Suivez-nous

Actualité

(05 Photos) Admirez le Sagnsé de Chabii au mariage de Barisso

Publié

sur

(05 Photos) Admirez le Sagnsé de Chabii au mariage de Barisso

via Sanslimites

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Soumboulou va-t-elle continuer le théâtre ? Découvrez la réponse de son époux Khass

Publié

sur




Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

TAMBA – Malgré les efforts du maire pour un meilleur sort des populations : Niani Toucouleur, une commune «quasi oubliée»

Publié

sur


Il y a urgence à satisfaire les doléances des populations de la commune rurale de Niani Toucouleur, dans le département de Tambacounda. A côté des réalisations effectuées par leur maire Seydou Bâ, les mandants de ce dernier réclament routes, électricité, infrastructures de base… Se disant fatigués, ils appellent le chef de l’Etat, Macky Sall, à l’aide.

A Niani Toucouleur, commune rurale située dans le département de Tamba­coun­da, tout ou presque y est urgence. Même si le maire s’évertue à faire des réalisations, il y a beaucoup de choses qui manquent, ont déploré des habitants. Se déplacer dans la commune est un véritable parcours du combattant. Il n’y a presque pas de routes. Les pistes rurales sont toutes mauvaises, beaucoup de spéculations peinent à être écoulées faute de pistes alors que la zone est à dominante agricole. L’électri­cité y est encore une chimère. «Nous ne voyons des lampes qu’une fois en déplacement sur Tambacounda ou Koum­pentoum. Des infrastructures sociales de base, il n’y en a pas», peste le représentant des jeunes. «Nous sommes fatigués et laissés à nous-mêmes», a martelé le maire. «Il faut une correction de cette situation», plaidera l’édile, appuyé par les populations. «Nous entendons parler du Puma et du Pudc. Seulement, c’est une chimère pour nous car, ils ne nous ont rien apporté. Nous continuons de vivre comme au moyen-âge», a pesté un jeune très remonté. «Il faut que le Président (Macky Sall), à qui nous avons renouvelé notre confiance, nous vienne en aide. Car, nous sommes fatigués», ont déclaré les populations, malgré la fête occasionnée par l’inauguration des bâtiments construits par le maire.

3 nouveaux bâtiments au poste de santé de Touba Béléle
Malgré tout, la commune rurale de Niani Toucouleur a étrenné de nouveaux bâtiments pour le poste de santé de Touba Béléle. Il s’agit d’une réalisation de l’équipe municipale. Seydou Bâ, maire de ladite commune, soutient que c’est dans le souci d’alléger les souffrances de ses administrés et l’optique de permettre de meilleures conditions de prise en charge des malades que les bâtiments sont construits dans le poste de santé de Touba Béléle. «Nous y avons construit une salle pour les hospitalisations, une autre pour les soins», soutient M. Bâ. L’édile ajoutera aussi qu’un logement flambant neuf y est construit pour l’infirmier-chef de poste.
Dans cette zone, il faut nécessairement un logement pour l’Icp car, à tout moment, il est sollicité. Le poste polarise près d’une vingtaine de villages donc, il est fondamental que l’infirmier y soit de manière permanente,  relève  le maire, surtout que les déplacements y sont très difficiles. «Certes, notre commune n’a pas beaucoup de ressources mais, nous travaillons à satisfaire les doléances les plus pressantes des populations», a soutenu Seydou Bâ. «La structure hospitalière manquait d’infrastructures à tel point que la prise en charge sanitaire des patients n’était pas des meilleures. Ce que nous avons voulu corriger en réalisant ces bâtiments», exulte-t-il, appelant de toutes ses forces à ce qu’une ambulance soit offerte par l’Etat.



via LeQuotidien

Continuer La Lecture

Actualité

Tribunal des flagrant délits: A.A.S Beidou déboîte l’épaule d’un pompier et écope d’un mois ferme

Publié

sur


Abdou Aziz Sy Beidou a comparu hier devant la barre du tribunal des flagrant délits de Dakar.

Il a été condamné à un mois de prison ferme pour avoir donné un coup
de poing à un sapeur-pompier avant de lui déboiter l’épaule.

Les faits remontent au 18 septembre dernier. Alors qu’un accident de
la circulation venait de se produire dans sa localité de Bargny, Abdou
Aziz Sy Beidou, 23 ans n’a rien fait pour secourir la victime encore
moins appeler les services de secours pour essayer de la sauver,
rapporte Les Echos.

Sans gêne, ni remords, il s’est tout bonnement mis à filmer la scène
de l’accident. Et lorsqu’un des agents de la circulation le somme
d’arrêter de prendre des images du drame, il ne s’est pas exécuté.
Faisant la sourde oreille, il a continue à filmer. Ainsi, quand à son
tour l’un des sapeurs-pompiers qui était sur place lui a défendu de
filmer, Abdou Aziz s’est non seulement mis à se disputer avec lui, mais
il lui a donné un coup de poing. Le soldat du feu s’est affalé au sol,
ce qui a déboîté son épaule.

Il a été inculpé pour collecte illicite de données à caractère personnel, outrage à agent et coups et blessures volontaires.



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Suggestion