Suivez-nous

Actualité

Fatick: Une conseillère municipale meurt par pendaison

Publié

sur




Une conseillère municipale de la commune de Thiaré Ndialgui (région de Fatick) a été retrouvée morte par pendaison dans sa chambre.

Selon Libération, la défunte avait des tendances suicidaires depuis le décès de son frère survenu il y a quelques mois. Elle soutenait ne pas pouvoir vivre sans lui.



Dakarbuzz

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Dépistage du Covid-19 en Ile-de-France : la liste des 20 nouveaux centres

Publié

sur


L’ARS Ile-de-France déploie à partir du 21 septembre, 20 nouveaux centres de dépistage Covid pour pallier l’engorgement dans les laboratoires d’analyse. Qui pourra se faire tester, en combien de temps ? Explications.

L’accès aux tests PCR demeure « difficile », même pour les personnes prioritaires, en raison de l’engorgement des laboratoires.
Sur le même sujet
quatorzaine
Quatorzaine réduite à 7 jours pour les cas contacts : 3 questions pour comprendre

L’ARS IDF, afin de faciliter l’accès aux tests, déploie à partir du 21 septembre, 20 Centres de dépistage et de diagnostic covid (CDDC) permanents. « L’ouverture des centres sera échelonnée pendant les 15 prochains jours, dans un premier temps réservés aux personnes nécessitant un accès prioritaire au test de dépistage. »

Selon l’ARS Ile-de-France, « chaque Centre de Dépistage et de Diagnostic Covid (CDDC) atteindra d’ici mi-octobre une capacité d’au moins 500 tests RT-PCR par jour, soit un total de 10 000 tests par jour supplémentaires en Île-de-France. » Ils s’agira de barnums, ouverts 6 jours de la semaine. S’ils sont prévus pour être temporaires, ils dureront néanmoins « jusqu’à la fin de la période hivernale ».
20 centre de dépistage : la liste

Alors que le virus Covid-19 circule de plus en plus, la demande de dépistage ne cesse d’augmenter, et l’Ile-de-France manque de personnel, et parfois même de matériel, comme en témoigne un communiqué de l’ARS Ile-de-France, qui souligne « des pénuries de réactifs » essentiels pour les tests PCR. A compter du 21 septembre de, 20 centres de dépistage seront proposés en Ile de France, ouverts 6j/7.

Centres de dépistage opérationnels dès le 21 septembre

Paris 4e : laboratoire Mlab, 2 place Baudoyer 75004
Paris 13e : laboratoire Eurofins-Biomnis, Mairie du 13e, rue Philippe de Champagne 75013
Paris 15e : laboratoire Cerballiance, Mairie du 15e, 31 rue Péclet 75015
Paris 19e : laboratoire Bioclinic, parvis de la Mairie du 19e, 5-7 place Armand Carrel 75019
Trappes (78) : laboratoire Eurofins-Biomnis, 2 allée Antoine de Saint Exupéry 78190
Mantes-la-Jolie (78) : laboratoire Cerballiance, 10 avenue du Président Franklin Roosevelt 78200
Vitry-sur-Seine (94) : laboratoire Cerballiance, Salle du château, 6 rue Montebello 94400
Paris 18e : laboratoire Biogroup, Centre d'animation Binet, 10 rue Maurice Grimaud 75018 (ouverture le 22/09)

Centres de dépistage opérationnels entre le 21 et 28 septembre

Paris 17e
Melun (77)
Serris (77)
Evry (91)
Massy (91)
Issy-les-Moulineaux (92)
La Défense (92)
Saint-Denis (93)
Bondy (93)
Fontenay-sous-Bois (94)
Cergy (95)
Argenteuil (95)

En pratique, comment se faire dépister ?

Pour se faire dépister du Covid-19, il ne sera pas nécessaire de prendre rendez-vous si vous êtes prioritaire. L’objectif est aussi de raccourcir les délais de résultats, qui sont en moyenne de 36h, mais peuvent prendre davantage de temps dans certains centres parisiens, à cause du grand nombre de personnes à analyser. Là, l’ARS souhaite que les résultats soient fournis sous 24h, en particulier pour les publics à risque. Les CDDC sont réservés de 8h à 14h aux publics prioritaires, âgés de plus de 6 ans, sans rendez-vous :

Les personnes disposant d'une prescription médicale.
Les personnes ayant eu un contact à risque avec un cas confirmé, et ayant été contactées par la CPAM ou l'ARS dans le cadre du contact tracing.
Les professionnels de santé et professionnels assimilés intervenant à domicile.

