Suivez-nous

Actualité

Il publie les photos de sa nana nue sur le net…on le fout au gnouf

Publié

sur


En Côte d’Ivoire, un homme a été arrêté pour publication d’image à caractère sexuel

Un homme a été arrêté à Abidjan pour une publication d’image non seulement à caractère sexuel sur internet, mais aussi accompagnée par des menaces.

Selon les informations rapportées par les médias sociaux, le jeune homme surnommé Akab aurait partagé des photos intimes de son ex-copine sur la toile en la menaçant d’en faire plus si celle-ci ne revenait pas avec lui.

En effet, le jeune homme Akab était en couple avec une certaine Dame Lor depuis juillet dernier. Il ressort d’après les dernières nouvelles que ceux-ci seraient récemment séparés parce que la victime aurait envoyé un message de rupture à son amant, ceci pour mettre à terme leur relation amoureuse qui venait à peine de s’entamer. Une rupture sans doute mal digérée par le jeune homme Akab qui n’a pas hésité opérer le pire. Il s’est, sur ce, servi des photos intimes échangées avec la femme au cours des bons moments de leur relation amoureuse, pour menacer cette dernière quoi qu’elle revienne avec lui.

A cet effet, « Les proches de Dame Lior lui ont signifié avoir reçu des images intimes d’elle, via un profil Facebook. Offusquée, elle appelle Akab pour l’informer de la situation, ce dernier sans rien nier, la menace d’élargir la publication de ses contenus compromettants si celle-ci ne revenait pas sur sa décision de rupture », pouvons-nous lire dès ce matin sur la toile.

Finalement, l’affaire sera rapportée au service dédié, par la dame elle-même. Grace à une enquête menée par la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) et le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN), l’intéressé a été bien mis au découvert. Il s’agissait bien d’Akab qui a avoué les faits en ajoutant qu’il avait juste fait ceci pour se venger si son ex-petite amie ne revenait pas continuer la relation amoureuse.

Tout compte fait l’accusé a été conduit dans les locaux des services de cybercriminalité et soumis par la suite à une audition pour répondre de ses actes de publication illégale et atteinte à la vie privée.



Via Xibaaru

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Clédor SÉNE : « avec le Gaz qu’il y a au Sénégal, la SENELEC peut vendre à 25 FCFA le Kilowatt »

Publié

sur


Clédor SÉNE
Clédor SÉNE

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Le leader du mouvement Clair-Vision est d’avis que le Sénégal peut sortir la tête de l’eau même si tous les secteurs sont accablés par des problèmes.

Pour ce faire, il demande au chef de l’Etat de miser sur les ressources naturelles que regorge le pays. Selon Clédor SÉNE, rien qu’avec le gaz, le Sénégal peut être totalement changé.

Puisque, soutient-il, la production va entraîner une baisse des charges et une baisse du coût de l’électricité. « Au sein de l’UEMOA, il y a un organe qui s’appelle IRDE (Institut de Régulation de l’Electricité) qui fixe le coût de l’électricité dans l’espace UEMOA à 30 F CFA le kWh. La Côte d’Ivoire est à 50 F CFA et le Sénégal à 110 F CFA. Et nous dans nos études, le prix pris peut être à 25 F Cfa ou même moins », explique-t-il dans un entretien avec Seneweb.

Pour le président du mouvement Clair-Vision, le profit que le Sénégal peut tirer de ces ressources est immédiat. «Contrairement à ce que les gens pensent, que notre gaz, notre pétrole, nos ressources naturelles  vont profiter à nos petits-enfants, moi je ne crois pas à ça. Je crois que si nous changeons de cap, les retombées vont venir tout de suite parce qu’il y a 14 millions et demi de m3 de gaz qui vont être produits dans deux ans à Saint-Louis et cela va impacter positivement le coup de l’électricité qui va baisser (…).On a même pas besoin du pétrole pour ça, on n’a pas besoin de panneaux solaire. Le Gaz est propre et puis on en a abondance… Si on rectifie le code pétrolier pour avoir 50 au lieu de 10 et aussi fermer nos frontières maritimes pour permettre la régénération des ressources halieutiques, le Sénégal sentira les effets », indique-t-il.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Vidéo – Aminta GUEYE : diongué dou laal bi kessé…safsafal…labane dékiwate na. Regardez!

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Vidéo – Aminta GUEYE : diongué dou laal bi kessé…safsafal…labane dékiwate na. Regardez!



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

“Démal ma dem”, Voici la preuve de la séparation officielle entre Marichou et Bril

Publié

sur


Entre Marichou et Bril, c’est fini ! Depuis quelques mois, les deux (2) célébrités n’étaient pas en bons termes.

Bril et Marichou entretenaient une relation amoureuse sérieuse. Pour preuve, le chanteur avait invité l’actrice dans sa vidéo clip, “Namanté”. Une chanson d’amour qui est sortie le jour de l’anniversaire de l’actrice.

Mais depuis, tout semble aller de travers. Marichou qui avait l’habitude de partager toutes les vidéos du chanteur, ne l’a pas fait pour l’album “Multivers” et les deux derniers clips de Bril. Pis, sur Instagram, ils ne se suivent plus, a constaté Senego.

D’ailleurs, sur le nouvel opus de Bril, la chanson “démal ma dem” semble officialiser la séparation entre les deux célébrités.

Ecoutez !



BuzzClics

Continuer La Lecture

Suggestion