Suivez-nous

Actualité

“La filière arachidière en danger…” (Par Mamdou Lamine Diallo, député)

Publié

sur


A dire vrai, je me serais attendu à ce que le Ministre Moussa Baldé, professeur de mathématiques à l’université soit plus cohérent dans la filière arachidière.

En effet, je lui ai posé la question à l’Assemblée nationale comment il allait s’y prendre : le Sénégal a signé une convention avec la chine pour l’exportation des graines d’arachide et en même temps il veut s’assurer de l’approvisionnement en graines d’arachide des huileries du Sénégal, en particulier la SONACOS pour 200.000 tonnes.

Mais voilà que nous sommes en pleine campagne, pour laquelle il annonce une production record, provenant dit-il, d’un pari gagnant du Président Macky Sall qui a augmenté de 40 milliards la subvention accordée à la filière arachidière dans les semences, dans les engrais et sans doute dans le matériel agricole.

Je doute que d’ici quelques mois, Moussa Baldé puisse résoudre cette équation, qui sous bien des rapports, ressemble à la quadrature du cercle. En tout état de cause, je crois qu’il est temps de reprendre les fondamentaux de la filière arachidière. D’abord il ne fait pas sens que les subventions de l’Etat se retrouvent dans les poches des privés choisis par BBY comme opérateurs de stockages ou chez les industriels chinois.

A notre avis, il faut revenir à la SONAGRAINES, à une société publique qui sera responsable des semences de qualité et de la distribution des engrais et du matériel agricole.

Voilà à mon avis les mesures dont on a besoin pour assainir la filière et soutenir son industrialisation. Maintenant, si nos compradores au pouvoir n’acceptent pas cette solution, il leur reste toujours la possibilité d’explorer la venue d’un partenaire stratégique chinois qui acceptera donc de triturer les graines d’arachide ici au Sénégal et de fabriquer de l’huile à exporter en chine. C’est une autre question.

Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.



Bonjour DAkar

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Kawteff-Inceste à Pikine : pour échapper aux v*ols répétés de son oncle, K. S élève en classe de CM² fugue

Publié

sur


Pour échapper aux assauts sexuels de son oncle  Bassirou S, l’élève en classe de CM², K.S fugue de chez ses parents sis à Pikine Rue 10 pour atterrir au quartier Darou Thioub de Jaxaay. N’eut été la vigilance M.M Mbaye, elle se serait perdu. En effet, M. Mb, qui a rencontré la fille dans ce quartier, tard dans la nuit l’a interpellé avant d’essayer de la conduire chez ses parents.Mais à leur arrivé devant la demeure,  la gamine refuse d’entrer dans la maison, rapporte le quotidien les echos. C’est ainsi qu’il la conduit au commissariat de police de l’arrondissement de Pikine.

Pour échapper aux assauts sexuels de son oncle  Bassirou S, l’élève en classe de CM², K.S fugue de chez ses parents sis à Pikine Rue 10 pour atterrir au quartier Darou Thioub de Jaxaay. N’eut été la vigilance M.M Mbaye, elle se serait perdu. En effet, M. Mb, qui a rencontré la fille dans ce quartier, tard dans la nuit l’a interpellé avant d’essayer de la conduire chez ses parents.Mais à leur arrivé devant la demeure,  la gamine refuse d’entrer dans la maison, rapporte le quotidien les echos. C’est ainsi qu’il la conduit au commissariat de police de l’arrondissement de Pikine.

Pour échapper aux assauts sexuels de son oncle  Bassirou S, l’élève en classe de CM², K.S fugue de chez ses parents sis à Pikine Rue 10 pour atterrir au quartier Darou Thioub de Jaxaay. N’eut été la vigilance M.M Mbaye, elle se serait perdu. En effet, M. Mb, qui a rencontré la fille dans ce quartier, tard dans la nuit l’a interpellé avant d’essayer de la conduire chez ses parents.Mais à leur arrivé devant la demeure,  la gamine refuse d’entrer dans la maison, rapporte le quotidien les echos. C’est ainsi qu’il la conduit au commissariat de police de l’arrondissement de Pikine.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

Cese : Idrissa Seck est conscient des attentes qui pèsent sur sa personne, selon Mor Guèye

Publié

sur


Idrissa Seck a ,selon ses proches, juste compris que les « actes sont plus éloquents que la parole et que bien faire vaut mieux que bien dire ». « Au Cese, tout fonctionne normalement ». Son silence ne serait donc qu’une stratégie affinée pour mieux servir les sénégalais, indiquent ses proches.

Le Président Idrissa Seck est au travail au Cese. Parallèlement, il
continue à donner corps à son cabinet. Il nomme ses collaborateurs
graduellement. Il  reçoit, donne des directives, écoute, ficelle des
projets…pour le bien-être du peuple sénégalais », affirme Mory Guèye
secrétaire national de la jeunesse de Rewmi.

Mais avec le Covid-19,le télétravail, il a dû revoir son agenda. « Il
n’y a plus d’audience, mais les gens travaillent, rapporte-t-on. Ce qui
ne  l’empêcherait pas de dérouler son programme, dans le respect strict
des mesures édictées par les autorités étatiques et sanitaires ».

Depuis lors,il déroule son programme, dans le respect strict des
mesures édictées par les autorités étatiques et sanitaires ».Depuis
l’apparition de la deuxième vague de la pandémie à Covid-19,le
télétravail est privilégié au Cese, notamment les réunions de son
cabinet via Zoom ou les autres plateformes digitales », poursuit, Mory
Guèye qui rassure qu’Idrissa Seck est conscient des attentes qui pèsent
sur lui, rapporte l’Observateur.

Surtout que trop de communication tue la communication. D’ailleurs,
les prédictions du Docteur en communication Diouma Diallo se sont
avérées. L’expert en communication a toujours été convaincu qu’Idrissa
Seck reviendrait à ses veilles habitudes. Ce qu’il faut  surtout
dire,c’est que l’homme politique n’a jamais été dans les stratégies
d’occupation de l’espace médiatique.(.. .).



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Alpha Blondy Prend Le « Wird Tidiane » Par Le Biais Du Grand Marabout International Cheikh Omar Kane

Publié

sur


La mission de cet homme est toujours en vigueur car le monde vient de connaître une légende, par sa générosité, son savoir-faire, il fait le tour du monde pour convertir les peuples en musulman et leur initie le “wird tijaniyya” El Hadj Cheikh Omar Kane l’heros qui fait face à plusieurs obstacles, une personne incommensurablement, ornée de sens d’étique et déontologie en l’Islam.



BuzzClics

Continuer La Lecture

Suggestion