Au lendemain de cette attaque survenue vendredi soir, un millier de personnes se sont rassemblées dans la capitale Ouagadougou pour dénoncer « le terrorisme et la présence de bases militaires étrangères en Afrique ».LeMonde_Afrique

Auteur

Laisser un commentaire