Suivez-nous

Actualité

Maladie mystérieuse : Ce que révèlent les analyses des laboratoires Ceres-Locustox

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Dans le cadre de l’investigation sur les causes de la maladie mystérieuse apparue sur des pêcheurs opérant dans les côtes sénégalaises, la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés (DEEC) a commis le Centre Régional de Recherches en Ecotoxicologie et Sécurité Environnementale (Ceres-Locustox) comme laboratoire devant assurer les analyses par screening en Chromatographie en Phase Gazeuse couplée à la Spectrométrie de Masse (GC-MS) des échantillons d’eau de mer prélevés au niveau des points géoréférencés. C’est ainsi qu’une équipe mixte, composée de deux agents de Ceres-Locustox, un (01) agent de la DEEC, un Gendarme de l’environnement et un représentant de l’Association des pêcheurs, a effectué les prélèvements au niveau de quatre sites de Dakar à Popenguine. Trois échantillons d’eau de mer, un échantillon d’équipement d’un pêcheur (gants) et quatre échantillons de poissons y ont été prélevés.
Les analyses demandées par la DEEC sont un large screening des échantillons pour la recherche de pesticides, de HAP, de résidus médicamenteux ainsi que le screening par GC-MS des échantillons en utilisant la bibliothèque NIST.  Sous la supervision de la Gendarmerie de l’Environnement, les échantillons ont été prélevés, conditionnés dans des contenants adéquats et acheminés au Laboratoire de Chimie Environnementale de CERES-Locustox.
Selon le laboratoire, au regard de la présence quasi permanente dans les quatre échantillons d’eau, d’acide phtalique, de souffre, de l’acide benzene dicarboxylque et de l’acide hexadecanoique, il faudra soumettre ces résultats d’analyse aux toxicologues et orienter les recherches sur les filets utilisés par les pêcheurs.

Dakaractu



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Port obligatoire du masque : Macky Sall sort le bâton

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

La deuxième vague de coronavirus préoccupe l’Etat. Ce mercredi 2 décembre, plus de 60 nouveaux positifs ont été enregistrés alors que la tendance était baissière, il y a quelques semaines de cela.

Ainsi, lors du Conseil des ministres, tenu ce même jour au Palais de la République, le Chef de l’Etat, Macky Sall, «a demandé au Gouvernement, face au relâchement constaté et à l’augmentation relative des cas communautaires, de renforcer les contrôles systématiques du port du masque dans les transports, lieux et établissements publics ».

Le président a « rappelé l’impératif de veiller à l’observance des règles et mesures barrières lors des manifestations et rassemblements qui doivent être réduits au strict minimum ».

De nouvelles mesures préventives réclamées pour freiner la propagation du virus

A cet égard, rapporte-t-on dans le communiqué reçu, « il a demandé au ministre de la Santé et de l’Action sociale de lui proposer de nouvelles mesures préventives visant à endiguer durablement la pandémie de la Covid 19 et éviter l’engorgement de nos structures sanitaires ».

Le document d’ajouter que « le Président de la République indique, par ailleurs, au ministre de la Santé et de l’Action sociale, l’urgence de prendre toutes les dispositions pour assurer le fonctionnement adéquat des centres publics de dialyse et la prise en charge des patients (insuffisants rénaux) dans les meilleures conditions ».

Enfin, Macky Sall a exhorté Abdoulaye Diouf Sarr, en relation avec le Secrétariat exécutif du Conseil national de Lutte contre le Sida (CNLS), d’accentuer la mobilisation des partenaires autour du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme qui vient d’allouer, au Sénégal, 45 milliards 668 millions FCFA.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Maladie Mystérieuse : And Gueusseum recommande une investigation plus rigoureuse

Publié

sur






Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Réapparition cas de Covid : Macky Sall demande le renforcement des contrôles …

Publié

sur


 Le Président de la République, Macky SALL, lors du Conseil des
ministres a demandé au Gouvernement, face au relâchement constaté et à
l’augmentation relative des cas communautaires, de renforcer les
contrôles systématiques du port du masque dans les transports, lieux et
établissements publics.  Il a rappelé l’impératif de veiller à
l’observance des règles et mesures barrières lors des manifestations et
rassemblements qui doivent être réduits au strict minimum. A cet égard,
selon le communiqué du conseil a demandé au Ministre de la Santé et de
l’Action sociale de lui proposer de nouvelles mesures préventives visant
à endiguer durablement la pandémie de la Covid 19 et éviter
l’engorgement de nos structures sanitaires.
Le Président de la
République indique, par ailleurs, au Ministre de la Santé et de l’Action
sociale, l’urgence de prendre toutes les dispositions pour assurer le
fonctionnement adéquat des centres publics de dialyse et la prise en
charge des patients (insuffisants rénaux) dans les meilleures
conditions. Il a, enfin, au Ministre de la Santé et de l’Action sociale,
en relation avec le Secrétariat exécutif du Conseil national de Lutte
contre le Sida (CNLS), demandé d’accentuer la mobilisation des
partenaires autour du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la
tuberculose et le paludisme qui vient d’allouer, au Sénégal, 45
milliards 668 millions FCFA.



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Suggestion