Suivez-nous

Actualité

Mali: Ce qu’il faut savoir sur le colonel Assimi Goita qui déclare être à la tête de la junte

Publié

sur

L’officier malien Assimi Goita s’est autoproclamé, mercredi, chef de la junte, au lendemain du coup d’État qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta et son Premier ministre. Le colonel a affirmé, depuis le ministère de la Défense, sa volonté d’assurer « la continuité des services de l’État ».
« Le Mali n’a plus droit à l’erreur. » Entourés de militaires armés, le colonel Assimi Goita, s’est présenté, mercredi 19 août, comme le chef de la junte, au lendemain du coup d’État qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta et son Premier ministre. « Je me présente : je suis le colonel Assimi Goita, le président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) », a-t-il déclaré à la presse en fin d’après-midi.
« Le Mali se trouve dans une situation de crise socio-politique, sécuritaire. Nous n’avons plus le droit à l’erreur. Nous, en faisant cette intervention hier, nous avons mis le pays au-dessus (de tout), le Mali d’abord », a-t-il affirmé. L’officier était apparu à la télévision dans la nuit de mardi à mercredi lors de l’annonce par un groupe de militaires de la création du CNSP, mais il n’avait pas pris la parole.
Le colonel Goita s’exprimait pour la première fois, mercredi, après avoir rencontré des hauts fonctionnaires au siège du ministère de la Défense. « Il était de mon devoir de rencontrer les différents secrétaires généraux pour que nous puissions les assurer de notre soutien par rapport à la continuité des services de l’État », a-t-il expliqué. « Suite à l’événement d’hier qui a abouti au changement de pouvoir, il était de notre devoir de donner notre position à ces secrétaires généraux pour qu’ils puissent travailler », a-t-il poursuivi.
L’instigateur du coup d’État
L’officier d’une quarantaine d’années est issu du Prytanée militaire de Kati, dans la banlieue de Bamako, qui forme les meilleurs éléments de l’armée. Il était jusqu’ici le patron des Forces spéciales maliennes basées dans le centre du pays, une région en proie depuis 2015 à des violences jihadistes et intercommunautaires, ont indiqué des membres de son entourage, qui le disent « très rigoureux ».
Plusieurs militaires s’exprimant sous le couvert de l’anonymat ont estimé que c’est lui le véritable instigateur du coup d’État qui a fait tomber le président Keïta après sept années de pouvoir. Il est de la même promotion que plusieurs autres membre de la junte, dont le colonel Malick Diaw, selon son entourage.
Lors d’un point-presse plus tôt dans l’après-midi, le porte-parole du CNSP, le colonel-major Ismaël Wagué, avait appelé les Maliens à « vaquer librement à leurs occupations » et à « reprendre sainement leurs activités ». Il avait également demandé « d’arrêter immédiatement les actes de vandalisme et de destruction des édifices publics » et promis de prendre « toutes les mesures » à l’égard de « tout porteur d’uniforme qui se fera prendre en flagrant délit de racket ».
« Nous ne tenons pas au pouvoir mais nous tenons à la stabilité du pays qui nous permettra de réaliser dans des délais raisonnables consentis des élections générales pour permettre au Mali de se doter d’institutions fortes capables de gérer au mieux notre quotidien et restaurer la confiance entre le gouvernement et les gouvernés », avait-il poursuivi.
Les putschistes sont sous la pression de la communauté internationale. L’Union africaine a annoncé mercredi la suspension du Mali de l’organisation « jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel », tandis que le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé les soldats mutinés à « regagner sans délai leurs casernes » et à libérer « immédiatement » tous les dirigeants arrêtés. Le président français Emmanuel Macron a également réagi dans la soirée, estimant que « la lutte contre les groupes terroristes et la défense de la démocratie et de l’État de droit sont indissociables ».

[embedded content]

via Sanslimites

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Image du policier qui fait le tour du net: L’administrateur de la Page «Luttons contre l’indiscipline» convoqué

Publié

sur




Dj Malick, l’administrateur de la Page «Lutton contre l’indiscipline au Sénégal» a été convoqué par la police.

