La controverse sur le statut du chef de l’opposition n’en finit pas. Le débat relatif au rang et la place que devrait occuper le leader de l’opposition sur l’architecture institutionnelle du pays continue d’alimenter les discussions chez les acteurs politiques.

Interrogé par nos confrères de Emedia.sn, Landing Savané, un des plus grands figures de l’opposition sénégalaise dans les années 90, n’y va pas par quatre chemins. Sans langue de bois, le leader d’Aj Pads/Authentique (en opposition à l’AJ Pads/Originel dirigé par son ex camarade, Mamadou Diop Decroix) note que le Sénégal n’a pas besoin de statut de leader d’opposition. Et Pourquoi ? « Parce ce que cela va créer plus de problème qu’autre chose », a-t-il répondu.

Un des artisans majeurs des deux alternances démocratiques au Sénégal, en 2000 et 2012, Landing Savané rappelle que l’opposition sénégalaise a toujours brillé sans pour autant qu’il y avait un statut de chef. « Je ne crois pas en cette approche avec un leader de l’opposition », a-t-il déclaré. Parce ce que, estime le leader d’Aj Pads, jamais un consensus ne sera trouvé sur les critères de son désignation.
Figure emblématique de la gauche sénégalaise, Landing Savané a aussi abordé, dans une interview exclusive accordée à E- Media, la question des idéologies qui ont tendance à disparaitre du champ politique. « Aujourd’hui, les idéologies ont perdu du terrain, c’est ça la réalité. Cela se reflète dans notre pays comme dans toutes les sociétés du monde », fait-il remarquer. Cette perte de vitesse de la gauche s’est traduite, selon lui, par les expériences phares tentées par de grands hommes et qui n’ont pas connu le succès escompté.

Senegal7.com

Auteur

Laisser un commentaire