Un accès sur rendez-vous est également possible, mais strictement réservée aux médecins traitants, à travers la plateforme téléphonique dédiée mise en place par l’ARS pour faciliter l’accès aux tests RT-PCR pour les personnes prioritaires.

L’accès aux tests dans un CDDC se fait exclusivement sur présentation d’un justificatif (prescription médicale en cas de symptômes, SMS ou mail de l’Assurance Maladie ou de l’ARS si cas contact, carte CPS ou justificatif de travail si professionnel de santé).
Qui pourra se faire tester ?

Certaines plages horaires seront justement entièrement dédiées à ces publics prioritaires, a précisé l’ARS Ile-de-France. C’est-à-dire des gens « présentant des symptômes évocateurs de Covid-19, et les personnes identifiées comme cas contacts à risque ».

L’objectif est donc de soulager les laboratoires de ville. Mais aussi de faciliter l’accès à ces examens aux personnes prioritaires, ainsi que « réduire les inégalités de santé en assurant une répartition équitable des capacités de tests sur le territoire régional ». D’ailleurs, autre nouveauté : il y aura bientôt des bus de dépistage, afin de desservir les « territoires ruraux d’Ile-de-France, aux abords des gares ».

Lire aussi :

Coronavirus : quel est le R effectif (R0) région par région en France ?
Symptômes du coronavirus : rhume ou Covid-19, comment faire la différence ?
Coronavirus : comment se soigner ?

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

La coloration végétale en 10 questions

Publié

sur


Sommaire

Introduction
Que contient-elle ?
Peut-on éclaircir la chevelure avec du végétal?
Quelles différences avec la classique ?
Comment agit-elle ?
Quand passer de la colo traditionnelle à la colo végétale ?
Quel effet obtient-on sur cheveux blonds ?
Et sur cheveux blancs ?
Combien de temps dure le résultat ?
Comment entretenir sa colo végétale ?
Peut-on la faire à la maison ?
5 solutions à utiliser chez soi

Longtemps cantonnée aux rayons bio et aux salons spécialisés, la coloration végétale a changé. Elle est devenue tendance car elle est plus facile à réaliser, y compris à la maison, respecte la chevelure et l’embellit.

Envie de plus de naturel dans votre routine capillaire ? La colo végétale est faite pour vous ! Voici 10 choses à savoir avant de se lancer.
Sur le même sujet
Coloration maison
Coloration végétale : 8 erreurs à éviter
Que contient-elle ?

Elle est exclusivement composée de pigments naturels extraits des végétaux, principalement le henné, le cassia et l’indigo. Les feuilles sont séchées, puis réduites en poudre afin d’obtenir une matière 100 % naturelle.

Le henné donne des teintes orange, rouge et jaune.
Le cassia, ou henné neutre, incolore, est surtout utilisé pour apporter de la brillance à la chevelure.
L'indigo, de couleur bleutée, permet de foncer le résultat.
D'autres plantes tinctoriales, comme la garance, le campêche, la camomille ou le brou de noix, peuvent être ajoutées afin d'obtenir une multitude de nuances allant du noir au chocolat en passant par les marrons et les blonds.
Divers ingrédients naturels sont parfois incorporés, pour améliorer la texture de la pâte tinctoriale ou apporter du soin aux cheveux. Ce sont en général des huiles végétales et des huiles essentielles.

Peut-on éclaircir la chevelure avec du végétal?

Non, contrairement à une coloration chimique, la coloration végétale peut seulement modifier d’au maximum un ou deux tons, tout en apportant des reflets et de la brillance, tel un gloss naturel. En clair, on peut obtenir un effet d’éclaircissement grâce à l’apport de reflets dorés ; en revanche, on ne peut pas passer directement du brun au blond.
Quelles différences avec la classique ?

Qu’elle soit permanente, semi-permanente ou ton sur ton, une coloration chimique contient des oxydants et des pigments de synthèse. Alors que la coloration végétale se contente d’enrober la surface du cheveu, sans p********r au cœur de la fibre capillaire. Ce qui présente des avantages, mais également des inconvénients, comme le temps de pose, plus long, ou le résultat obtenu sur une chevelure comportant beaucoup de cheveux blancs.
Comment agit-elle ?

Elle traite le cuir chevelu, teinte et gaine la chevelure. Idéale pour redonner du tonus aux cheveux fins, mous, fatigués, elle colore de façon très naturelle, sans démarcation ni effet de racines, et s’estompe au fil des shampooings. Il est possible de raviver la couleur naturelle du cheveu ou de la foncer en obtenant des tons lumineux et des reflets plus ou moins puissants.
Quand passer de la colo traditionnelle à la colo végétale ?

