Suivez-nous

Actualité

Etrange maladie chez les pêcheurs: Les détails du rapport d’investigation

Publié

sur


maladie chez les pêcheurs
maladie chez les pêcheurs

}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Le Médecin-chef du District sanitaire de Mbao, dans la banlieue de Dakar, Dr Diambogne Ndour, est revenu dans les détails, dans un rapport, sur les multiples cas de dermatoses apparus chez des pêcheurs de Thiaroye-Sur-Mer.
 
’’Ce mardi 17 novembre 2020, l’équipe du District de Mbao composé du MCD, du Point Focal Surveillance, et d’un technicien de laboratoire a fait une descente au poste de santé de Thiaroye sur mer à la suite des notifications par l’infirmier-chef de poste de cas multiples de dermatoses reçus en consultation’’, a expliqué le Dr Ndour. 
 
Dans ce document reçu à l’APS, il a indiqu’il ’’s’agit de pêcheurs migrants âgés de 13 à 46 ans de sexe masculin, résidant à Saint louis, Diogo, Fass booy et Thiaroye sur mer présentant des lésions dermatologiques variées siégeant au visage, aux extrémités et parfois au niveau des organes génitaux externes’’. 
 
Selon lui, ’’l’investigation révèle que le 1er cas âgé de 20 ans a été reçu en consultation le 12 novembre 2020 avec comme symptomatologie : éruption cutanée vésiculeuse non généralisée, tuméfaction du visage, sécheresse des lèvres et rougeur des yeux. Il n’a pas été noté de cas graves’’. 
 
Dr Diambogne Ndour a ajouté que ‘’l’interrogatoire des patients révèle qu’il y’aurait des cas similaires dans les maisons mais également partis en mer’’. Les patients ont également révélé qu’ils auraient été contaminés au contact de l’eau de mer. 
 
L’examen du dermatologue fait état de lésions d’impétigo à localisation péri narinaire et péri buccale, de lésions papuleuses ombiliquées par endroit localisées aux extrémités (pieds et mains), des érosions localisées au niveau des organes génitaux externes (testicules et gland). 
 
A cela s’ajoutent une hyperhémie conjonctivale, des céphalées, de la fièvre , des Œdèmes du visage surmonté de micro papules chez certains prurigineux.
 
Les constantes de la tension artérielle varient entre : TA : 13/09 et 08/06 mm hg alors que la température varie entre 36° à 38°5C.
 
Selon Dr Diambogne Ndour, les hypothèses diagnostiques posées sont : ’’Eczéma aigu, Covid, Varicelle, Syndrome pied-main-bouche’’. 

Il signale qu’un traitement à base d’antihistaminiques, d’antibiotiques, de Pommade, de bétadine dermique, antalgique et antipyrétique a été institué selon le tableau clinique. 
 
Le médecin-chef du district souligne que ’’suite à l’entretien avec le responsable de la division surveillance, un échantillon de 10 patients parmi les plus symptomatiques a fait l’objet d’un prélèvement sanguin et PCR Covid 19 en plus du dosage de la calcémie’’. 
 
Par la suite le médecin-chef de région, la directeur général de la santé, le responsable du laboratoire de toxicologie ont rejoint l’équipe d’investigation ainsi que les autorités locales dont le Sous-préfet de Thiaroye, le Maire de la commune, la gendarmerie, les sapeurs-pompiers, le chef de service régional de la pêche. 
 
Selon Dr Diambogne Ndour, ’’le ministre de la santé et de l’action sociale, venu s’enquérir de la situation, a salué et félicité l’équipe du District et de la Région pour leur réactivité et l’efficacité dont ils ont fait montre’’. 
 
Il a ajouté que ’’l’équipe d’investigation a fait une brève présentation de la situation au ministre qui en a profité pour rendre visite aux patients mis en observation et leur prêter une oreille attentive’’. 
 
Ensuite, poursuit-il, ’’après concertation, il a été décidé que les patients mis en observation doivent être transférés au Centre de Santé Sicap Mbao pour une meilleure prise en charge en attendant les résultats’’. 
 
Selon lui, ’’les autres patients sont isolés au niveau du poste de santé’’. 
 
Il signale que le ministre a instruit de ’’continuer la coordination et le suivi, assurer la prise en charge correcte des cas, poursuivre les investigations, faire la recherche active des cas à domicile et dans les autres structures périphériques’’.
 
Le ministre de la Santé a demandé une prise en charge des autres cas malades qui seraient partis en mer et de s’enquérir dans les plus brefs délais des résultats des prélèvements. Il n’a pas manqué de souligner ’’la nécessité d’une implication multisectorielle afin d’élucider la situation’’, selon le médecin-chef de district.

https://youtu.be/rAjBG36zyC4



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Les Deputés planchent sur la LFI 2021 en plénière

Publié

sur


Les députés ont entamé,
jeudi en séance plénière l’examen du projet de loi de finances initiale
(LFI) 2021 arrêté à la somme de 4589,15 milliards FCFA contre 4215,2
milliards FCFA en 2020, a constaté l’APS.  Les travaux ont démarré aux environs de 10h 15 mn sous la conduite du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse.
Le
gouvernement est représenté par le ministre de l’Economie, du Plan et
de la Coopération, Amadou Hott, le ministre des Finances et du Budget,
Abdoulaye Daouda Diallo et le ministre du Travail, du Dialogue social et
des Relations avec des Institutions, Samba Sy.  Selon
l’exposé des motifs consulté par l’APS, le projet de loi de finances
initiale pour l’année 2021, intégrant l’amortissement de la dette
publique, est arrêté à 4589,15 milliards FCFA contre 4215,2 milliards
FCFA en 2020, soit une hausse de 373, 95 milliards FCFA en valeur
absolue et de 8,9% en valeur relative. ’’Le
PLFI pour l’année 2021 a été élaboré dans un environnement délicat
marqué, d’une part, par les perspectives de sorties de la période
épidémique de 2020, et d’autre part, par les premiers jalons de la
relance économique en 2021 initiée à travers les importants programmes
de développement qui devraient revus dans le PAP2A (2021-2023)’’, lit-on
dans le document. Pour
cette première journée, les députés vont aborder la partie
‘’Considérations générales’’, les recettes, la  dette publique, le
budget des pouvoirs publics notamment la Présidence de la République,
l’Assemblée nationale, le Haut Conseil des Collectivités Territoriales,
le Conseil Economique Social et Environnemental, la Cour Suprême, le
Conseil Constitutionnel, la Cour des Comptes et le Secrétariat général
du gouvernement



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Voici Les dernières nominations de Macky Sall

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

Le Président de la République, Macky Sall, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 18 novembre 2020, à 10 heures, au Palais de la République. Au titre des mesures individuelles, le chef de l’Etat a pris la décision suivante :

Docteur Momar TALLA SECK, Chercheur, matricule de solde n°608 289/K, précédemment Directeur du Laboratoire national de l’Elevage et de Recherches vétérinaires (LNERV) est nommé Directeur général de l’Institut sénégalais de Recherches agricoles (ISRA) en remplacement du Docteur Alioune FALL admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;

Madame Mbossé NDIAYE GUEYE, Enseignante-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, matricule de solde n°605 670/L, est nommée Directeur de l’Institut supérieur d’Enseignement professionnel (ISEP) de Diamniadio, en remplacement du professeur Oumar NIANG appelé à d’autres fonctions.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Actualité

LITTERATURE – Nouveau roman de Abdoulaye Fall : «Le parcours d’un enfant valeureux» vante la solidarité

Publié

sur


«Le parcours d’un enfant valeureux» est le premier roman de l’écrivain Abdoulaye Fall. Dans cet ouvrage, l’enfant de Kolda raconte le parcours de trois frères et fait l’éloge de la solidarité familiale. L’ouvrage a été dédicacé la semaine dernière.

