Les Africains avaient été pris au piège quand la monnaie que leur avait dédié les colons signifiaient trivialement Colonie Française d’Afrique (CFA).L’euro étant par excellence le patron du FCFA. Car, en dehors de nos frontières, le FCFA devient de la paperasse.
Pour voyager hors du Sénégal, le Sénégalais ou le détenteur du FCFA est obligé de convertir son argent en euro pour pouvoir sortir de nos frontières. Nos pèlerins qui vont à la Mecque passent par l’euro. Pour aller aux Etats -Unis, en Europe ou autres pays étrangers, on convertit toujours le FCFA en euros. Ce qui démontre à suffisance que l’euro est le patron par excellence du FCFA.S’y ajoute que c’est le Trésor Français qui subventionne le FCFA.A contrario, on se retrouverait avec un FCFA déprécié.D’ailleurs, c’est ce qui justifie la dévaluation du FCFA en 1994.Ainsi, quand les économistes et les cadres de la monnaie africaine ont commencé à être excédés par l’expression Colonie Française d’Afrique après plusieurs décennies d’indépendances africaines, la parade fut trouvée de changer drastiquement ce concept colonial désuet qui narguaient complètement les pays de la zone franc. On usa ainsi des mêmes lettre de CFA pour lui trouver (Communauté Financière Africaine).En effet le calme est revenu car l’adrénaline des économistes et cadres de notre monnaie est descendu. Mais pour autant, le débat autour du FCFA a repris du poil de la bête. Car,la zone franc constituée de 16 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre ne peut continuer à être subventionnée par le Trésor public Français. D’où la récente rencontre de Paris où le ministre Français de l’Economie et des Finances, Bruno le Maire a déclaré aux dirigeants de la zone franc qu’ils leur appartenaient de faire le choix sur une monnaie unique comme l’Eco qui serait en gestation pour l’Afrique de l’Ouest. Le moins qu’on puisse dire, est que tant que les africains continueront de s’accouder aux subventions du Trésor public, le développement de l’Afrique ne connaitra jamais de décollage. Mais fort heureusement, le réveil est venu à son heure.
Assane SEYE-Senegal7

Senegal7.com

Auteur

Laisser un commentaire