Suivez-nous

Sports

BASKET – Mise en place du Cadre de concertation des clubs sénégalais : Les éclairages de Pathé Keïta

Publié

sur

Ancien membre du Comité de normalisation du basket sénégalais (Cnbs), Mamadou Pathé Keïta soutient que la création du Cadre de concertation des clubs n’était nullement leur idée. Actuel président de Guédiawaye basket académie, il défend les idées de la Convergence pour la renaissance du basket (Crbs), dont il soutient être un des membres.

Le président de Guédiawaye basket académie, Mamadou Pathé Keïta, n’a pas apprécié la sortie d’un des acteurs du basket dans les colonnes du Quotidien (voir édition n° 5242), apportant des éclairages sur la mise sur pied de la Convergence pour la renaissance du basket sénégalais (Crbs). «J’ai été membre du Cnbs et je réfute l’idée selon laquelle c’est le Cnbs qui avait demandé à la création du Cadre de concertation des clubs. J’étais là lorsque Me Babacar Ndiaye et Samba Diop ont créé le Cadre. A un moment donné, les relations étaient tendues entre le Cadre de concertation et le Cnbs», a-t-il fustigé. Précisant être membre du Crbs, Pathé Keïta regrette l’étiquette collée à ce Cadre regroupant des acteurs du basket. «Je ne me cache pas d’être un membre de la Crbs. Malheureusement, ils veulent définir la Crbs comme une structure parallèle. Ce n’est nullement le cas. Ce n’est même pas une structure, mais une convergence. Nous sommes des acteurs du basket qui réfléchissent pour l’intérêt de notre basket. Il y a beaucoup de manquements», souligne-t-il. Avant d’expliquer les raisons de la mise sur pied de la Crbs. «Pratiquement avant plus d’un an, les membres de l’Assemblée générale n’ont aucune information sur beaucoup d’aspects financiers et autres. Alors qu’une Assemblée générale d’information devait être organisée avant le début de la saison. C’est pour cela que nous nous sommes regroupés en sentinelles dans un rôle d’alerte et de veille pour le respect des textes», dira Pathé Keïta.

L’article 71 qui sanctionne la Crbs
Dans une sortie accordée au Quotidien, le spécialiste des textes de l’instance fédérale avait indiqué – il a préféré garder l’anonymat – que «le président de la Fédération a parfaitement raison. Il ne peut pas y avoir de structures parallèles au niveau de la Fédération». Ensuite, notre interlocuteur d’aller plus loin concernant l’ancien Cadre de concertation des clubs du Sénégal. «Il faut comprendre que cela a été sollicité par le Comité de normalisation dirigé à l’époque par Serigne Mboup. A la fin de leur mission, ils ont voulu restituer leur travail, notamment les règlements qu’ils ont mis en place, au mouvement associatif, plus précisément aux clubs. C’est en ce sens qu’ils ont demandé la création d’un cadre de concertation des clubs qui assistait même à l’élaboration des règlements généraux, à des réunions avec la Fiba et le Cnbs pour asseoir quelque chose de durable.» Et la source de préciser que le Cadre de concertation «a été même reconnu par les instances parce qu’il n’y avait pas de Fédération».
Quant à la légalité de la Crbs ? «Le contexte est différent. Pour ce cas précis, il y a une Fédération qui est élue. Ils ne peuvent pas ex nihilo venir et dire qu’ils défendent les intérêts des clubs. Ce n’est pas normal. Et c’est interdit par nos textes. L’article 71 dit que la Fédération sanctionne toute association qui portera atteinte à l’honneur et à l’honorabilité de la Fédération sous quelque forme que ce soit. Et que nul ne peut faire partie de la Fédération s’il ne respecte pas les principes contenus dans nos règlements. Le président de la Fédération a le pouvoir de les exclure des compétitions organisées par la Fédération.»
Et ce dernier n’a pas manqué de conseiller aux membres de la Crbs «de mettre de l’eau dans leur vin et d’attendre les élections. Avant, ce sont les Ligues qui votaient. Maintenant, ce sont les clubs qui votent».
Du côté de la Fédération sénégalaise de basket, le président Me Babacar Ndiaye a brandi la menace de sanctionner tout club membre de la Crbs. «On n’acceptera plus qu’une équipe affiliée puisse faire partie d’une structure parallèle qui vise à contrecarrer le fonctionnement de la Fédération. Si une équipe le fait, nous considérons que c’est un acte de démission de notre structure et nous en tirerons toutes les conséquences. Toute équipe qui prendra la responsabilité de faire partie d’une structure parallèle, qui viendrait porter atteinte au bon fonctionnement de la Fédé­ration, sera automatiquement exclue de notre structure.» Comme pour dire que c’est parti pour un nouveau feuilleton.

via LeQuotidien

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sports

PSG : Idrissa Gana Gueye blessé

Publié

sur


Le PSG s’est ressaisi ce dimanche en battant l’OGC Nice (0-3) à l’occasion de la 4ème journée de Ligue 1. Mais le club francilien peut avoir des regrets.

Déjà privé de plusieurs éléments, le champion de France en titre a également perdu Idrissa Gueye au cours de cette rencontre. Le Sénégalais, touché à la cheville gauche à la suite d’un léger choc avec Kephren Thuram, a dû céder sa place à Ander Herrera à la 23è minute.

Pour le moment, l’on n’en sait pas plus sur la nature réelle de la blessure de Gueye, ni sur la durée de son indisponibilité.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Sports

Le Barça abandonne pour Max Aarons et se penche sur Sergiño Dest

Publié

sur



Prometteur latéral droit anglais, Max Aaron est courtisé un peu partout en Europe avec des noms ronflants comme le FC Barcelone, le Bayern Munich ou le PSG qui seraient sur le coup. Relégué en Championship avec son club de Norwich, le latéral de 20 ans pourrait avoir des envies d’ailleurs et le Barça aurait lancé les négociations avec lui ainsi qu’avec les Canaries. Mais apparemment sans grand succès.

Selon Sky Sports, le joueur avait conclu un accord avec les Blaugranas mais les négociations se seraient bloquées à cause des modalités de son arrivée : Norwich espérant un prêt avec option d’achat alors que les Catalans ne voulaient pas en inclure une. Le dossier serait donc clôt et les Barcelonais se lanceraient désormais dans la course pour signer leur deuxième choix à ce poste : Sergiño Dest, qui appartient à l’Ajax et également courtisé par le Bayern Munich.



via Foot Mercato

Continuer La Lecture

Sports

Julien Stéphan confirme le départ d’Edouard Mendy

Publié

sur


Edouard Mendy va bel et bien quitter le Stade Rennais. L’information a été confirmée samedi par Julien Stéphan, l’entraîneur du club, après la victoire contre l’AS Monaco à l’occasion de la 4ème journée de Ligue 1.

« On cherche un gardien, ce n’est un secret pour personne. Edouard va certainement nous quitter pour rejoindre Chelsea. On a besoin à ce poste là de récupérer quelqu’un très rapidement, je ne peux pas vous donner de noms puisqu’il n’y a rien de définitif », a-t-il assuré.

Pour remplacer Mendy, les dirigeants rennais pensent à recruter son compatriote, Alfred Gomis, actuel portier de Dijon.

A noter que Rennes pointe provisoirement en tête du classement de la Ligue 1 avec 10 points.



via Africa Top Sports

Continuer La Lecture

Suggestion