Il faut patienter deux mois après une coloration tradi ou un balayage, car les pigments végétaux ne font pas bon ménage avec les ingrédients chimiques.
Et faire un masque détoxifiant à l’argile pour nettoyer et purifier les longueurs, des racines aux pointes.
De même, pour revenir à la coloration classique, mieux vaut attendre plusieurs semaines, le temps que les pigments naturels disparaissent avec les shampooings.
Quel effet obtient-on sur cheveux blonds ?

Les bruns ou les châtains sont faciles à travailler en coloration végétale, mais l’opération est beaucoup plus délicate concernant les blonds. Ceux à reflets froids, comme le blond cendré, sont les plus difficiles à obtenir. Il faut des mélanges différents appliqués en plusieurs étapes.
Et sur cheveux blancs ?

Au-delà de 50 % de cheveux blancs, le rendu peut être décevant, surtout si on ne souhaite pas un résultat en transparence. À condition de s’adresser à un spécialiste, il est possible d’obtenir une couverture à 100 %. Mais cela demande un certain savoir-faire et nécessite de la précision, tant pour les mélanges de poudres tinctoriales que pour la technique d’application. Et le temps de pose, compris entre deux et cinq heures, est important.
Combien de temps dure le résultat ?

S’ils sont appliqués dans les règles de l’art, les pigments végétaux s’accrochent efficacement aux cheveux. Il faut refaire la couleur environ tous les deux mois pour les cheveux foncés et toutes les six semaines pour les chevelures claires.
Comment entretenir sa colo végétale ?

L’idéal est d’utiliser des shampooings sans sulfates renfermant une base lavante végétale, pour préserver l’intégrité des pigments naturels. Comme pour tout cheveu coloré, l’utilisation d’un soin après chaque shampooing est indispensable pour maintenir un beau résultat dans le temps : masque, après-shampooing ou baume sans rinçage contenant des ingrédients hydratants d’origine végétale (glycérine, huiles, beurres… ) et raviveurs de brillance et de couleur (argile, huiles essentielles… ).
Peut-on la faire à la maison ?

Oui, bien sûr ! Les marques proposent plusieurs alternatives végétales aux colorations classiques. Avant de vous lancer, pour faire comme dans les salons et préparer votre chevelure à la coloration, le mieux est de détofixier les cheveux en les débarrassant au maximum des éventuels résidus chimiques (shampoings, crèmes de coiffage, etc. Voici d’ailleurs une recette facile à faire d’un masque détox :

Mélangez 75g d'argile blanche et 75g de rhassoul avec 3 cuillèrées à soupe d'huile de macadamia
Ajoutez peu à peu 200 ml d'eau à température ambiante jusqu'à obtention d'une pâte épaisse.
Appliquez ce masque mèche par mèche sur les cheveux essorés ; massez ensuite votre cuir chevelu.
Rincez abondamment jusqu'à élimination parfaite de tous les résidus

Merci à Centifolia
5 solutions à utiliser chez soi

Raviver sa chevelure, changer de teinte, couvrir les cheveux blancs sans produits chimiques ou presque : solutions à utiliser chez soi.

Ayurvédique : bio, naturelle et végétale, cette coloration est obtenue à partir de henné et de plantes. Couvre les cheveux blancs en une application. Coloration végétale, 6,90 €, Aroma-zone.
Rapide : elle plaît pour son temps de pose court (30 minutes) et son excellente couverture des cheveux blancs. Coloration végétale, 6,50 €, Jean-Marc Joubert.
Longue tenue : une coloration sans ammoniaque qui résiste 6 semaines. À base de phytopigments végétaux. Coloration permanente, 6,99 €, Naturanove.
Protectrice : une formule à l'argile au rendu très lumineux. Pas idéale en cas de nombreux cheveux blancs à couvrir. Coloration à l'argile capillaire, 13,95 €, Cattier.
Au henné :  un henné qui colore et soigne. Couvre les cheveux blancs, apporte volume, vigueur et brillance. Henné naturel, 6,95 €, Centifolia.

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Urgent : La maison de Aby Ndour a pris feu.

Publié

sur


La chanteuse sénégalaise est présentement dans la nasse. Aby Ndour, puisque c’est d’elle qu’il s’agit est revenue de Studio trouvant sa demeure incendiée.

Présentement les hommes du feu sont sur les lieux pour éviter l’irréparable.

Joint au téléphone, la sœur de Youssou Ndour n’a pas encore donné de détails sur l’empleur des dégâts.

L’article Urgent : La maison de Aby Ndour a pris feu. est apparu en premier sur Dakarbuzz.



Dakarbuzz

Continuer La Lecture

Suggestion