Suivez-nous

Actualité

Mamadou Lamine Diallo bombarde la « dynastie Faye-Sall »

Publié

sur


C’est un facteur de Frank Timis requinqué que nous avons vu à l’œuvre lors de la journée dite  de la décentralisation présidée par le Président Macky Sall  le jeudi 22 octobre 2020. En effet, le sieur Aliou Sall, « désigné » Président des Maires du Sénégal par son frère, s’est exprimé dans une allure présidentielle face au Chef de l’Etat   pour dégager leurs responsabilités dans la prédation du foncier. Soyons clair. Dans les autorisations de lotissement, les permis de construire, la responsabilité technique incombe aux services de l’Etat et la responsabilité politique aux Maires et aux autorités administratives de l’Etat.

Mais, ce qui est cocasse, c’est le ton de Aliou Sall. Il tente de renaître sur les décombres d’un Mansour Faye englouti dans des audios infantiles et des scandales à répétition dans l’eau, l’assainissement et l’aide alimentaire aux inondés. Ces deux tendances de la famille FayeSall rivalisent dans la prédation de nos ressources naturelles, le gaz, l’eau et le foncier.

En tout état de cause, ces Maires de l’APR illégitimes ont peur du suffrage universel. Or, la gouvernance démocratique doit s’imposer au Sénégal dans le respect du calendrier républicain.  Mais Macky Sall est confronté aux ambitions cachées des ténors de BBY qui contrôlent chacun des Maires. Voilà pourquoi Macky Sall repousse l’échéance des élections locales sous couvert du dialogue politique. En attendant, le bradage du foncier par la dynastie FayeSall et ses affidés continue de plus belle. La prédation incapable de donner des emplois aux jeunes et de leur garantir un avenir rassurant. Voilà qui explique Barsakh.

Mamadou Lamine Diallo



Via Xibaaru

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Assemblée nationale: “J’ai assisté à une séance d’injures” (Serigne Mansour Sy Djamil)

Publié

sur


Serigne Mansour Sy Djamil
Serigne Mansour Sy Djamil

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Le député de Bess du Niakk, Serigne Mansour Sy Djamil, n’a pas aimé l’attitude de ses collègues qui se sont livrés, ce matin, à une séance «d’injures».

Prenant la parole, le religieux a sermonné ses collègues sur leur attitude, non sans leur demander de se réunir autour d’une table pour discuter des préoccupations des Sénégalais.

«Je vois que la Commission des finances regorge de talents, de compétences, de gens d’expérience. Je me demande pourquoi ne pas mettre toutes ces compétences en musique, nous réunir autour d’une table et discuter de notre pays. Mais au lieu de ça, on s’engage dans des injures», se désole Serigne Moustapha Sy Djamil.

Selon lui, certains députés ont failli en venir aux mains, alors qu’on n’avait même pas démarré la séance. «C’est depuis que je suis venu à l’Assemblée nationale, en 2012, que j’ai perdu mon coefficient d’indignation. Je n’ai jamais entendu autant d’insultes depuis que je suis à l’Assemblée. Et pourtant, c’est de grandes personnes qui le font, en faisant même parfois des enregistrements sonores. Au lieu de s’insulter, je veux qu’on soit positif et prendre exemple sur Joe Biden. Après son accession au pouvoir, il a appelé à une réconciliation nationale.».



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

URGENT: Mariage de la sœur de soumboulou bathily DIOP. Ndiogou devient Mme…

Publié

sur




Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Bernard Tapie rend hommage à Maradona

Publié

sur






Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Suggestion