Suivez-nous

Actualité

Vidéo-Urgent : Après le Marché de Touba, le marché de Mbacké a pris feu

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Vidéo-Urgent : Après le Marché de Touba, le marché de Mbacké a pris feu



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

BUDGET CESE : IDY « OBTIENT » PRÈS DE 2 MILLIARDS DE PLUS QUE MIMI

Publié

sur


CESE
CESE

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Tout nouveau président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Idrissa Seck, va assurer la gestion, pour l’exercice 2021, d’un budget de 8 milliards 244 millions 246 mille 284 F CFA, soit une hausse de près de 2 milliards par rapport au précédent exercice dirigé par Aminata Touré, dont le budget était estimé à 6 milliards 608 millions F CFA.« Notre pays à l’image du reste du monde a subi le choc terrible de cette covid-19 avec son cortège de conséquences économiques, sociales et environnementales. Aujourd’hui comme hier, ma réflexion porte plus sur les solutions à apporter aux difficultés des citoyens que sur la polémique. Ceux qui attendent encore à la gare 2019 doivent réaliser que le train est déjà au loin (…) en route pour 2035 et au-delà s’il plait à Dieu », avait déclaré le rewmiste en chef lors de son installation, le 19 novembre dernier. Ce, dans la foulée de la vive polémique née de sa nomination par le chef de l’État, Macky Sall.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Grand Prix du Président de la République pour l’Innovation numérique : La prime passe de 20 à 30 millions

Publié

sur


La deuxième édition du Grand Prix du Président de la République pour
l’Innovation numérique s’est tenue ce matin au Centre International de
Conférence Abdou Diouf de Diamniadio qui a vu a consécration du jeune
Mouhamadou Lamine KÉBÉ de la Startup : TOLBI.

Au cours de la
cérémonie, le Président de la République, Macky Sall qui s’est fortement
félicité de l’engagement et de la dynamique de progrès dans laquelle se
sont inscrits les jeunes, a décidé de porter la prime  qui était de 20
millions à 30 millions pour le premier prix de la prochaine édition. Il
s’agit pour lui, d’encourager et de créer l’émulation chez les jeunes
dans les technologies de l’information et de la communication ainsi que
d’un engagement pour une forte vulgarisation du numérique.

Il est
important de rappeler que le projet de la startup TOLBI de Monsieur
Mouhamadou Lamine KÉBÉ est de l’e-agriculture utilisant l’Internet des
Objets, l’Intelligence artificielle, des capteurs électroniques et des
images satellitaires pour une gestion intelligente et parcimonieuse de
l’eau, un contrôle et un suivi de la santé des plantes. Le deuxième prix
est remporté par le projet de la startup MBURU de Madame Isseu DIOP,
plateforme de vente et de distribution de produits locaux à partir
d’entreprises communautaires de femmes. Et le troisième prix va chez le
projet de la startup NJUREEL de Mademoiselle Awa Ndiaye qui est une
plateforme de téléconsultation, de gestion d’agenda sanitaire et de
suivi de la santé de la femme et des enfants.

Le Président de la
République, Macky Sall a cours de la cérémonie après avoir félicité le
ministre de l’Economie Numérique et des Telécommunications, M. Yankhoba
Diattara qui dira-t-il, n’a pas attendu longtemps pour prendre les
dossiers en main, pour un plus grand progrès dans l’Innovation
numérique, s’est très satisfait de l’organisation du deuxième forum du
numérique.

Rappelons que le thème de cette année portait sur
« les technologies émergentes au service du développement économique,
social et environnemental ».



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

ABUS DE CONFIANCE- Mauvaise nouvelle pour le le DG de Wari, Kabirou Mbodj

Publié

sur


Kabirou Mbodj
Kabirou Mbodj

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Traduit en justice par ses deux ex-associés, le directeur général de Wari, Kabirou Mbodj, fera face aux juges de la 3e chambre correctionnelle, le 23 décembre prochain. Le juge d’instruction a retenu contre lui le chef d’abus de confiance.

Le directeur général de Wari, Kabirou Mbodj, est renvoyé devant la 3e chambre correctionnelle le 23 décembre prochain. L’homme d’affaires est poursuivi pour abus de confiance. Il est traduit en justice par ses deux ex-associés, en l’occurrence Malick Fall et Seyni Camara.

Selon Malick Fall, après la création de la société CSI (Cellular Systems International) qui a démarré ses activités en 2008, les associés avaient mis sur le marché un autre produit dénommé Wari Wassa, qui deviendra plus tard Wari. A en croire la partie civile, chacun des associés détenait 20 % du capital social.

Selon lui, c’est deux ans après, au moment où Interactive était en plein essor, que Kabirou Mbodj a commencé ses manœuvres tendant à s’accaparer de la société. En plus, les plaignants l’accusent d’avoir réussi à s’approprier les parts de l’un d’eux dans la société Interactive, à l’insu des autres associés. Il leur avait, poursuit Malick Fall, proposé de mettre en place la société Cellular International Data Systems, comme filiale de la SCI dont il se proclamera directeur général plus tard.

En égrenant le chapelet des reproches, M. Fall a ajouté qu’entre juillet 2013 et juillet 2014, le prévenu avait réussi à détourner tout le portefeuille d’Interactive. En définitive, Kabirou  Mbodj est aussi accusé d’avoir utilisé les biens de la société à des fins personnels et en usant abusivement de la carte bancaire.

Pour se dédouaner, le prévenu, qui a réfuté tous les chefs d’accusation, explique que Seyni Camara a été révoqué, pour malversation, de son poste de gérant de la société SCI, et il a pris sa place. Il précise qu’il a accédé à ce poste en respectant les normes édictées par la société. Après cela, ajoute-t-il, il a offert des parts à ses associés d’alors.

S’agissant de l’abus de biens sociaux et l’augmentation irrégulière du capital de la CSI qu’il a contestés, en s’appuyant sur des preuves tangibles, il a été blanchi pour ces chefs par le juge d’instruction.

Lors de ce face-à-face, Kabirou Mbodj avait brandi le rapport d’expertise ordonné par le doyen des juges qui n’aurait relevé aucune malversation.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion