Le dialogue politique suit son cours. Le pôle de la majorité, l’opposition, la société civile et les non-alignés sont parvenus à trouver un consensus sur l’élection des maires de ville au suffrage direct. Si la mesure est entérinée, cela signifierait que les maires de ville seront désormais choisis directement par les populations et non les conseillers.
Cependant, sur l’élection des adjoints au maire, il n’y a pas eu de consensus pour le moment, renseigne le plénipotentiaire du pôle des non-alignés, Déthié Faye. « Le problème qui s’est posé pour le mode d’élection des adjoints et vice-présidents est revenu. Nous (les non-alignés) considérons que le maire et ses adjoints doivent être élus au suffrage universel direct, alors que les autres pôles veulent que ce soit seulement la maire et le président du Conseil départemental et que les adjoints soient élus au suffrage direct », a-t-il fait savoir dans le journal, Le Quotidien.

Senegal7.com

Auteur

Laisser un commentaire