«Le parcours d’un enfant valeureux» est le titre du premier roman de Abdoulaye Fall. L’œuvre «retrace le destin exceptionnel de trois frères au parcours différent» en reprenant les termes de Mame Boye Diao, directeur des Domaines, qui a préfacé l’ouvrage. «L’ambition de chaque personnage est d’aller au bout de ses rêves», poursuit le préfacier qui souligne que «l’auteur s’est inspiré de sa vie» pour écrire son livre. «Le roman est une sorte de biographie romancée où la réalité côtoie la fiction qui a  valu au jeune auteur, né en 1994 et titulaire d’une licence et d’un master en santé publique à l’Institut supérieur de la Santé, de  concrétiser son œuvre au bout de 2 ans et 6 mois. Boub‘s, le personnage  central, incarne l’intellectuel assoiffé de savoir et de réussite dans la vie», pour reprendre les termes du directeur des Domaines qui souligne que dans cet ouvrage de Abdoulaye Fall, «l’école se présente ici comme un ascenseur social capable de changer positivement le destin de notre personnage».
Ce roman nous parle  de l’histoire de trois jeunes frères qui étudiaient et qui avaient reçu la promesse d‘un talibé de leur père de les amener en France où ce dernier vit. Suspendus à cette promesse, deux des trois frères décident d’abandonner leurs études en prétextant que le village où ils sont partis poursuivre leurs études après avoir décroché l’entrée en sixième est très loin.  C’est tout le contraire pour le troisième frère qui lui, décide de poursuivre ses études.  Bien lui en a pris parce que le projet de voyager en France qu’on leur avait fait miroiter n’a pu aboutir. Le talibé finit par se désengager dudit projet au grand dam des autres frères qui comptaient sur son aboutissement pour se construire un avenir doré.
A travers ce livre, l’auteur Abdoulaye Fall promeut la solidarité qui a tendance à disparaître sous nos cieux. «Peu d’entre les Sénégalais semblent avoir le sens du partage», a laissé entendre l’auteur originaire de Kolda qui offre en exemple l’altruisme dont fait preuve l’un des frères ayant réussi dans les études à l’égard de ses autres frères. «Il a réussi à prendre ses autres frère sous son aile protectrice», souligne Abdoulaye Fall. Avec la recrudescence du phénomène de l’émigration clandestine et son lot de morts, le manque de solidarité qui en est l’une des causes est agité par l’auteur qui en profite pour lancer un message aux jeunes. Et c’est pour leur dire qu’il serait mieux de rester au Sénégal plutôt que d’emprunter les pirogues de fortune pour noyer leur avenir au fond de l’océan.
«C’est un jeune plein de talent», estime Mme Danfa, née Rokhaya Thiam, responsable politique de l’Apr, en parlant de l’auteur Abdoulaye Fall. Pour elle, ce livre devrait être traduit dans les langues nationales pour servir d’outil de sensibilisation pour décourager ceux qui auront le désir de vouloir pousser leurs enfants sur les chemins de l’émigration clandestine en leur donnant les moyens de le faire. Pointant du doigt la pression sociale qui pousse les jeunes à emprunter ces embarcations de fortune, Mme Danfa de prôner un changement de discours chez les parents.
Journaliste à la Rts, Oumou Baldé, qui est désignée marraine par l’auteur lors de la cérémonie de dédicace de son livre, a loué l’audace du jeune écrivain tout en se félicitant du fait qu’il ait mis en avant la solidarité. «C’est un livre inspirant», a confié le journaliste de la Rts qui indique que c’est une œuvre qui aide «à cultiver la solidarité». «On ne peut pas vivre dans l’opulence et laisser ses frères dans la misère»,  souligne Oumou Baldé qui encourage les lecteurs à s’approprier le roman.



via LeQuotidien

Continuer La Lecture

Suggestion