Suivez-nous

Actualité

(12 Photos) – Le retour en force de Ebène Diop avec ses clichés torrides qui charme les internautes sénégalais

Publié

sur


About Us

Newspaper WordPress Theme is your news, entertainment, music fashion website. We provide you with the latest breaking news and videos straight from the entertainment industry.

Contact us: contact@yoursite.com



BuzzClics

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Urgent – Procès Assane Diouf : La sentence tant attendue est tombée !

Publié

sur


Suspendus hier, les débats de fond sur le procès de Assane Diouf ont repris ce vendredi 15 janvier 2021. 

Suspendus hier, les débats de fond sur le procès de Assane Diouf ont repris ce vendredi 15 janvier 2021. 

Suspendus hier, les débats de fond sur le procès de Assane Diouf ont repris ce vendredi 15 janvier 2021. 



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

COVID-19 – Aggravation de la situation épidémiologique : Tragédie communautaire

Publié

sur


La courbe des décès ne cesse d’augmenter. Rien qu’hier, 7 nouveaux décès sont venus s’ajouter aux 489 enregistrés depuis mars 2020. Ce qui fait un total de 496. Une situation qui pousse à s’interroger sur l’efficacité des mesures prises pour lutter contre le Covid-19. Le directeur du Samu estime que le couvre-feu est un test qui va aboutir sur un confinement total.

Les jours passent et se ressemblent. Les courbes de contamination et des victimes du Covid-19 ne cessent d’augmenter. 295 nouvelles contaminations ont été enregistrées hier sur 1 837 tests réalisés. Sur ce chiffre, 105 sont des contacts suivis, 1 importé et 189 sont issus de la transmission communautaire. En même temps, 7 décès ont été enregistrés le même jour. Désormais, 496 personnes sont mortes du Covid-19 depuis mars 2020. Sont actuellement soignées 2 925 dont 38 dans un état grave.
Une situation qui pousse à s’interroger sur les effets du couvre-feu instauré à Dakar et à Thiès alors que Diourbel compte chaque jour de plus en plus de cas. Hier, la ville de Touba, à elle seule, a enregistré 25 nouvelles infections. A Kaolack, la situation épidémiologique n’est guère meilleure : A ce jour, la région de Kaolack comptabilise 636 cas de Covid-19 dont 354 guéris et 52 décès, selon la région médicale. Cette situation met en rogne le gouverneur de Kaolack qui regrette que l’observance des gestes barrières ne soit pas systématique dans sa circonscription. «La région de Kaolack a presque triplé son nombre de cas, comparé à la première vague. Il faut de la vigilance pour que nous puissions nous débarrasser de cette maladie. Aidez-nous à vous aider ! Si nous continuons à avoir le même comportement, nous risquons de compromettre notre avenir. Ce qui n’est pas normal. Vous savez, il y a déjà deux régions où il y a l’Etat d’urgence déclaré et le couvre-feu. Et Kaolack s’y est exposée. Donc, faisons tout pour que cela ne nous arrive pas», conseille Aliou Badara Mbengue, qui a organisé une caravane de sensibilisation dans la ville.

«Confinement total»
Malgré l’instauration du couvre-feu dans les régions de Dakar et Thiès, la courbe des contaminations reste toujours élevée. Pour le directeur du Samu national, «nous allons vers un confinement total» car, explique-t-il, Macky Sall et ses conseillers «sont en train de tester la population. Nous allons vers un confinement total. Si nous voulons vaincre cette maladie sans respirateur, sans un bon vaccin, c’est seulement le confinement qui peut nous y aider comme la Chine l’a fait. Une personnalité m’a dit qu’il nous faut 8 000 milliards Cfa pour un confinement total». Le médecin a tenu ses propos lors de son passage à l’émission «Tmtc» de la Dtv.
Depuis le début de la pandémie, 22 mille 178 cas ont été déclarés positifs dont 18 mille 756 guéris, 496 décédés, et donc 2 925 sous traitement.



via LeQuotidien

Continuer La Lecture

Actualité

Assane Diouf au juge : « Je ne suis pas fier de moi. Je promets que vous n’allez plus m’entendre insulter! »

Publié

sur


Le prévenu Assane Diouf a avoué au président de la Chambre qu’il
n’est pas fier de lui. « Je ne suis pas fier de moi parce que je ne veux
pas que mes enfants sortent un jour et qu’on les pointe du doigt en leur
disant que votre père est un insulteur public numéro 1 », a-t-il déclaré
devant la barre. 

Il poursuit : « Je m’excuse des insultes.
Lors de l’avènement de la pandémie du Covid-19, le président de la
République avait dit, que l’heure est grave, c’est en ce moment
également que j’ai jugé nécessaire que l’heure était grave pour moi
aussi de faire cette vidéo ». 

Sermonné par le juge, Assane
Diouf promet qu’ils ne vont plus l’entendre insulter. Il précise qu’il
est un soutien de famille. « Ma mère est vivante et je suis parti aux
États-Unis pour pouvoir  aider ma famille. »

Lors de son
interrogatoire, le mis en cause a souligné que l’ancien ambassadeur du
Sénégal aux Usa, Babacar Diagne, lui avait envoyé une lettre dans
laquelle il l’accusait de terrorisme…



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Suggestion