Suivez-nous

Actualité

Maladie mystérieuse à Thiaroye : L’affaire prend une nouvelle tournure

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

La situation se complique davantage. L’origine de la maladie dont souffrent des pêcheurs sénégalais reste jusque-là inconnue. Des tests ont été effectués par l’Institut Pasteur de Dakar suite à des prélèvements. Toutefois, les résultats sont revenus négatifs, selon le gouverneur de Dakar, Al Hassan Fall. « Les tests Covid sont négatifs. Pour les viraux, les 5 résultats sont négatifs », a-t-il indiqué, ce jeudi 12 novembre, lors de la réunion tenue dans les locaux du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

En fait, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr a reçu, son collègue de l’Environnement et celui de la pêche en présence du Gouverneur de Dakar pour faire le point sur la maladie, le nombre de cas, la prise en charge, l’état des investigations, une harmonisation dans la riposte pour plus d’efficacité. Parmi les mesures prises, laisser au Gouverneur le lead, l’interdiction d’aller en mer pour plusieurs jours, le renforcement du dispositif médical autour des districts,  la poursuite des investigations.

L’arrêt des campagnes de pêche en attendant de déterminer la cause

Ministre de l’Environnement et du développement durable, Abdou Karim Sall  a soutenu qu’il va falloir faire le point pour avoir de bons chiffres et le communiquer le plus rapidement possible à l’opinion publique. Ainsi, il dira : « Nous devons alerter et informer, sans apeurer les populations. Je pense qu’il est de notre devoir, compte-tenu que jusqu’à présent, nous n’avons pas d’éléments probants sur les causes, que les populations soient au courant de ce qui se passe ». Avant de renseigner : « Et nous leur demandons de surseoir à tout déplacement dans les jours à venir en direction de la mer notamment les pêcheurs ».
Abondant dans le même sens, son collègue des Pêches et de l’Economie maritime a fait savoir : « Il y a de fortes probabilités que la cause vienne du milieu infecté.  Une fois cette zone déterminée, il faut voir s’ils n’ont pas des industriels qui ont effectué des déversements pour rechercher s’il n’y a pas un accident qui se serait produit sans qu’on ne soit au courant ».

Le département de Rufisque enregistre 170 cas

 Puis, il ajoute : « Le premier cas est apparu depuis à peu près une semaine. C’est dommage qu’on ait tardé à le découvrir. Donc, nous allons prendre les dispositions pour arrêter les campagnes de pêche, le temps que nous maitrisions la cause. Car, les résultats des laboratoires ne nous ont pas orienté de façon claire ».
Gouverneur de Dakar, Al Hassan Fall a affirmé que 22 pêcheurs sont hospitalisés au centre de santé de Mbao. « 45 sont hébergés momentanément au niveau de la Maison de la femme de Thiaroye. Pour les autres, soit ils sont à domicile, soit ne se sont pas présentés mais ils ont été signalés au service de santé. Pour le département de Rufisque, nous avons enregistrés 170 répartis entre les districts sanitaires de Rufisque et Diamniadio respectivement 120 et 50. Les localités d’origine sont Rufisque, Bargny, Yenne, Toubab Dialaw, entre autres. Ils sont logés au niveau du stade Ngalandou Diouf », a informé le lead.



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Arrestation de dealers : Un militaire et un commerçant s’opposent à la police

Publié

sur


La
police de Yeumbeul a procédé, hier, au démantèlement d’un vaste réseau
de trafic de drogue. Les dealers ont été pris en flagrant délit de
cession et d’usage de chanvre indien aux alentours du bassin de
rétention de Bene Baraque.
Pendant
que les limiers procédaient a leur interpellation, un sous-officier de
l’armée et un commerçant se sont opposés à leur arrestation.
Selon
Les Échos, ils se dressent devant la fourgonnette de la police,
interpellent les flics pour dénoncer l’arrestation des trafiquants,
empêchent le véhicule de police de démarrer, sonnent la mobilisation et
haranguent la foule.
Mieux,
ils se déchaînent sur les agents de police qui se gardent de riposter.
Malgré les injures et invectives, les flics gardent leur sang-froid. Ils
réussiront quand-même à embarquer les dealers parmi lesquels figure un
lutteur.
Le
soldat a été mis à la disposition de la brigade prévôtale. Les
trafiquants de drogue, au nombre de sept, ont été déférés pour
association de malfaiteurs, offre et cession de détention de chanvre
indien.