L’administrateur de la page Facebook «luttons contre l’indiscipline au Sénégal (Lcs)» vient d’être convoqué par la police. Il a reçu une convocation de la division en charge de la cybercriminalité et devra aller y répondre dans l’après-midi de ce vendredi. Joint par nos soins, «Dj Malick», l’intéressé confirme.

La police n’a pas précisé l’objet de la convocation, mais, il serait lié à la publication, sur ladite page, d’une photo mettant en exergue un policier se penchant sur un scooter sur lequel était disposé de nombreux billets de banque, avec comme commentaire :«Sétalll ma li reke. Gni gno takh gnouye wakhale les honnêtes policiers du tout. (Ndlr : C’est à cause d’eux qu’on incrimine les dignes policiers)»

La Page Lcs est connue pour son combat contre l’indiscipline, notamment routière au Sénégal. Mais aussi, pour le soutien constant qu’elle apporte aux personnes nécessiteuses à travers des appels à l’aide et à la solidarité lancés sur la page.

IGFM



Dakarbuzz

Continuer La Lecture

Actualité

( 03 Photos ) Pluies diluviennes à Sédhiou : Une maison s’effondre sur deux fillettes à Faoune

Publié

sur




La nuit du mercredi au jeudi a été cauchemardesque pour la famille de Vieux Haidara. En effet, les fortes pluies qui se sont abattues sur cette commune du département de Bounkiling, ont occasionné l’effondrement une maison en banco sur deux fillettes âgées de 4 et 10 ans. L’une a eu le bras cassé et l’autre atteinte à la tête. Elles ont été admises au poste de santé de la commune pour les premiers soins.

Hier jeudi, les jeunes et les femmes se son mobilisés pour reconstruire la maison endommagée avec les moyens du bord. La famille attend le soutien des autorités locales.



Dakarbuzz

Continuer La Lecture

Actualité

Affaire Teliko : Ce qui est ressorti de son audition à l’Igaj et ce que révèle son avocat

Publié

sur


Selon les informations exclusives de Libération online, Souleymane Téliko a été interrogé, ce vendredi, de 10 heures 30 à 13 heures 45, par l’Inspection générale de l’administration de la Justice (Igaj).

Une audition qui a été tendue à ses débuts et pour cause. Le président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) a débarqué avec deux avocats à savoir Me Ciré Clédor Ly et Me Demba Ciré Bathily. Les inspecteurs étaient contre la présence des avocats mais Téliko a indiqué qu’il pouvait bel et bien se faire assister. Après un débat houleux, les avocats ont été autorisés à prendre part à l’audition.

Des sources sûres renseignent que les questions ont tourné autour des propos du président de l’Ums qui avait indiqué, sur Iradio, que les droits de Khalifa Sall avaient été v**lé lors de son procès. Il lui est reproché d’avoir, avec ces propos, “jeter le discrédit sur la justice”, ce qu’il a formellement nié.

Joint au téléphone Me Ciré Clédor Ly confirme : “Le débat qui était posé, à savoir la possibilité pour le juge Téliko de se faire assister a été, heureusement, tranché positivement. Pour le reste, je m’insurge contre la tentative d’intimidation des magistrats par les autorités politiques. Convoquer le président de l’Ums, signifie s’attaquer à tous les magistrats pris individuellement”.

“Tout ce que Téliko avait dit était déjà confirmé par la cour de la Cedeao. Mais nous saluons la décision qui a été prise par les inspecteurs après délibérations, ce qui est une grande première car jamais un avocat n’avait été assisté par un avocat dans le passé”, a ajouté Ciré clédor Sène qui révèle que l’assistance à Téliko s’était très bien passée.

“Dans ce pays, l’Etat de droit peut toujours être consolidé et tout dépend des magistrats. Il n’y a aucune entrave dans la procédure et en aucun moment l’assistance n’a été aussi un obstacle” a terminé Ciré Clédor joint au téléphone.



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Suggestion