Suivez-nous

Actualité

Revue de presse…Coronavirus, Casamance et politique à la UNE

Publié

sur


La presse de ce lundi 12 octobre 2020 aborde divers sujets se rapportant à la politique, au tourisme, à l’évolution de la pandémie du nouveau coronavirus, à la paix en Casamance, entre autres.

Tribune ‘’voyage dans la gouvernance APR-Bennoo’’ et titre : ‘’Dans le secret des vrais hommes de Macky Sall’’.

’’A la suite de son accession à la magistrature suprême, le président Macky Sall s’est très vite entouré de ses hommes de main pour ne pas dire de confiance. Avec une certaine expérience avérée, depuis 2012, ils font partie de tous les gouvernements ou ont été l’un des plus proches collaborateurs du patron, président de l’Alliance pour la République (APR) et de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY)’’, écrit le journal.

Source A s’intéresse à l’exécution du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) et déplore ‘’des travaux à l’arrêt ou mal faits, matériels volés, des installations sans entretien’’. Dans la zone nord par exemple, explique le journal, ’’les travaux de centrales solaires qui sont attribués à l’entreprise Atersa qui les ont sous-traités à l’entreprise Spintech ont été mal faits (…)’’.

Le quotidien Kritik aborde la question de l’immigration clandestine et affiche en Une : ‘’arrivée massive de jeunes Sénégalais en Espagne, débandade ou fuite de bras valides ?’’.

Le journal souligne que ‘’rien que ces derniers jours, presque mille jeunes Sénégalais ont bravé la mer pour accoster sur les rives espagnoles’’.

presse
Presse du 12 octobre 2020

Dans un dossier consacré au tourisme, Enquête signale que la station balnéaire de Saly ‘’récupère sa plage’’. ‘’Grâce à d’importants travaux pilotés par l’Agence pour la promotion des grands travaux de l’Etat (APIX), Saly a récupéré 7 Kms de long et 50 mètres de plage. La construction de 12 brise-lames et de 7 épis redonne une seconde jeunesse à la station balnéaire’’, écrit Enquête.

Sur le font de la Covid-19, Le Quotidien relève que 7 mois après le déclenchement de la pandémie, Dakar et Thiès restent ‘’les foyers actifs’’. ‘’Tous les districts sanitaires de deux régions (sont) au rouge’’, selon le journal.

presse

Dans un entretien avec L’Observateur, le député de la majorité Aliou Dembourou Sow dit ne pas regretter les propos qu’ils a tenus à propos d’une candidature de Macky Sall en 2024.

‘’Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, le député de Ranérou, Aliou Dembourou Sow soutient en langue peul qu’il est hors de question que le président Macky Sall ne fasse pas un troisième mandat quitte à prendre les armes’’, rappelle L’Obs.

’’(…) Nous avons l’habitude, dans le Ferlo, d’utiliser le terme arme pour désigner carte d’électeur. Parfois, nous utilisons les mots bâtons, coupe-coupe (…). C’est un effet de langage. (….). Je ne regrette pas mes propos. Parce que rien n’est grave de tout ce que j’ai dit’’, soutient le député Sow.

Walfadjri signale que le Front pour une révolution anti-impérialiste, populaire et panafricaine (FRAPP) compte déposer une plainte contre le député de l’Alliance pour la République (ARP).

presse

Sud Quotidien s’intéresse à la situation en Casamance et se fait écho des propos de Robert Sagna qui affirme : ‘’La guerre est finie mais la paix reste à construire’’. M. Sagna est le président du Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (GRPC).

presse

La presse de Hann, Le Soleil part à la découverte du petit Séminaire de Ngazobil et affiche en Une : ‘’Sur les traces de l’élève Senghor’’. Le journal rappelle que le président et poète Lépold Sédar Senghor a fréquenté le petit Séminaire de 1914 à 1922.



