Suivez-nous

Actualité

Partage de données personnelles : Les utilisateurs de WhatsApp se ruent vers Signal

Publié

sur


A partir du 8 février
prochain, les données personnelles ne seront plus confidentielles sur
WhatsApp. Facebook va les partager avec les autres applications. C’est
une obligation, si l’utilisateur continue à utiliser WhatsApp. Mais une
alternative existe.
Signal
propose d’offrir les mêmes services, mais avec la confidentialité.
Beaucoup d’utilisateurs ont commencé à se ruer vers cette application.
«Ce
qui va changer est que vos données personnelles ne seront plus
confidentielles, lorsque vous êtes inscrits sur WhatsApp. Facebook va
relayer vos données à Instagram et à Messenger qui sont d’autres
produits du groupe Facebook. Ce qui va être relayé, c’est votre nom,
adresse, numéro de téléphone, contacts et adresse Ip», rapporte la Rfm.
Avant
de continuer : «Ce n’est plus une option, mais une obligation et si on
n’est pas d’accord, on quitte l’application WhatsApp. Il y a une
alternative pour ceux qui ne souhaitent pas partager leurs données :
vous pouvez télécharger Signal, une fondation américaine à but
non-lucratif, créée en 2013.»
 La
source de renseigner que Signal commence à engranger d’ailleurs
beaucoup d’utilisateurs qui ont commencé à télécharger l’application,
depuis que WhatsApp a commencé à envoyer cette notification à ses
utilisations.
«Cette application offre les mêmes services que WhatsApp, avec un plus qu’est la confidentialité», a-t-elle insisté.



Bonjour DAkar

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Fin de l’Etat d’urgence : Moustapha Diakhaté dézingue Antoine Félix Diome

Publié

sur


La sentence est tombée. Décrété le 6 janvier dernier, l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu de 21 à 05 heures du matin, est prolongé de huit jours. La mesure, qui n’a pas été élargie, concerne toujours les seules régions de Dakar et Thiès. L’annonce est du ministre de l’intérieur Antoine Félix Diome. Mais, pour l’ancien président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar, Moustapha Diakhaté, le ministre de l’intérieur se perd dans ses dates.

Des erreurs monumentales 

Monsieur le Ministre de l’intérieur a prétendu que l’Etat d’urgence est entré en vigueur le 7 au lieu du 6 janvier 2021.Pourtant l’arrêté nº000030 du 6 janvier 2021, portant interdiction de manifestations et de rassemblements dans les régions de Dakar et Thiès, est effectivement entré en vigueur le 6 et a pris fin le 17 janvier 2021, soit pendant les 12 jours prescrits par la Constitution de la République du Sénégal”, lit-on sur sa page facebook.

On se perd!

Moustapha Diakhaté remet tout en cause et conseille au gouvernement de changer de stratégie de lutte pour stopper la pandémie. “En tout état de cause, en vertu de l’article 69 de la Constitution, il n’y a pas plus d’état d’urgence assorti du couvre-feu .Au lieu de mobiliser les forces de défense et de sécurité pour surveiller des rues vides, le gouvernement doit les déployer en plein jour pour imposer le port du masque sur l’ensemble du territoire national“, a-t-il écrit.



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Lass Badiane aux jeunes : « Faites encore des efforts ! »

Publié

sur






Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Vidéo – Abdou Karim Gueye: « Diary Sow réroul, dafa…. »

Publié

sur


Vidéo – Abdou Karim Gueye: « Diary Sow réroul, dafa…. »



BuzzClics

Continuer La Lecture

Suggestion