Suivez-nous

Actualité

Maladie mystérieuse : ce que révèle les analyses des laboratoires Ceres-Locustox

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Maladie mystérieuse : ce que révèle les analyses des laboratoires Ceres-Locustox

Dans le cadre de l’investigation sur les causes de la maladie mystérieuse apparue sur des pêcheurs opérant dans les côtes sénégalaises, la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés (DEEC) a commis le Centre Régional de Recherches en Ecotoxicologie et Sécurité Environnementale (Ceres-Locustox) comme laboratoire devant assurer les analyses par screening en Chromatographie en Phase Gazeuse couplée à la Spectrométrie de Masse (GC-MS) des échantillons d’eau de mer prélevés au niveau des points géoréférencés. C’est ainsi qu’une équipe mixte, composée de deux agents de Ceres-Locustox, un (01) agent de la DEEC, un Gendarme de l’environnement et un représentant de l’Association des pêcheurs, a effectué les prélèvements au niveau de quatre sites de Dakar à Popenguine. Trois échantillons d’eau de mer, un échantillon d’équipement d’un pêcheur (gants) et quatre échantillons de poissons y ont été prélevés.
Les analyses demandées par la DEEC sont un large screening des échantillons pour la recherche de pesticides, de HAP, de résidus médicamenteux ainsi que le screening par GC-MS des échantillons en utilisant la bibliothèque NIST.  Sous la supervision de la Gendarmerie de l’Environnement, les échantillons ont été prélevés, conditionnés dans des contenants adéquats et acheminés au Laboratoire de Chimie Environnementale de CERES-Locustox.
Selon le laboratoire, au regard de la présence quasi permanente dans les quatre échantillons d’eau, d’acide phtalique, de souffre, de l’acide benzene dicarboxylque et de l’acide hexadecanoique, il faudra soumettre ces résultats d’analyse aux toxicologues et orienter les recherches sur les filets utilisés par les pêcheurs.



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Bénin : ivre, il tue sa femme à coups de gourdin

Publié

sur






Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Bonne nouvelle pour les pêcheurs, il y a un remède contre la maladie mystérieuse

Publié

sur


Depuis plusieurs jours, une mystérieuse maladie touche les pêcheurs en mer. Au Sénégal, plusieurs centaines de pêcheurs ont été touchés par cette maladie. Mais heureusement, des femmes ont trouvé un remède.

Selon les informations de Seneweb, ce remède, aussi mystérieux que la maladie, se nomme ‘Mbeur Beuf’, établi à base de plantes et du beurre de karité. Il a été trouvé par des femmes de la localité de Ndayane. « Ce produit soigne. Ceux qui ont été atteints ont été tous guéris par cette crème. Cela fait deux ans que nous avons mis en place ce produit qui soignait les plaies cutanées », témoigne Khardiata Ciss, présidente du cercle des femmes And-Jef de Ndayane. D’ailleurs, dans cette localités, les 200 pêcheurs qui avaient été touchés par la maladie sont tous guéris



BuzzClics

Continuer La Lecture

Actualité

La maison de Léopold Sédar Senghor transformée…en Marché

Publié

sur






Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Suggestion