Via Xibaaru

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Youssoupha Niang : « Sortons de nos cocons et défendons le bilan du Président »

Publié

sur


Depuis son accession à la tête de la magistrature suprême du Sénégal, le Président de la République son Excellence Monsieur Macky Sall a fait des réalisations qui méritent d’être rangées dans le livre d’or de notre histoire politique. A ce jour, aucun secteur n’est épargné par la touche émergente estampillée. A Dakar, la capitale sénégalaise,  et dans les autres villes de l’intérieur, le régime en place a beaucoup travaillé à élever le niveau de vie de nos populations (éducation, santé, infrastructures, emplois des jeunes, autonomie de la femme, pour ne citer que ceux-là).
En dépit des chants macabres d’une opposition en panne d’arguments, le Président Macky a pu restaurer l’espoir de tout une nation .Il compte parmi son équipe des gens dévoués à sa cause et , c’est le cas du ministre de l’Urbanisme du Logement et de l’Hygiène Publique, Abdou Karim Fofana. Ce dernier ne cesse d’aller au charbon pour défendre la vision du Chef de l’État. AKF, en vrai soldat du « Macky » se donne à fond pour que les acquis historiques ne soient pas noircies par ces mauvais oiseaux de mauvais augure. L’affaire Terme Sud et le boucan qu’il suscite en dit long sur le degré d’engagement de ce ministre et responsable de première heure du parti présidentiel dans la Commune de Point-Fann-Amitié.
Aujourd’hui, nous lançons un vibrant appel à tous les souteneurs du Président Macky. Les actes forts qu’il a consentis ne doivent pas être ensevelis par ses contempteurs. Que tout le monde sorte de son cocon et défende le bilan bâti en or…massif du développeur Macky. Cela reste plus qu’un impératif à mon sens. Pour ce faire , ne laissons aucun pouce au camp d’en face.
Ces personnes qui s’agitent, aujourd’hui, ne valent rien. Ils n’ont que leurs grandes et sales gueules pour exister. Ousmane Sonko, Barthélémy Dias et Guy Marius Sagna sont tous sauf des modèles à suivre. Ils ont  toujours pour armes les  mensonges plats et d’accusations gratuites.
Levons-nous pour leur  mener la vie dure.
Youssoupha Niang,
Responsable politique APR
Commune de Patte d’Oie



Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Thiaroye : Malal Diallo « Pithi » porte le plaidoyer des gardiens de cimetière…

Publié

sur


La traditionnelle journée de nettoiement et de désherbage du cimetière de Thiaroye a permis à Malal Diallo « Pithi » de faire un vif plaidoyer pour les gérants de ces lieux de repos éternel. Hier, il a invité l’Etat les autorités locales à une meilleure considération de ces personnes.
« J’invite l’Etat du Sénégal à une meilleure prise en charge de nos cimetières et à ceux qui les gèrent (les gardiens). Voilà une catégorie de travailleurs inconsidérés par ce que  foncièrement mis en rade au niveau du code des Collectivités Locales. Ces braves pères de famille sont lésés alors qu’ils n’ont que pour gagne-pain cela. Ils vivent d’aumône et cela dépend souvent de l’arrivée de dépouille mortelle. On doit vite penser à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail », a invité le responsable politique de l’Alliance Pour la République (APR)  dans la Commune de Djiddah Thiaroye/ Kao.
Le conseiller municipal au niveau de la localité précitée, de continuer à renchérir : « Aujourd’hui, beaucoup de cimetières ont affiché le plein et l’Etat doit penser à leur extension ou , mieux, à la création d’autres cimetières. Les populations en ont vraiment besoin ».
Et M. Daillo de botter en touche les accusations de sacrifices facilités par des gardiens de cimetière : « Cela n’existe pas. On les accusé gratuitement. La question principale, c’est de tout faire pour les mettre dans des conditions minima et ils seront à l’abri de la corruption », a-t-il.



Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Vidéo:Viviane passe du bon moment avec Pape Cheikh Diallo aux Usa

Publié

sur


Vidéo:Viviane passe du bon moment avec Pape Cheikh Diallo aux Usa pour oublier Mogates



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion