L’auteur de l’attaque mortelle contre une synagogue et un restaurant turc, en Allemagne, s’est filmé pendant les faits. La vidéo, diffusée sur Twitch et que « Le Monde » a pu consulter, dévoile ses motivations dans un discours violemment antisémite.

Par Publié aujourd’hui à 20h24, mis à jour à 21h16

Temps de Lecture 2 min.

Intervention de la police à Halle, le 9 octobre.
Intervention de la police à Halle, le 9 octobre. HANNIBAL HANSCHKE / REUTERS

L’auteur de l’attaque qui visait une synagogue et un restaurant turc de la ville de Halle (Basse-Saxe), qui a fait au moins deux morts mercredi 9 octobre, a filmé et diffusé l’attentat en direct sur Internet, a pu constater Le Monde, qui a pu visionner une partie des images. Ces dernières semblent avoir été filmées à l’aide d’un téléphone fixé sur son casque. Une partie de la vidéo présente également un court manifeste du tireur, qui explique les motivations de son geste par un rhétorique violemment antisémite et antiféministe.

Lire aussi Allemagne : une attaque contre une synagogue et un restaurant turc fait deux morts à Halle

Ces images ont été notamment diffusée sur Twitch, une plate-forme, filiale d’Amazon, spécialisée dans la diffusion en direct de parties de jeux vidéo. « « Nous avons fait au plus vite pour retirer ce contenu, et nous suspendrons tous les comptes qui posteront ou reposteront des images de cet acte abominable », a déclaré une porte-parole de Twitch à l’Agence France-Presse dans la soirée du 9 octobre.

On ne sait pas, à l’heure actuelle, combien de personnes ont pu voir ces images sur Twitch, ni pendant combien de temps cette vidéo y est restée en ligne. Mais des extraits et des copies de la vidéo circulent également sur d’autres sites comme Kohlchan, un forum à la modération apparemment inexistante, surtout fréquenté par des sympathisants d’extrême droite germanophones.

Un important arsenal d’armes artisanales

Les images éclairent le déroulement de l’attaque, et confirment que c’était bien la synagogue de la ville de Halle, dans laquelle plusieurs dizaines de fidèles étaient rassemblés pour les cérémonies de Yom Kippour, qui était visée. Dans la vidéo, on voit le tireur sortir de son véhicule, tenter sans succès d’ouvrir les portes du lieu de culte, avant de tirer sur une passante. La suite du document le montre pénétrant dans un kebab situé à proximité et tirant à plusieurs reprises sur un homme.

La vidéo montre également que le tireur avait dans son véhicule un important arsenal d’armes artisanales. En plus d’au moins deux armes à feu à l’aspect très artisanal, la voiture utilisée lors de l’attaque contenait une grande quantité d’explosifs – cocktail molotov et « grenades » entourées de plastique. Ces éléments semblent témoigner d’une longue préparation, mais la vidéo révèle également la fébrilité du tireur, qui laisse à plusieurs reprises tomber armes ou munitions, et jure régulièrement.

Le modus operandi du tireur semble avoir été largement calqué sur celui de l’attentat de Christchurch (Nouvelle-Zélande), durant lequel un terroriste d’extrême droite avait filmé et diffusé en direct une attaque contre plusieurs mosquées, qui avait fait plus de cinquante morts.

Lire aussi Attentat en Nouvelle-Zélande : le spectre de la radicalisation en ligne

Forums d’extrême droite

La vidéo contient également un bref « manifeste », dans lequel le tireur explique, dans un anglais approximatif, ses motivations. Il s’y présente comme « anon » – un terme qui désigne les utilisateurs des forums anonymes prisés de l’extrême droite. Il y explique vouloir s’attaquer « aux juifs, source de tous les problèmes », et clame sa haine du féminisme, « source du déclin des naissances, qui est le bouc émissaire de l’immigration de masse ».

Une rhétorique courante sur les forums comme 8chan, mais aussi sur sa déclinaison locale en Allemagne, Kohlchan (« canal chou »). Héritier d’un précédent forum, Krautchan, fermé l’an dernier, ce site accueille plusieurs sous-forums qui hébergent de nombreux contenus antisémites, misogynes, ou qui incitent à la haine contre les musulmans et les immigrés.

Lire aussi Attentat d’El Paso : 8chan, vivier en ligne du terrorisme d’extrême droite

LeMonde.fr

Auteur

Laisser un commentaire