Suivez-nous

Actualité

Professeur décapité : il a été victime d’un « attentat terroriste islamiste caractérisé » affirme Macron

Publié

sur


Pour le président, l’enseignant a été assassiné parce qu’il enseignait la liberté d’expression »

Emmanuel
Macron s’est rendu vendredi soir au collège Bois d’Aulne de
Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), où enseignait le professeur
d’histoire décapité dans l’après-midi, une attaque qui a suscité
l’effroi au sein du monde politique.

Le
chef de l’État, accompagné du ministre de l’Éducation nationale,
Jean-Michel Blanquer, et de la ministre déléguée à la Citoyenneté,
Marlène Schiappa, et rejoint ensuite par le ministre de l’Intérieur
Gérald Darmanin, a pu échanger avec les enseignants de l’établissement,
avant de faire une déclaration.  « Un attentat terroriste islamiste »
Le
président a qualifié cette attaque « d’attentat terroriste islamiste
caractérisé ». « Un de nos concitoyens  a été assassiné parce qu’il
enseignait, parce qu’il a prôné à des élèves la liberté d’expression, la
liberté de croire et de ne pas croire. Notre compatriote a été
lâchement attaqué », a ajouté le président devant le collège de Bois
d’Aulne. 

Le chef de l’État a
tenu à apporter son soutien aux enseignants : « Nous sommes avec eux ». Il
a également assuré que la nation ferait bloc contre « l’obscurantisme »
pour les « protéger et les défendre ».
Tous et
toutes nous ferons bloc. Ils ne passeront pas. L’obscurantisme et la
violence qui l’accompagne ne gagneront pas. Ils ne nous diviseront pas.
C’est ce qu’ils cherchent et nous devons nous tenir tous ensemble », a
ajouté le chef de l’État, en affirmant que « la nation tout entière sera
là à leurs côtés, aujourd’hui et demain pour les protéger et les
défendre ». 
« Il n’y a pas de hasard si, ce
soir, c’est un enseignant que ce terroriste a abattu, parce qu’il a
voulu abattre la République dans ses valeurs, les Lumières, la
possibilité de faire de nos enfants, d’où qu’ils viennent, qu’ils
croient ou qu’ils ne croient pas, quelle que soit leur religion, d’en
faire des citoyens libres ». 

D’après
les premiers éléments de l’enquête, l’homme décapité était un prof
d’histoire qui aurait montré les caricatures de Mahomet en classe. Il a
été décapité à quelques mètres du collège, trois semaines après
l’attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo. Son agresseur
présumé a été tué par la police dans la ville voisine d’Eragny
(Val-d’Oise). 



Bonjour DAkar

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Côte d’Ivoire : «Je me prostituais pour rouler des voitures de 50 millions», Claire Bahi

Publié

sur


Quelques
semaines après la mort de son frangin Ange Didier Houon dit DJ Arafat,
Claire Bahi qui se faisait appeler «la Première dame du Couper décaler»,
a décidé de donner sa vie à l’Eglise. Plus d’un an après avoir pris
cette décision, force est de constater que la nouvelle chantre de
l’Eternel ne regrette pas du tout son choix.

Selon Afrique-sur7, en dépit des nombreuses tentations dont-elle dit faire l’objet, La Mama croit fermement être du bon côté.
«Quand tu donnes entièrement ta vie à Jesus-Christ, satan se présente à
toi, mais c’est en ce moment, tu te rends compte que tu es du bon côté …
Beaucoup de personnes ne croyaient pas; beaucoup pensaient que c’était
du buzz parce que j’étais choquée par la mort de mon ami, DJ Arafat …Oui
la mort de mon ami m’a permise de comprendre beaucoup de choses de la
part du Seigneur, et mon Dieu m’a donné le dégout de tout ce qui se
passe dans le monde … Je prie pour que Dieu touche le cœur de ceux qui
sont toujours là-bas»,
 a-t-elle déclaré.

Claire Bahi est également revenue sur son ancienne vie d’artiste Couper décaler. «Le
monde dans lequel je suis quitté, était un monde virtuel… La plupart de
ce qu’on vivait était inventé pour plaire… Le Seigneur m’a libérée de
cette prison qui fait que je ne suis plus obligée de mentir», a-t-elle
ajouté. Et de poursuivre: «La plupart des grosses voitures que je
roulais, c’est des voitures qui coûtent facilement 40 à 50 millions de
Fcfa …

Regardez
ce qu’on gagne dans nos cachets du côté d’Abidjan. Pour quelqu’un qui
touche 300 à 500 mille Fcfa par cachet, comment fais-tu pour avoir une
voiture de 60 millions de Fcfa et subvenir à tes autres besoins? C’était
une sorte de prostitution. On est passé par beaucoup de choses; on a
cherché mari des gens…Aujourd’hui, si je viens dénoncer tout ça, ce
n’est pas pour blâmer ceux qui sont là-bas. Au contraire, c’est pour les
encourager à accepter le Seigneur»,
 a-t-elle confessé.



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Manif à Dakar : L’ambassadeur de Guinée exfiltré par la BIP

Publié

sur


Des ressortissants guinéens ont manifesté, hier, devant l’ambassade de la Guinée à Dakar. Ce, pour contester la « confiscation » de la victoire de leur candidat Cellou Dalein Diallo à la présidentielle de dimanche dernier. L’ambassadeur a échappé au lynchage. Il a été exfiltré par les agents de la Brigade d’intervention polyvalente (BIP), aidés par des policiers en civil, rapporte Le Quotidien.



Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

La star Dylan Thiry victime d’une tentative de maraboutage au Sénégal, le commentaire de Gana Gueye (photos)

Publié

sur


Dylan Thiry, cette célébrité connue depuis sa participation à l’émission culte Koh-Lanta en 2017, se dit victime d’une tentative de maraboutage au Sénégal. Le Luxembourgeois a lui-même fait l’annonce sur son compte Instagram. Un post relayé par Fisha Senegal, un autre compte Instagram très suivi au Sénégal. Et c’est là qu’intervient Idrissa Gana Gueye.

En effet, Dylan Thiry a retrouvé dans ses affaires un papier blanc, avec des écritures en arabe. Le maraboutage aurait été tenté pour qu’il tombe amoureux et épouse la fille du chef d’un des villages qu’il a eus à visiter. La fille en question a fait 3 heurtes de route pour retrouver la star dans un des villages om celle-ci fait sa tournée sociale. Se présentant comme une grande fan, la jeune Sénégalaise, a profité d’un instant d’égarement pour introduire un papier rempli d’écritures en arabe. D’après Dylan Thiry, ce sont ses accompagnants qui lui ont sauvé la vie.

Cette histoire, qui peint un tableau noirâtre de la société sénégalaise n’a pas pas plu à un certain Idrissa Gana Gueye. le joueur sénégalais s’est alors empressé de répondre au post de Fisha Sénégal qui a relayé l’information. Pour le piston du PSG, il n’est pas bon de salir l’image du pays en relayant ce genre d’informations. D’ailleurs, Fisha Senegal a vite fait d’effacer son post sur son compte Instagram

Pour rappel, la jeune star luxembourgeoise, Dylan Thiry, est actuellement au Sénégal, précisément à Velingara, pour une mission humanitaire organisée avec l’association SPEALS. Sur son compte Twitter, on a pu remarquer qu’il a pris la direction du pays de la Teranga le vendredi 16 octobre 2020. Il ira également au Mali.

Dylan Thiry



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion