Suivez-nous

Actualité

Il tue son père, congèle le corps et touche sa retraite

Publié

sur


Val-de-Marne. Il aurait tué son père, congelé son corps, et touché sa retraite pendant 13 ans

Un couple de Saint-Maur (Val-de-Marne) est en garde à vue depuis samedi 17 octobre pour homicide volontaire et recel de cadavre. Le mari est soupçonné d’avoir tué son père il y a 13 ans, d’avoir gardé son cadavre dans un congélateur à Villeneuve-le-Roi, et d’avoir touché sa retraite de 3 500 € par mois, révèle Le Parisien. L’autopsie permettra de déterminer les causes du décès.

Un homme retraité et sa femme, habitant un appartement de Saint-Maur (Val-de-Marne), ont été placés en garde à vue samedi 17 octobre. Le mari est soupçonné d’avoir tué son père il y a 13 ans et d’avoir touché sa pension de 3 500 € tous les mois, révèle Le Parisien. C’est la maîtresse de l’époux qui aurait levé le voile sur cette histoire en se confiant aux policiers, précise le quotidien.

Le week-end du 10 octobre, l’amante s’était présentée au commissariat pour signaler un cas de maltraitance sur une enfant de 13 ans, la fille du couple suspect. Entendue le mardi suivant, elle a également affirmé que l’homme lui avait confié le meurtre de son père. Selon ce témoignage, il l’aurait tué il y a 13 ans et aurait placé son cadavre dans un congélateur, caché dans un box à Villeneuve-le-Roi, raconte le journal francilien.

Il aurait dû avoir 97 ans

Au cours de leur enquête, les forces de l’ordre ont effectivement remarqué qu’un retraité, qui devait être âgé de 97 ans aujourd’hui, n’aurait pas sollicité de remboursement auprès de la Sécurité Sociale depuis 13 ans. Aucun acte de décès à son nom n’aurait été trouvé et la pension de retraite était toujours versée.

Le corps de la victime a été découvert dans le box en question. L’autopsie permettra de déterminer les causes du décès, précise Le Parisien. Les enquêteurs tenteront de comprendre les motifs de cet homicide présumé et de comprendre les mécanismes de cette fraude potentielle. Également interpellée, l’épouse doit être interrogée. Les policiers cherchent à savoir « s’il lui était possible d’ignorer l’origine de cette manne financière pendant 13 ans », écrit le quotidien régional.



Via Xibaaru

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Clédor SÉNE : « avec le Gaz qu’il y a au Sénégal, la SENELEC peut vendre à 25 FCFA le Kilowatt »

Publié

sur


Clédor SÉNE
Clédor SÉNE

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Le leader du mouvement Clair-Vision est d’avis que le Sénégal peut sortir la tête de l’eau même si tous les secteurs sont accablés par des problèmes.

Pour ce faire, il demande au chef de l’Etat de miser sur les ressources naturelles que regorge le pays. Selon Clédor SÉNE, rien qu’avec le gaz, le Sénégal peut être totalement changé.

Puisque, soutient-il, la production va entraîner une baisse des charges et une baisse du coût de l’électricité. « Au sein de l’UEMOA, il y a un organe qui s’appelle IRDE (Institut de Régulation de l’Electricité) qui fixe le coût de l’électricité dans l’espace UEMOA à 30 F CFA le kWh. La Côte d’Ivoire est à 50 F CFA et le Sénégal à 110 F CFA. Et nous dans nos études, le prix pris peut être à 25 F Cfa ou même moins », explique-t-il dans un entretien avec Seneweb.

Pour le président du mouvement Clair-Vision, le profit que le Sénégal peut tirer de ces ressources est immédiat. «Contrairement à ce que les gens pensent, que notre gaz, notre pétrole, nos ressources naturelles  vont profiter à nos petits-enfants, moi je ne crois pas à ça. Je crois que si nous changeons de cap, les retombées vont venir tout de suite parce qu’il y a 14 millions et demi de m3 de gaz qui vont être produits dans deux ans à Saint-Louis et cela va impacter positivement le coup de l’électricité qui va baisser (…).On a même pas besoin du pétrole pour ça, on n’a pas besoin de panneaux solaire. Le Gaz est propre et puis on en a abondance… Si on rectifie le code pétrolier pour avoir 50 au lieu de 10 et aussi fermer nos frontières maritimes pour permettre la régénération des ressources halieutiques, le Sénégal sentira les effets », indique-t-il.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Vidéo – Aminta GUEYE : diongué dou laal bi kessé…safsafal…labane dékiwate na. Regardez!

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Vidéo – Aminta GUEYE : diongué dou laal bi kessé…safsafal…labane dékiwate na. Regardez!



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

“Démal ma dem”, Voici la preuve de la séparation officielle entre Marichou et Bril

Publié

sur


Entre Marichou et Bril, c’est fini ! Depuis quelques mois, les deux (2) célébrités n’étaient pas en bons termes.

Bril et Marichou entretenaient une relation amoureuse sérieuse. Pour preuve, le chanteur avait invité l’actrice dans sa vidéo clip, “Namanté”. Une chanson d’amour qui est sortie le jour de l’anniversaire de l’actrice.

Mais depuis, tout semble aller de travers. Marichou qui avait l’habitude de partager toutes les vidéos du chanteur, ne l’a pas fait pour l’album “Multivers” et les deux derniers clips de Bril. Pis, sur Instagram, ils ne se suivent plus, a constaté Senego.

D’ailleurs, sur le nouvel opus de Bril, la chanson “démal ma dem” semble officialiser la séparation entre les deux célébrités.

Ecoutez !



BuzzClics

Continuer La Lecture

Suggestion