Suivez-nous

Actualité

Nouvelle maladie à Thiaroye sur mer : Voici la première déclaration des spécialistes sur la maladie

Publié

sur


maladie
maladie

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Les populations de Thiaroye-sur-mer ne dorment plus sur leurs deux oreilles. En effet, une mystérieuse maladie contractée par des pêcheurs s’est répandue à Thiaroye sur mer. Une maladie qui serait d’origine virale causée par le virus coxsackie, selon le dermatologue Ibrahima Ndiaye. À l’en croire, il n’y a qu’un virus qui peut atteindre aussi rapidement un groupe de personnes comme une sorte d’épidémie.

« Quand j’ai regardé les lésions, en tant qu’ expert en dermatologie, cela ressemble à une réaction allergique à quelque chose mais c’est loin de là. Comme c’est une infection qui a touché un groupe comme une sorte d’épidémie, je pense que l’origine reste une origine virale. Il y a qu’un virus qui peut faire cela. C’est la  raison pour laquelle on pense au virus coxsackie qui est une maladie virale contagieuse », fait-il savoir.

Joint par téléphone, le spécialiste définit les symptômes  de la maladie. « Le coxsackie est un virus qui donne le syndrome ‘’Pieds-main-bouche’’. Des lésions vésiculeuses des mains, de la bouche et au niveau des pieds ». Ce virus apparaît le plus souvent chez les enfants, estime le dermato.

Pour rassurer, la blouse blanche invite les populations à ne pas s’alarmer parce que c’est une épidémie locale dans un contexte bien limité.  « Il ne faut pas que les gens pensent que c’est comme le virus de la Covid-19. Il faut seulement cerner l’épidémie sur le plan local et déjà poser le diagnostic parce qu’on ne sait pas déjà de quoi il s’agit ».

À cet effet, Dr Ndiaye invite à faire des investigations et des prélèvements sur les patients pour faire un diagnostic le plus rapidement possible. Pour ainsi déterminer les causes de ce virus avant d’alerter la population.

Interpellé sur les causes de cette maladie, le Médecin-Chef adjoint du Samu Municipal, le Dr Mame Pathé Diakhaté,  estime que c’est une simple allergie provoquée par des produits chimiques.  « Thiaroye-sur-mer est une zone industrielle. Et ces usines peuvent dégager des déchets qui peuvent provoquer des allergies à la population. Cette maladie n’est pas nouvelle. Quand des boutons apparaissent sur le corps d’une personne, cela ne veut pas dire que c’est une maladie, mais que la personne a été en contact avec quelque chose qui  a provoqué son allergie », précise-t-il.



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Emigration clandestine : « Ce phénomène demande une meillleure éducation pour … »

Publié

sur


Le
ministre des finances et du budget a entamé avec les parlementaires,
depuis ce matin, le marathon budgétaire qui va consacrer le budget de
l’année 2020-2021. 

Précédemment
dans les discussions avec la commission des finances, le ministre
Abdoulaye Daouda Diallo avait évoqué plusieurs point d’actualité,
notamment, le phénomène de l’émigration clandestine. Il considère que
chacun doit jouer sa partition.

« Il
s’agit donc d’un problème d’éducation et de tradition car, dans son
Fouta natal par exemple, un homme ne peut être considéré comme mature
tant qu’il n’a pas voyagé », déclare Abdoulaye Daouda Diallo.

De
plus, le ministre des finances et du budget estime que « l’essentiel
des jeunes migrants abandonne un emploi pour tenter l’aventure ».

À
l’en croire, « la migration clandestine est un phénomène mondial, mais
elle doit être encadrée et se faire dans les meilleures conditions de
sécurité garantissant la vie humaine ». Ainsi, il propose « qu’une
meilleure éducation soit envisagée, surtout à l’égard des
investissements massifs du président de la République dans
l’agriculture, l’élevage, mais également dans les infrastructures de
transformation des produits afin d’inverser la tendance et la fiction de
l’exode rural ».



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

(Video) Farba Ngom : « En 1993 j’ai pris la pirogue pour voyager »

Publié

sur


(Video) Farba Ngom : « En 1993 j’ai pris la pirogue pour voyager »

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

(Video) Farba Ngom : « En 1993 j’ai pris la pirogue pour voyager »



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

(Urgent) Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun – La musique sénégalaise en Deuil

Publié

sur


Sanslimitesn vient d’apprendre une triste nouvelle. L’artiste Djamil Thiam est décédé ce jeudi 26 novembre, en Suède où il suivait des soins médicaux depuis quelques mois.

D’après nos confrères de Senegaalnet, la triste nouvelle a été donnée par son fils, qui l’avait fait évacuer.

Chanteur de grand talent révélé au grand public par le célébrissime « Diara na Mbaye », Djamil faisait partie de la famille des batteurs de tama, avec les Assane Thiam, feu Mamané Fall, etc.

Longtemps installé en Gambie, il était rentré en 1994 après le coup d’Etat de Yaya Jammeh. Pour ensuite repartir vivre en Espagne.

Il a marqué son monde autant par son talent que son commerce facile et son haut sens de l’amitié.

L’article (Urgent) Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun – La musique sénégalaise en Deuil est apparu en premier sur Buzzclic.



BuzzClics

Continuer La Lecture

Suggestion