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Abdoulaye Bibi Baldè, la fierté de la jeunesse Koldoise

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

« C’est juste la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante» disait Paulo Coelho dans l’Alchimiste.
Ce mardi 24 novembre 2020, Monsieur le ministre, l’actuel Directeur Général de La Poste, Maire de la Commune de Kolda, Abdoulaye Bibi Baldè, a encore une fois montré le chemin de la persévérance et de la réussite en accomplissant l’un de ses rêves. Oui! une légende que vous avez accompli avec honneur cher Mentor. Cette soutenance de thèse doctorat d’état vient de renforcer l’idée selon laquelle la politique peut bel et bien s’accommoder avec l’excellence.
A plusieurs reprises, dans les bouches modestes ou dans des bouches augustes, j’ai toujours entendu parler de votre courage. De par ce courage, vous avez pu modeler ma personne. L’enfant du «Kambouwa», Dr Baldè reste sans fin une source d’inspiration. C’était toujours dit avec modestie, avec affection: vous êtes, mon cher leader, une personne d’une dimension exceptionnelle. Mon très cher honorable maire, permettez-moi de vous dire que vous êtes très courageux, avec une rigueur intellectuelle à toute épreuve, vous êtes, en vérité, un éternel chercheur. Mon Maire, votre parcours dans toutes les stations gouvernementales, de 2012 à nos jours, n’est point de tout repos. Pourtant, toutes ses charges ne vous ont point empêché d’accomplir votre légende personnelle. Faisant sans cesse front contre la contrainte du temps, les attentes de la nation, vous avez pu accomplir, par la grâce de Dieu, ce travail scientifique. Bref, vous êtes tout simplement une espèce d’Antigone qui aurait triomphé de Créons. Votre thèse finit par être validée par ces Éminents Professeurs de la Faculté des sciences économiques et gestion de l’université cheikh Anta Diop de Dakar. Une mention très honorable avec félicitations du jury. Un défi relevé. Une victoire sans précédente pour nous jeunes Koldois.
En réalité, vous me faites penser à ces grandes figures emblématiques, ces icônes du Sénégal, je veux citer, Cheikh Anta Diop, Léopold Sédar Senghor, Cheikh Hamidou Kane, Pr Iba Der Thiam, Sembene Ousmane…
Monsieur Ministre, vous êtes l’incarnation du monde politique moderne.
Pour terminer, nous jeunes du terroir de Moussa Molo Baldè pouvons nous targuer de vos compétences légendaires qui ne sont pas du commun des mortels.
Malang Baldè, le jeune Bibiste…
Diarama.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Pr Moussa Baldé, ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural : «Un jeune doit croire à son pays»

Publié

sur


Dans la capitale du Fouladou, une voix s’élève contre l’émigration clandestine. C’est celle du ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural. «Un jeune doit croire à son pays», a déclare Moussa Baldé devant les jeunes et leurs parents. De l’avis du Professeur Baldé, le gouvernement est en train d’offrir des opportunités pour des jeunes de réussir sur place. Selon lui, l’agriculture est un secteur qui offre de l’emploi dans sa diversité. Moussa Baldé en veut pour preuve la mise sur pied de l’Anida qui, aujourd’hui, a plusieurs fermes agricoles, et récupère des jeunes de retour de l’émigration et d’autres candidats à cette mésaventure. Pour lui, ces fermes sont porteuses de développement et font la fierté des uns et des autres à travers le pays. Ainsi le président du Conseil départemental de Kolda invite les jeunes à renoncer à ces voyages qui donnent la mort. Cela en saisissant ces opportunités sur place sans aller chercher ailleurs. Moussa Baldé énumère ainsi, les programmes qui sont en train d’être déployés dans le monde rural. Entre autres, il cité le Pudc, le Puma. Sans pour autant occulter les efforts consentis par le gouvernement cette année dans le domaine agricole. Non seulement le budget a été renforcé, mais aussi, le prix au producteur a été revu à la hausse ; passant de 210 à 250 francs Cfa, souligne le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural.
Et ces arguments ne semblent tomber dans l’oreille d’un sourd. Sur place, des jeunes et autres parents se disent convaincus du plaidoyer de Moussa Baldé. Ils ont promis non seulement de ne jamais prendre la mer, mais également ont décidé de porter ce plaidoyer dans d’autres collectivités.



via LeQuotidien

Continuer La Lecture

Suggestion