Suivez-nous

Actualité

Lettre Ouverte au Secrétaire Général de L’APR, Son excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République Du Sénégal

Publié

sur


Quant au PDG Mouhamed Nassirou Samb, nous le remercions vivement pour ses actions quotidiennes en faveur des populations de Darou Mousty. Et la preuve est que lors de la grève des transporteurs dans notre fief à cause des restrictions liées au Covid 19, il fut le seul à  dégager une Somme de 8 millions de FCFA dont 5 pour les transporteurs et 3 pour tous ceux qui aurait besoin d’une aide ; une enveloppe qui sera directement remise au préfet pour qu’il se charge de la distribution et de l’identification des ayants droit.
Une chose est sure, les prochaines échéances électorales se feront et se gagneront avec nous et plus jamais sous le couvert d’un homme qui ne représente plus rien et plus personne, si ce n’est sa propre personne et ses intérêts égoïstes ; plus jamais nous ne serons le troupeau de moutons de panurge aux mains d’un politicien du calibre de Modou Diagne Fada.
Nous vous demandons de dépêcher sans délai les représentants du parti pour faire l’état des lieux de notre commune et que les mesures qui s’imposent soient prises pour que tout rentre dans l’ordre des choses normales et que justice soit rendue au nom de la représentativité et l’engagement auprès des populations et pour la cause du parti.

Mouvement Takhawou Askan Wi de Darou Mousty
Cheikhouna Gueye
Coordonnateur Général



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

L’hommage du President Macky à Papa Bouba Diop : « C’est une grande perte pour le Sénégal »

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Le chef de l’Etat Macky a réagi suite au décès de Pape Bouba Diop. Dans un post sur son compte Twitter, il rendu un vibrant hommage à l’international sénégalais.
« Le décès de Pape Bouba Diop est une grande perte pour le Sénégal. Je rends hommage à un bon footballeur, respecté de tous pour sa courtoisie et son talent, nous rappelant fièrement l’épopée des Lions en 2002. Je présente mes condoléances émues à sa famille et au monde du football », a tweeté  le President Sall.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Kawteff – Cette présentatrice à Lirou Diane : « sa tatt… Yi Da Laté..Sa K… » (Vidéo)

Publié

sur


Kawteff – Cette présentatrice à Lirou Diane : « sa tatt… Yi Da Laté..Sa K… » (Vidéo)

L’article Kawteff – Cette présentatrice à Lirou Diane : « sa tatt… Yi Da Laté..Sa K… » (Vidéo) est apparu en premier sur Buzzclic.



BuzzClics

Continuer La Lecture

Actualité

3e Mandat de Macky Sall: La Déclaration osée de Cheikh Oumar Hann

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Macky Sall n’en est qu’à son premier mandat, du point de vue de la constitution. C’est, en tout cas, ce qu’estime le ministre de l’Enseignement supérieur, Cheikh Oumar Hann.

La déclaration risque de faire beaucoup jaser. En effet, Cheikh Oumar Hann, le ministre de l’Enseignement supérieur a laissé entendre que le mandat actuel n’est que le premier du chef de l’Etat Macky Sall. Ce qui fait qu’en 2024, si le chef de l’Etat se présente, ce serait pour un second mandat. «Du point de vue de la constitution,  je dis  que c’est un deuxième mandat, ce n’est pas un troisième mandat. Si Macky est candidat en 2024 ce sera un deuxième mandat. Du point de vue de la constitution actuelle c’est un deuxième mandat», a-t-il déclaré lors du Grand jury de la Rfm.

Pour le ministre de l’Enseignement supérieur, le mandat de Macky Sall obtenu en 2012 n’est pas concerné par les termes de la constitution de 2016. Et il se fonde sur l’exemple de Wade pour étayer sa thèse qui risque de faire couler beaucoup d’encre.

«Wade a été candidat  et il est arrivé au pouvoir en 2000 avec une constitution qui disait qu’il n’y avait plus de limitation du mandat présidentiel. L’interprétation de la constitution de 2001 disait  plus tard que le mandat obtenu en 2000 n’était pas concerné par la constitution de 2001. Ce qui fait que Wade a été candidat en 2012. Macky est arrivé en 2012. Par le fait du Pds, on avait enlevé la limitation du nombre de mandat. Donc le nombre de mandat n’était plus limité. Ensuite on est allé vers une constitution de 2016. La constitution de 2016 limite à deux mandats. Le mandat obtenu en 2012 ne peut pas être concerné.»

Pour lui, la question du troisième mandat est plus agitée par l’opposition que par le pouvoir: «Ca se dit partout. Le troisième mandat c’est sur la table, mais ce n’est pas porté par l’Apr ni par le camp de Macky Sall. Si aujourd’hui l’opposition dans sa campagne politique de reconstruction articule  sa démarche autour d’un 3ème mandat de Macky Sall c’est eux qui ont peur. Et ils veulent faire  peur au peuple sénégalais. A force d’agiter cela,  c’est le peuple qui  va se lever et dire à Macky Sall venez, venez être président», a-t-il déclaré.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion