compositions officielles :

Stade Rennais : Salin – Traoré, Da Silva, Aguerd, Maouassa – Bourigeaud, Camavinga, Nzonzi – Terrier, Guirassy, Raphinha

AS Monaco : Lecomte – Aguilar, Disasi, Badiashile, Sidibé – Tchouaméni, Fabregas, Fofana – Diop, Ben Yedder, Volland





via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Suggestion