Suivez-nous

Actualité

Moussa Sy plaide pour la restauration de la Police Municipale

Publié

sur


Le maire de la commune des Parcelles assainies (banlieue dakaroise), Moussa Sy, a insisté sur la nécessité de faire revenir la Police municipale, pour un meilleur maillage sécuritaire du territoire national.

‘’Les agents d’assistance à la sécurité de proximité (ASP) ont eu à jouer le rôle de Police municipale. Maintenant, il y a une nécessité de service par rapport à cette Police’’, a-t-il notamment dit.

Il s’exprimait au terme d’un atelier de réflexion sur l’insertion des ASP en fin d’engagement, qui s’est tenu les 15 et 16 octobre à Saly-Portudal (Mbour), sous la présidence du secrétaire général du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

‘’En tous cas, le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, en rapport avec les organisations de Collectivités territoriales, est en train de travailler pour que la Police municipale puisse revenir sur une nouvelle forme avec des textes réglementaires adaptés au contexte actuel que nous vivons’’, a soutenu l’élu local.

Selon lui, les maires et les présidents de Conseil départemental ont noté un travail administratif ‘’satisfaisant’’ de la part des ASP.

‘’Aujourd’hui, nous avons pris engagement, la majeure partie des Collectivités territoriales qui ont une capacité financière réelle, d’insérer ces jeunes en emploi permanent à partir du 1er janvier 2021’’, a promis Moussa Sy.

‘’Nous saluons vraiment le travail qui a été fait au niveau des Collectivités territoriales par les ASP ; nous avons eu beaucoup de satisfactions. Ils ont été à l’Etat-civil, ils ont été des ilotiers, ils ont été au niveau des plages, dans les marchés, les gares routières, ils surveillent les bâtiments administratifs, etc.’’, a-t-il dit.

Si le pari d’insérer ces ASP est réussi, a plaidé M. Sy, d’autres jeunes volontaires qui vont constituer la seconde vague des ASP seront motivés parce qu’ils sauront qu’au sortir de leur engagement, ils pourront être insérés comme leurs devanciers.

‘’Cela est important et au moment où on parle de chômage au plan national, il nous faut travailler à trouver les pistes pour insérer les jeunes. En tant qu’élus, nous avons vu un engouement des maires pour insérer ces jeunes. Il y en a qui ont deux, trois, … A la mairie des Parcelles assainies, on en avait 13. Aujourd’hui, j’ai besoin d’une cinquantaine’’, a-t-il indiqué.

APS



Via Xibaaru

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

POÈME SUR LE PROPHÈTE(PSL) 8- SEYDINA UMAR IBN KHATTAB (LE GUERRIER D’ALLAH)

Publié

sur


About Us

Newspaper WordPress Theme is your news, entertainment, music fashion website. We provide you with the latest breaking news and videos straight from the entertainment industry.

Contact us: contact@yoursite.com



BuzzClics

Continuer La Lecture

Actualité

Youssoupha Niang : « Sortons de nos cocons et défendons le bilan du Président »

Publié

sur


Depuis son accession à la tête de la magistrature suprême du Sénégal, le Président de la République son Excellence Monsieur Macky Sall a fait des réalisations qui méritent d’être rangées dans le livre d’or de notre histoire politique. A ce jour, aucun secteur n’est épargné par la touche émergente estampillée. A Dakar, la capitale sénégalaise,  et dans les autres villes de l’intérieur, le régime en place a beaucoup travaillé à élever le niveau de vie de nos populations (éducation, santé, infrastructures, emplois des jeunes, autonomie de la femme, pour ne citer que ceux-là).
En dépit des chants macabres d’une opposition en panne d’arguments, le Président Macky a pu restaurer l’espoir de tout une nation .Il compte parmi son équipe des gens dévoués à sa cause et , c’est le cas du ministre de l’Urbanisme du Logement et de l’Hygiène Publique, Abdou Karim Fofana. Ce dernier ne cesse d’aller au charbon pour défendre la vision du Chef de l’État. AKF, en vrai soldat du « Macky » se donne à fond pour que les acquis historiques ne soient pas noircies par ces mauvais oiseaux de mauvais augure. L’affaire Terme Sud et le boucan qu’il suscite en dit long sur le degré d’engagement de ce ministre et responsable de première heure du parti présidentiel dans la Commune de Point-Fann-Amitié.
Aujourd’hui, nous lançons un vibrant appel à tous les souteneurs du Président Macky. Les actes forts qu’il a consentis ne doivent pas être ensevelis par ses contempteurs. Que tout le monde sorte de son cocon et défende le bilan bâti en or…massif du développeur Macky. Cela reste plus qu’un impératif à mon sens. Pour ce faire , ne laissons aucun pouce au camp d’en face.
Ces personnes qui s’agitent, aujourd’hui, ne valent rien. Ils n’ont que leurs grandes et sales gueules pour exister. Ousmane Sonko, Barthélémy Dias et Guy Marius Sagna sont tous sauf des modèles à suivre. Ils ont  toujours pour armes les  mensonges plats et d’accusations gratuites.
Levons-nous pour leur  mener la vie dure.
Youssoupha Niang,
Responsable politique APR
Commune de Patte d’Oie



Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Thiaroye : Malal Diallo « Pithi » porte le plaidoyer des gardiens de cimetière…

Publié

sur


La traditionnelle journée de nettoiement et de désherbage du cimetière de Thiaroye a permis à Malal Diallo « Pithi » de faire un vif plaidoyer pour les gérants de ces lieux de repos éternel. Hier, il a invité l’Etat les autorités locales à une meilleure considération de ces personnes.
« J’invite l’Etat du Sénégal à une meilleure prise en charge de nos cimetières et à ceux qui les gèrent (les gardiens). Voilà une catégorie de travailleurs inconsidérés par ce que  foncièrement mis en rade au niveau du code des Collectivités Locales. Ces braves pères de famille sont lésés alors qu’ils n’ont que pour gagne-pain cela. Ils vivent d’aumône et cela dépend souvent de l’arrivée de dépouille mortelle. On doit vite penser à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail », a invité le responsable politique de l’Alliance Pour la République (APR)  dans la Commune de Djiddah Thiaroye/ Kao.
Le conseiller municipal au niveau de la localité précitée, de continuer à renchérir : « Aujourd’hui, beaucoup de cimetières ont affiché le plein et l’Etat doit penser à leur extension ou , mieux, à la création d’autres cimetières. Les populations en ont vraiment besoin ».
Et M. Daillo de botter en touche les accusations de sacrifices facilités par des gardiens de cimetière : « Cela n’existe pas. On les accusé gratuitement. La question principale, c’est de tout faire pour les mettre dans des conditions minima et ils seront à l’abri de la corruption », a-t-il.



Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Suggestion