Suivez-nous

Actualité

Elle demande le divorce, il la tue de 10 balles devant les enfants

Publié

sur


Ce dimanche 18 octobre 2020, vers 17h30, Ashton Neroes assassine sa femme Markeita, lui mettant 10 balles devant leurs trois enfants. La cause ? Elle  demande le divorce.

Il  est accusé de meurtre après avoir tué sa femme à Mesquite. La fusillade a eu lieu dans la soirée de dimanche dans le quartier de 1700 Oates Drive aux USA.

Alertée, la police s’est dépêchée sur les lieux . Lorsque les agents sont arrivés, ils ont trouvé une femme qui avait été abattue de plusieurs balles. La femme, identifiée lundi comme étant Markeita McCleary, 28 ans, a été emmenée à l’hôpital et déclarée morte.

divorce

Père de trois enfants comme l’indique les photos partagée sur les réseaux, Ashton Neroes, 28 ans, a été placé en détention. Il a été incarcéré à la prison de Mesquite dimanche soir, où sa caution est fixée à 100 000 dollars.

Un porte-parole de la police de Mesquite a déclaré que les autorités n’avaient pas déterminé le motif de la fusillade. L’enquête est en cours, a déclaré la police.

Cet acte posé par Ashton Neroes a fait couler beaucoup d’encre. « Seigneur où va le monde !!! Ceux qui sont mariés veulent divorcer et ceux qui sont célibataires veulent se marier. Frères, sœurs souvent, nous ne connaissons pas les personnes avec qui nous sommes en couple, souvent il y a des partenaires qui ont un double personnalité, attention.  Dans un excès de colère on peut signer son arrêt de mort inconsciemment. Les paroles sont comme des balles, on ne peut les rattraper », a balancé un internaute.

divorce

Et d’ajouter : « Demandons à Dieu la sagesse. La vie de couple n’est pas facile !!! Ôter la vie à son prochain devient un jeu. Seigneur aide nous par ta grâce à ne pas tomber sur des psychopathes car rien ne vaut la vie mais la vie est précieuse, nul n’a le droit de nous l’arracher ».



Via Xibaaru

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

(Vidéo) : Affaire Kara-sécurité : Le commissaire Sadio fait une proposition ferme

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

(Vidéo) : Affaire Kara-sécurité : Le commissaire Sadio fait une proposition ferme



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Première réaction de Rangou à sa sortie de prison « No Ki yeugoul li Xew… »

Publié

sur


About Us

Newspaper WordPress Theme is your news, entertainment, music fashion website. We provide you with the latest breaking news and videos straight from the entertainment industry.

Contact us: contact@yoursite.com



BuzzClics

Continuer La Lecture

Actualité

Débat houleux à l’Assemblée nationale sur la détention de Assane Diouf, l’affaire Téliko…

Publié

sur


Assemblée nationale
Assemblée nationale

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Les habituelles prises de parole à l’Assemblée nationale ont dégénéré quelques minutes, ce mercredi, lorsqu’ont été abordées l’arrestation de Assane Diouf, pour injures publiques à travers le net, la mise à disposition des Fonds d’accès à la Justice destiné à la Diaspora et l’affaire Téliko.

Les envolées sont parfois lyriques, mais souvent violentes. En pleine intervention du député maire Sidy Traoré, Mame Diarra Fam a réclamé plusieurs fois, en hurlant depuis son siège, « la fin des détentions arbitraires ».

Et de nombreux députés de la majorité ont perturbé la séance en scandant « c’est un insulteur », « Assane Diouf est indiscipliné ». Répliquant, la députée du groupe Liberté et démocratie a encore hurlé à plusieurs reprises dans l’hémicycle, qui accueillait le vote du projet de budget du ministère de la Justice.

Les députés de la Diaspora Mame Diarra Fam (Italie) et Amady Gadiaga (Bruxelles) se sont interpellés, chacun debout, à quelques mètres d’écart, en se pointant du doigt. « Asseyez-vous! », a lancé une députée de la majorité.

« Mame Diarra (Fam), regagnez votre place, un peu de calme! », s’est-on époumoné, par ailleurs. « On ne peut pas passer son temps à donner ce spectacle de violence verbale. Sachez vous tenir! », a lancé la députée Anna Poubaye Gomis.   

L’affaire Teliko préoccupe aussi les parlementaires de l’opposition. Et c’est Toussaint Manga qui s’en mêle. La tension s’est nouée autour de la question posée par l’élu de l’opposition qui estime que « le régime de Macky Sall tente de museler les magistrats ».

La députée Woré Sarr, elle, a dénoncé « l’exil forcé de Karim Wade ». La députée a aussi demandé au ministre de la Justice de ne pas suivre la « consigne » de l’exécutif d’ « éliminer des leaders de l’opposition ». Les débats se poursuivent…



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion