Suivez-nous

Actualité

TAMBA – Pour accompagner le processus de développement de la région : L’Udt portée sur les fonts baptismaux

Publié

sur


L’Union pour le développement de Tambacounda (Udt) vient d’être portée sur les fonts baptismaux, il y a de cela 4 mois. Pour cette nouvelle association de développement, ont décliné ses responsables, l’ambition est de contribuer à la création de richesses et à la valorisation de tout le potentiel de la région. Déjà, a laissé entendre Boubacar Fofana, président du bureau au Sénégal, l’association compte plus de 400 membres actifs et de sympathisants basés au Sénégal et dans plus d’une dizaine d’autres pays dans le monde. 

L’Union pour le développement de Tambacounda (Udt) veut prendre à bras-le-corps l’amélioration du sort des populations de la région de Tambacounda. En effet, vu la situation actuelle de la région où tout ou presque est priorité, le focus va être mis sur le domaine de la santé et de l’éducation. Sans négliger aucun secteur d’activités. Seulement, a expliqué le Pca de l’Udt Youssou Kébé, «l’on ne pourrait pas parler de bras valides ou d’emplois décents s’il n’y a pas de santé. Donc la santé avant toute chose. Et ce sera une manière pour mieux accompagner certaines populations des contrées reculées qui peinent à disposer de structures sanitaires adéquates». «A propos de l’éducation, nous contribuerons à la pression citoyenne exercée sur l’Etat pour l’amener à mieux considérer la région dans sa politique éducative, mais surtout à réaliser l’Université du Sénégal oriental qui est aujourd’hui une urgence», fait-il savoir.
Répondant à la question de savoir si leur association ne sera pas encore une de trop dans l’effort de sortir la région de l’ornière, ses responsables ont soutenu que «l’Udt ne cherche pas à créer des doublons, mais plutôt à fédérer et à catalyser les différentes forces vives pour un développement harmonieux de Tamba­coun­da».
C’est ce samedi, dans la matinée, qu’il a été procédé au lancement officiel des activités de l’Udt. Il a aussi été inauguré le siège. Plus de 400 personnes sont déjà enregistrées dans les registres de l’association comme membres. Si la plupart sont recensés au niveau de la diaspora, un bon nombre réside aussi dans le pays, a informé le Pca de l’Udt. Et c’est pourquoi il y a un bureau basé au Sénégal et qui représente toute l’Afrique. Il y en a aussi un dit de la diaspora et basé en France. Entre autres objectifs de l’association, Boubacar Fofana expliquera qu’ils ambitionnent de contribuer à développer des opportunités d’emplois décents pour les populations. La facilitation d’investissements productifs des Tambacoundois de la diaspora pour l’essor de la région est aussi au menu des objectifs fixés. Sans être exhaustif, le président du bureau-pays de l’Union souligne qu’ils travailleront aussi à tisser des partenariats stratégiques avec des agences de coopération internationale et les partenaires techniques et financiers, entre autres objectifs.



via LeQuotidien

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Portrait Serigne Atou Diagne: Qui était cet intellectuel mouride qui a longtemps œuvré pour la vulgarisation de l’œuvre de Bamba?

Publié

sur








Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Covid-19 : la colchicine va-t-elle tenir ses promesses ?

Publié

sur


Une étude menée par l’Institut de cardiologie de Montréal apporte un nouvel espoir dans le traitement du covid-19. La colchicine, un médicament prescrit contre la goutte, réduirait les risques de forme grave de la maladie.

La colchicine, un médicament habituellement prescrit contre la goutte, va-t-elle être le traitement anti-covid que tout le monde attend ? Les résultats de l’étude Colcorona, lancée par le centre de recherche de l’Institut de cardiologie de Montréal (ICM) au plus fort de la première vague de la maladie semblent indiquer que ce traitement pourrait réduire les risques de complications pulmonaires et d’hospitalisation chez les patients atteints du covid-19.
Sur le même sujet
Coronavirus (covid 19) : direct en France
DIRECT. Covid-19 en France ce 25 janvier : chiffres, annonces

L’étude Colcorona a porté sur près de 4500 patients testés positifs au coronavirus. Elle a été menée au Canada mais aussi aux États-Unis, en Europe, en Amérique du Sud et en Afrique du Sud. Les résultats « montrent que la colchicine réduisait de façon statistiquement significative le risque de décès ou d’hospitalisations comparativement au placébo » souligne le Dr Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l’ICM. Chez les patients recrutés avant leur hospitalisation cet anti-inflammatoire a entraîné une réduction des hospitalisations de 25 %, du besoin de ventilation mécanique de 50 %, et des décès de 44 %.

« Notre étude a montré l’efficacité du traitement utilisant la colchicine pour prévenir le phénomène de « tempête inflammatoire majeure » (le fameux orage de cytokines, ndlr) et réduire les complications liées à la COVID-19  » ajoute le médecin.
Un médicament qui peut avoir des effets secondaires

Hydroxychloroquine, tocilizumab… d’autres traitements jugés prometteurs contre le coronavirus se sont finalement avérés peu ou pas efficaces chez les patients touchés par le virus. Les médecins attendent donc la publication de l’étude scientifique dans son intégralité. D’autant que la colchicine n’est pas un médicament anodin. « Il s’agit d’un médicament à marge thérapeutique étroite, ce qui signifie que la différence entre la dose thérapeutique et la dose toxique est faible » souligne l’Agence nationale de sécurité du médicament. Un surdosage peut provoquer des douleurs abdominales, des diarrhées et des nausées et vomissements.

Source :

La colchicine réduit le risque de complications liées à la COVID-19, Institut de cardiologie de Montréal (Canada)

A lire aussi :

Traitement du coronavirus : un nouveau cocktail d'anticorps à l'étude
Vaccination covid : la 2e dose peut être espacée de 6 semaines
Variants du covid-19 : ce que l'on sait

Inscrivez-vous à la Newsletter de Top Santé pour recevoir gratuitement les dernières actualités



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

«Je ne l’ai jamais vue sans un livre à la main» : sur les traces de Diary Sow au Sénégal

Publié

sur


Si la brillante étudiante est sortie de son silence, invoquant le besoin de s’accorder un répit salutaire, rien ne laissait présager sa disparition. Reportage au Sénégal, dans les pas d’une jeune femme qui portait tous les espoirs de son pays.

Si la brillante étudiante est sortie de son silence, invoquant le besoin de s’accorder un répit salutaire, rien ne laissait présager sa disparition. Reportage au Sénégal, dans les pas d’une jeune femme qui portait tous les espoirs de son pays.

Si la brillante étudiante est sortie de son silence, invoquant le besoin de s’accorder un répit salutaire, rien ne laissait présager sa disparition. Reportage au Sénégal, dans les pas d’une jeune femme qui portait tous les espoirs de son pays.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion