Suivez-nous

Actualité

(08 Photos) Oulima, une beauté fatale « made in Senegal »

Publié

sur


Les africaines sont des femmes bien dotées par la nature. De part leurs formes surréelles, leur démarche féline, elles parviennent à capter l’attention sur elles. C’est le cas de la très sulfureuse sénégalaise Oulima qui n’est plus à présenter sur instagram. Si son physique en entier est un atout, sa belle petite poitrine fait d’elle un Kamikaze redoutable et redouté. Regardez!



BuzzClics

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

ME OUMAR DIALLO PIQUE UNE CRISE AU TRIBUNAL ET DÉCÈDE AVANT SON ÉVACUATION

Publié

sur


La famille de la Justice est en deuil. Me Oumar Diallo n’est plus.
Avocat inscrit au barreau de Dakar, il est passé de vie à trépas ce
lundi matin. Selon des sources, il a fait un malaise au palais de
Justice de Dakar. Mais malheureusement, il est décédé au cours de son
évacuation à l’hôpital.

La robe noire était installée depuis des années à Thiès. Mais, il a plaidé ce lundi devant le juge des référés à l’audience qui s’est tenue à la Salle 3 du palais de justice de Dakar. Bonjourdakar.com présente ses condoléances à sa famille.



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Harcèlement sexuel en milieu professionnel : Du regard qui déshabille à la main baladeuse, le supplice des victimes.

Publié

sur


« Mon handicap, c’est d’être née femme ». Cette confidence de Fatou sonne comme un coup de massue dans une société ultra sexiste où la femme est souvent vue comme inférieure à l’homme. Considérée comme étant le sexe faible, elle est prise dans les entreprises comme un objet, pire une marionnette qu’il faudra manipuler selon le bon vouloir de son semblable mâle. Épiée, scrutée, le moindre de ses mouvements est pris comme une invite à la provocation. Souvent complimenté pour sa mise ou son physique, le discours de ces hommes peut parfois être perçant. Des regards persistants au bureau qui vous déshabillent et vous déstabilisent. Un harcèlement d’un autre genre qui vous persécute et vous plonge dans un mal être frustrant.

« Mon handicap, c’est d’être née femme ». Cette confidence de Fatou sonne comme un coup de massue dans une société ultra sexiste où la femme est souvent vue comme inférieure à l’homme. Considérée comme étant le sexe faible, elle est prise dans les entreprises comme un objet, pire une marionnette qu’il faudra manipuler selon le bon vouloir de son semblable mâle. Épiée, scrutée, le moindre de ses mouvements est pris comme une invite à la provocation. Souvent complimenté pour sa mise ou son physique, le discours de ces hommes peut parfois être perçant. Des regards persistants au bureau qui vous déshabillent et vous déstabilisent. Un harcèlement d’un autre genre qui vous persécute et vous plonge dans un mal être frustrant.

« Mon handicap, c’est d’être née femme ». Cette confidence de Fatou sonne comme un coup de massue dans une société ultra sexiste où la femme est souvent vue comme inférieure à l’homme. Considérée comme étant le sexe faible, elle est prise dans les entreprises comme un objet, pire une marionnette qu’il faudra manipuler selon le bon vouloir de son semblable mâle. Épiée, scrutée, le moindre de ses mouvements est pris comme une invite à la provocation. Souvent complimenté pour sa mise ou son physique, le discours de ces hommes peut parfois être perçant. Des regards persistants au bureau qui vous déshabillent et vous déstabilisent. Un harcèlement d’un autre genre qui vous persécute et vous plonge dans un mal être frustrant.






Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Démolition à Mbour 4 : « L’Etat est dans l’illégalité », selon Moustapha Diakhaté

Publié

sur






Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Suggestion