Suivez-nous

Actualité

Maladie mystérieuse : Des cas suspects identifiés à Joal et Ndayane

Publié

sur


A Joal et Ndayane, des cas suspects de la maladie mystérieuse ont été identifiés. Dans la Petite-Côte, des responsables annoncent la mise en place d’un dispositif pour faire face à la pathologie.

Des pêcheurs de Joal sont aussi touchés par la maladie mystérieuse apparue à Thiaroye-Sur-Mer. Selon des pécheurs, plus de deux personnes ont présenté les mêmes symptômes. Selon Rfm, ces malades ne se sont toujours pas rendus à l’hôpital, en raison des boutons sur leurs parties intimes.

Sensibilisation  

Les agents de santé de Joal comptent initier une campagne de sensibilisation pour pousser les patients à se soigner. A noter que la structure sanitaire n’a pas encore officiellement enregistré de cas. Un dispositif sera mis sur pied dès jeudi pour pouvoir faire face à la maladie mystérieuse.

Selon certaines indiscrétions, des pêcheurs de Ndayane souffrent aussi de cette maladie.



Bonjour DAkar

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Affaire Me Babacar Seye : Ce que Clédor Sène compte faire

Publié

sur




Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Assemblée Nationale: Cheikh Abdou Mbacké député s’en prend durement à Mame Boye Diao »il est devenu le fonctionnaire le plus riche du Sénégal et vend des terrains à des filles de joie « 

Publié

sur


Assemblée Nationale: Cheikh Abdou Mbacké député , s’en prend durement à Mame Boye Diao

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Assemblée Nationale: Cheikh Abdou Mbacké député s’en prend durement à Mame Boye Diao »il est devenu le fonctionnaire le plus riche du Sénégal et vend des terrains à des filles de joie « 

Le marathon budgétaire a repris ce jeudi. Le député Cheikh Abdou Mbacké, qui soulignait les impairs dans la collecte des recettes, s’est attaqué au Directeur général des impôts et domaines. «La douane est à féliciter, elle a fait rentrer 49% des recettes du budget. Mais, la Dgid n’a pas travaillé. Avoir un déficit de 110 milliards et se permettre de faire de la politique, et vendre des terres ce n’est pas normal», a-t-il craché.

Et d’ajouter : «Nommé en 2019 il est devenu le fonctionnaire le plus riche du Sénégal aujourd’hui, il conduit 3 véhicules à 150 millions et vend des terres. J’en ai des preuves (…) Les preuves sont là, Mame Boye Diao vend des terrains et les distribue à des chanteurs et des filles de joie» Une prestation qui ne risque pas de redorer le blason de l’hémicycle.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

« Il y a l’espoir du vaccin » : La dernière sortie de Macky Sall concernant le coronavirus

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Ces derniers jours, il est noté une certaine hausse du nombre de contaminations à la covid-19. Le président de la République, Macky Sall, a ainsi évoqué ce fait lors de l’ouverture du forum numérique. Et c’est pour alerter.

In extenso, la prise de position de Macky Sall:

« Je lance un appel à l’ensemble des citoyens et personnes vivant parmi nous pour dire que le virus circule encore. La bataille n’est pas tout à fait gagnée.

Il est vrai que nous avons des résultats appréciables, mais si vous voyez la courbe de l’évolution de l’épidémie, on se rend compte qu’il y a aussi des hauts et des bas. Donc il y a une variation, une oscillation permanente, alors qu’on devrait voir une courbe qui s’aplatit.

Nous ne souhaitons pas avoir une seconde vague. Elle sera insupportable pour notre économie et notre pays.

Nous avons aujourd’hui 33 contaminations alors que nous étions en dessous de 10. Et il y a des cas communautaires.Cela veut dire que le virus est parmi des citoyens inconscients qu’ils sont porteurs et qui propagent le virus. C’est le lieu d’insister encore sur le respect strict des gestes barrières.

Nous ne souhaitons pas avoir une seconde vague. Elle sera insupportable pour notre économie et notre pays. Insupportable. Donc restons vigilants et conscients que la maladie est encore là (…)



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion