Suivez-nous

Actualité

Trafic international de voitures : La Douane intercepte 9 véhicules volés en Europe

Publié

sur

Neuf véhicules dissimulés dans trois conteneurs provenant de ports européens, tel est le produit d’une saisie opérée mercredi dernier par les agents de la Douane au Port autonome de Dakar. Cette opération entre dans le cadre des opérations de démantèlement des réseaux et couloirs de trafic international de drogue, de véhicules et de produits prohibés.

La Subdivision de la Douane de Dakar port a saisi, mercredi dernier, neuf véhicules dissimulés dans trois conteneurs provenant de ports européens. Cette saisie est le résultat d’enquêtes et d’investigations effectuées à la suite de celle de douze véhicules réalisée en mi-juillet 2020 toujours au Port de Dakar. La saisie entre dans le cadre des opérations de démantèlement des réseaux et couloirs de trafic international de drogue, de véhicules et de produits prohibés.
Menée par l’Unité mixte de contrôle des conteneurs (Umcc), sous la supervision du chef de la Subdivision de la Douane de Dakar port, l’opération a été conduite sur la base de renseignements, de recoupements et d’analyses de risques. «C’est ainsi que trois conteneurs, en provenance de ports européens et manifestés comme renfermant des effets personnels, sont identifiés et ciblés. A l’ouverture desdits conteneurs, les neuf véhicules sont découverts», informe un communiqué de la Direction générale de la Douane (Dg).
«Il s’agit d’un Ds 7 Crossback, de trois Peugeot 3008, de deux Peugeot 5008, de deux Toyota Rav 4 et d’1 Toyota Chr», détaille la même source.
D’après la Dgd, les vérifications faites au niveau d’Interpol ont permis de constater que les véhicules avaient été déclarés volés. Le réseau de faussaires de documents, notamment de cartes grises et de faux Certificats de mise à la consommation, lié à cette affaire est mis hors d’état de nuire.

via LeQuotidien

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Avec la situation sanitaire, les « risques psychosociaux » sont la 2e cause d’arrêts maladie (après le Covid)

Publié

sur


Les arrêts maladie ont explosé pendant la crise sanitaire. En cause, pas uniquement le Covid (première cause d’arrêts), mais aussi les risques psychosociaux.

L’Assurance Maladie déclarait récemment avoir vu les indemnités journalières versées pour arrêts maladie, exploser. Entre janvier et août 2020, elle a enregistré un bond de 29,9%. Le Figaro s’est intéressé aux motifs inscrits sur les arrêts, qui sont principalement dus au coronavirus. En deuxième position, les troubles musculo-squelettiques qui prédominaient jusque-là, ont été rattrapés par le motif « risques psychosociaux ».
Sur le même sujet
Stress : grâce à la sophrologie, ne nous laissons plus déborder !
Comment mieux respirer pour ne plus se faire déborder par le stress

Les RPS concernent : des troubles de la concentration, un sommeil perturbé, de l’irritabilité, de la nervosité, une fatigue importante, des palpitations… L’INRS rappelait en janvier dernier qu’ils concernent de nombreux Français : 45% déclarent avoir l’impression de toujours devoir se dépêcher, 30% signalent avoir subi au moins un comportement hostile dans leur travail au cours des 12 derniers mois, 25% craignent de perdre leur emploi, 25% toujours déclarent devoir cacher leurs émotions, prétendre à la bonne humeur…
60% des salariés appréhendaient le retour au bureau au mois de juin

D’ordinaire, ils sont classés 3ème sur la liste des arrêts maladies, et peuvent globalement être prévenus. Les entreprises s’intéressent de plus en plus au bien-être de leurs salariés, sur le lieu de travail et en dehors. Mais au vu de la période anxiogène que nous traversons, ils sont plus difficiles à cerner, et sont passés en deuxième position après le virus.

L’angoisse de la crise sanitaire et économique joue sur le moral des actifs français. Si le confinement a été particulièrement anxiogène, le retour en entreprise, avec toutes les précautions qu’il comporte, l’est aussi : en juin dernier, 60% des salariés l’appréhendaient, selon le baromètre de Malakoff Humanis repris par Le Figaro. 16% des travailleurs interrogés seraient même prêts à se faire arrêter, estimant que les conditions de protection sanitaire ne sont pas suffisantes sur leur lieu de travail.

Lire aussi :

10 solutions pour apaiser l'anxiété
Comment se passer de somnifères ?

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

VAP/ Plus de 6 millions FCFA investis par les Patriotes de Saint-Louis : Ousmane SONKO exprime sa vive satisfaction (vidéo)

Publié

sur


Le leader du PASTEF s’est fortement réjoui, lundi, des activités culturales menées par ses militants à Saint-Louis au terme d’une visite d’un champ de riz exploités par ces derniers à Mboubène ( Communde DIAMA) dans le cadre des Vacances Patriotiques (Vap). Une dizaine d’hectares ont été aménagés grâce aux cotisations et contributions de bonnes volontés. Plus de 6 millions de FCFA y ont été injectés. « Ils ont consenti beaucoup d’efforts et de sacrifices », s’est félicité Ousmane SONKO, conquis par l’élan citoyen et me volontarisme des patriotes de la ville. « Nous manifestons toute notre satisfaction et gratitude », a-t-il dit. Informé de la volonté de ses camarades de développer un projet piscicole sur ce périmètre, le député salue la démarche tout en accordant ses encouragements. Suivez sa réaction …

 





Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Liverpool – Arsenal : Sadio Mané devrait-il être exclu après cette action ? (Vidéo)

Publié

sur


 

Sadio Mané a marqué son troisième but en Premier League de la saison alors que Liverpool battait Arsenal 3-1 – mais aurait-il dû être sur le terrain?

Mané chanceux ce soir

L’attaquant a égalisé avec une touche facile après que Bernd Leno n’a pu que repousser la puissante frappe de Mohamed Salah directement sur la trajectoire de l’international sénégalais.

Liverpool était une bonne valeur pour sa victoire, mais Arsenal a peut-être le droit de se sentir lésé par le fait que Mané était sur place pour faire 1-1, car il aurait pu être expulsé après seulement deux minutes.

En effet, le N° 10 des Reds a levé le bras alors qu’il essayait de protéger le ballon du défenseur des Gunners Kieran Tierney, mais a donné un coup de coude à l’arrière gauche au visage. L’arbitre a choisi de montrer à Mané un carton jaune, mais un autre jour, cela aurait si facilement pu être un rouge. D’ailleurs, sur Twitter, les fans d’Arsenal ne sont pas satisfaits de la décision de l’arbitre.

SENEGO





Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion