Suivez-nous

Actualité

3e mandat et Chef de l’opposition : Pape Diop sort de l’ombre…

Publié

sur


Pape Diop, leader de « Bok Guis Guis », reçu, ce samedi, par le khalife général des mourides s’est exprimé sur les questions politiques actuelles.  Selon lui, choisir un chef de l’opposition n’est aucunement une priorité à l’heure actuelle.

« Les avis sont divergents. Mais pour l’instant, cela n’est pas une priorité. Les inondations sont là, les gens n’arrivent pas à manger à leur faim. Il y a ces problèmes-là qui sont beaucoup plus prégnantes que nous devons essayer de résoudre rapidement. Le Sénégal a d’autres priorités actuellement que de trouver un chef de l’opposition », dit Pape Diop.

Sur la question du 3e mandat le leader de « Bok Guis Guis » de dire : «C’est la constitution qui régit les lois et règlements du pays. Je me limite à Cela. Le principal concerné n’ayant pas défini une position par rapport à un troisième mandat, je ne pourrais pas m’aventurer à parler de ce troisième mandat ».



Via Xibaaru

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Makhtar Le Kagoulard Tacle Sévèrement Serigne Moustapha Sy (Vidéo)

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Après ses révélations lors de la nuit du Maouloud (Gamou) au Champs de course concernant le Khalife général des Tidianes, Serigne Moustapha Sy en a remis une touche ce matin.

Au lendemain du Gamou, ce matin du vendredi 30 octobre 2020, Serigne Moustapha Sy Mansour a révélé que son cortège a subi plusieurs provocations au moment de venir à Tivaouane. Serigne Moustapha Sy soutient que son cortège devait en principe arriver à 11 heures à Tivaouane. Mais du fait des provocations, il n’a réussi gagner Tivaouane qu’après 14 heures.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Gamou: Les révélations de Serigne Abdou Aziz Sy frère de SERIGNE MOUSTAPHA »Nous n’avons pas peur »

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Gamou: Les révélations de Serigne Abdou Aziz Sy frère de SERIGNE MOUSTAPHA »Nous n’avons pas peur »



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

[En direct] Présidentielle en Côte d’Ivoire : un scrutin sous tension

Publié

sur


Après une campagne tendue, les Ivoiriens sont appelés aux urnes ce
samedi. Face à Alassane Ouattara, candidat à un troisième mandat, Henri
Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan ont appelé au « boycott actif »,
tandis que Kouadio Konan Bertin a décidé de ne pas quitter le processus
électoral. Suivez en direct cette journée de vote.

• Quatre candidats officiellement en lice : Alassane
Ouattara, Henri Konan Bédié, Pascal Affi N’Guessan et Kouadio Konan
Bertin sont les quatre candidats retenus par le Conseil constitutionnel,
qui a écarté les dossiers de Laurent Gbagbo, Guillaume Soro, Marcel
Amon Tanoh ou Albert Mabri Toikeusse.

• « Boycott actif » de deux candidats : Henri
Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan ont lancé un appel au « boycott
actif » du vote, et demandé à leurs militants « d’empêcher la tenue de
toute opération liée au scrutin ».

• 7,5 millions : c’est
le nombre d’électeurs appelés aux urnes. Mais, selon la Commission
électorale indépendante (CEI), au terme de la période officielle de
distribution des cartes d’électeurs, à peine plus de 41 % d’entre elles
avaient été retirées (les électeurs peuvent encore le faire aujourd’hui,
dans leurs bureaux de vote respectifs).

• Violences meurtrières : les
dernières semaines de campagne ont donné lieu à des affrontements dans
plusieurs villes du pays, où les violences politiques sur fond de
tensions intercommunautaires ont fait, depuis le mois d’août, une
trentaine de victimes.

Suivez
l’évolution de la situation en direct, avec nos correspondants et
envoyés spéciaux en Côte d’Ivoire (les heures sont données en GMT).



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Suggestion