Suivez-nous

Actualité

Macky fait grimper Sonko dans les sondages…pour une raison

Publié

sur

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Découvrez la nouvelle vie des ministres limogés

Publié

sur


Congédiés lors du dernier remaniement, les ex-ministres du gouvernement redécouvrent la vie de citoyens (presque) lambda.
Plus de deux mois après leur limogeage, que sont-ils devenus, une fois libérés de leurs responsabilités au sommet de l’État ?
Aly Ngouille, qui s’est confié à L’Observateur, déclare qu’il est dans ses champs. «Je suis entre Linguère et Dakar et je gère mes affaires personnelles», a-t-il confessé. Il s’occupe également de la commune de Linguère dont il est le maire depuis 2014.
Quant à Me El Hadji Oumar Youm, depuis son limogeage, il s’est fait discret. «Nous vivons au calme. Nous rattrapons le temps perdu avec la famille et même par rapport à la religion. J’ai plus de temps pour la famille et la commune (de Thiadiaye dont il est le maire depuis 2014), confie-t-il. Récemment, il a effectué une visite de chantier de la nouvelle permanence de l’Alliance pour la République (APR) de Mbour. Avocat de profession, il ne compte pas retourner au cabinet. «Je me repose», dit-il.
Amadou Bâ, ex-ministre des Affaires étrangères, est le plus discret des ministres limogés. Il n’a pas donné de ses nouvelles depuis son limogeage. Il s’est seulement contenté, lors du nouvel an, de présenter ses vœux aux Sénégalais, sur sa page Facebook. Selon ses proches, il ne compte pas retourner aux Impôts et Domaines. «Ce serait inconvenant. Lui-même ne l’aurait pas accepté».
Makhtar Cissé et Maxime Jean Simon Ndiaye sont retournés à l’Inspection générale d’État (IGE), leur corps d’origine.
SENWEB

Congédiés lors du dernier remaniement, les ex-ministres du gouvernement redécouvrent la vie de citoyens (presque) lambda.
Plus de deux mois après leur limogeage, que sont-ils devenus, une fois libérés de leurs responsabilités au sommet de l’État ?
Aly Ngouille, qui s’est confié à L’Observateur, déclare qu’il est dans ses champs. «Je suis entre Linguère et Dakar et je gère mes affaires personnelles», a-t-il confessé. Il s’occupe également de la commune de Linguère dont il est le maire depuis 2014.
Quant à Me El Hadji Oumar Youm, depuis son limogeage, il s’est fait discret. «Nous vivons au calme. Nous rattrapons le temps perdu avec la famille et même par rapport à la religion. J’ai plus de temps pour la famille et la commune (de Thiadiaye dont il est le maire depuis 2014), confie-t-il. Récemment, il a effectué une visite de chantier de la nouvelle permanence de l’Alliance pour la République (APR) de Mbour. Avocat de profession, il ne compte pas retourner au cabinet. «Je me repose», dit-il.
Amadou Bâ, ex-ministre des Affaires étrangères, est le plus discret des ministres limogés. Il n’a pas donné de ses nouvelles depuis son limogeage. Il s’est seulement contenté, lors du nouvel an, de présenter ses vœux aux Sénégalais, sur sa page Facebook. Selon ses proches, il ne compte pas retourner aux Impôts et Domaines. «Ce serait inconvenant. Lui-même ne l’aurait pas accepté».
Makhtar Cissé et Maxime Jean Simon Ndiaye sont retournés à l’Inspection générale d’État (IGE), leur corps d’origine.
SENWEB

Congédiés lors du dernier remaniement, les ex-ministres du gouvernement redécouvrent la vie de citoyens (presque) lambda.
Plus de deux mois après leur limogeage, que sont-ils devenus, une fois libérés de leurs responsabilités au sommet de l’État ?
Aly Ngouille, qui s’est confié à L’Observateur, déclare qu’il est dans ses champs. «Je suis entre Linguère et Dakar et je gère mes affaires personnelles», a-t-il confessé. Il s’occupe également de la commune de Linguère dont il est le maire depuis 2014.
Quant à Me El Hadji Oumar Youm, depuis son limogeage, il s’est fait discret. «Nous vivons au calme. Nous rattrapons le temps perdu avec la famille et même par rapport à la religion. J’ai plus de temps pour la famille et la commune (de Thiadiaye dont il est le maire depuis 2014), confie-t-il. Récemment, il a effectué une visite de chantier de la nouvelle permanence de l’Alliance pour la République (APR) de Mbour. Avocat de profession, il ne compte pas retourner au cabinet. «Je me repose», dit-il.
Amadou Bâ, ex-ministre des Affaires étrangères, est le plus discret des ministres limogés. Il n’a pas donné de ses nouvelles depuis son limogeage. Il s’est seulement contenté, lors du nouvel an, de présenter ses vœux aux Sénégalais, sur sa page Facebook. Selon ses proches, il ne compte pas retourner aux Impôts et Domaines. «Ce serait inconvenant. Lui-même ne l’aurait pas accepté».
Makhtar Cissé et Maxime Jean Simon Ndiaye sont retournés à l’Inspection générale d’État (IGE), leur corps d’origine.
SENWEB



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Nouvelle décision du Mali en conseil des ministres et qui concerne directement le Sénégal

Publié

sur


L’État du Mali a annoncé, mercredi, en conseil des ministres, la suspension temporaire de la délivrance des autorisations d’importation de volailles et de produits avicoles en provenance du Sénégal.

L’État du Mali a annoncé, mercredi, en conseil des ministres, la suspension temporaire de la délivrance des autorisations d’importation de volailles et de produits avicoles en provenance du Sénégal.

L’État du Mali a annoncé, mercredi, en conseil des ministres, la suspension temporaire de la délivrance des autorisations d’importation de volailles et de produits avicoles en provenance du Sénégal.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Grippe aviaire : Le Mali ferme ses frontières aux produits avicoles sénégalais

Publié

sur


L’État du Mali a annoncé, mercredi, en
conseil des ministres, la suspension temporaire de la délivrance des
autorisations d’importation de volailles et de produits avicoles en
provenance du Sénégal. 
Ce, suite à la découverte de la grippe aviaire à Pout qui a causé la mort de 58 000 pondeuses et l’abattage de 42000 sujets.
Par
ailleurs, d’autres mesures préventives ont été aussi annoncées. Il
s’agit de la redynamisation des Comités régionaux et locaux de veille et
de riposte contre la grippe aviaire et le renforcement des contrôles
aux postes vétérinaires frontaliers, des foires et des marchés à
volaille et des exploitations avicoles.



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Suggestion