Suivez-nous

Actualité

Escroquerie Sur Les Réseaux Sociaux et diffusion d’images obscènes: Un faux « Kocc » Arrêté Avec Sa Copine Maïmouna Diouf

Publié

sur


}

if ( td_screen_width >= 1019 && td_screen_width < 1140 ) { /* landscape tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width < 1019 ) { /* portrait tablets */ document.write(''); } if ( td_screen_width < 768 ) { /* Phones */ document.write(''); }

La Division de la cybercriminalité de la police judicaire a mis fin aux agissements d’Abdou Karim Diallo alias « Kocc ». Il a été arrêté suite à une opération d’investigation lancée contre lui après deux plaintes déposées par de ses présumées victimes; A.Ndiaye et O.D. Ndiaye. Il est tombé en même temps que sa copine Maïmouna Diouf.Après l’arrestation de plusieurs personnes assimilées à son identifié, une autre personne surnommé « Kocc » vient de tomber. Il s’agit de Mahmoudou Diallo, alias Abdou Karim Diallo dit « Kocc » qui semble être le véritable terreur des femmes sénégalaises.

Ce dernier avait écrit un message via le réseau social WhatsApp à une hôtesse d’accueil dans un hôtel de la place le 29/10/2020. Il a écrit : « J’ai des documents très compromettants de toi qui peuvent gâcher ta vie pour toujours. Pour aujourd’hui, je te demande de te méfier de vidéo selfie. Tout est piratable. Si tu as compris met Ok sur ton Facebook avant 20H sinon tu verras tes vidéos sur You Tube demain à 9h ».

Restant indifférente à ce message, la plaignante, A. Ndiaye, a reçu un autre message avec un autre numéro. Dans ce message, « Kocc » lui demande de faire un don de sang avec cinq (5) de ses amis en sus du versement d’une somme de 75.000 F Cfa

Suite à ces menaces, elle a décidé de déposer plainte. La Division de la cybercriminalité de la police judicaire qui a pris l’affaire très au sérieux, a réquisitionné l’une des agences de téléphonie mobile pour géo localiser le mis en cause.

L’exploitation du journal d’appels a conduit à l’arrestation de Maïmouna Diouf établie à Nioro du Rip, une localité située à environ 60 km au sud-est de Kaolack. Elle a été identifiée comme l’une des principales correspondantes.

Interrogée, elle a soutenu que « Kocc » qui se nomme Abdou Karim Diallo c’est son copain et ils se sont connus depuis 2017.

Elle a révélé aux enquêteurs qu’elle est même devenue une esclave sexuelle de l’administrateur du site Seneporno. Et que c’est elle qui a donné des information sur la nommée A.Ndiaye à son ami afin qu’il lui extorque des sous.

Arrêté, le sieur Diallo a reconnu les faits portés à sa charge, rapporte le journal L’As. Il a déclaré avoir été un opérateur de saisie à la Daf (Direction de l’automatisation des fichiers) avant de devenir un commerçant dans la vente en ligne de tissus en provenance de Bénin.



Via SansLimite

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

«Dama la koy dei»…le nouveau clip de l’artiste Seydina

Publié

sur






Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

BTP – Réhabilitation et construction de la route Saraya-Boto : La société Iam gold finance les travaux

Publié

sur


Le nouveau ministre des Mines et de la géologie, Oumar Sarr, a procédé le vendredi dernier au lancement des travaux de réhabilitation et de construction de la route Saraya-Boto, dans la région de Kédougou. Ce projet entrepris par la société minière Iam gold, en partenariat avec Eiffage Sénégal, va coûter 11 milliards de francs Cfa.

Les travaux de construction et de réhabilitation de la route Saraya-Boto, longue de 70 km, ont été lancés le vendredi dernier par la société minière Iam gold. Le coût de ces travaux, qui vont durer dix mois, est estimé à 11 milliards de francs Cfa.
Cette route dont la réalisation sera assurée par Eiffage Sénégal donnera un accès direct à la mine de Boto, tout en désenclavant considérablement plusieurs localités de la région de Kédou­gou situées sur cet axe, telles que Nafadji, Saroudja, Noumou­fouka, Madina Baffé et Gué­médjé. Les travaux comprennent également une piste d’atterrissage sur le site de Boto et la construction du pont de Baitilaye.
«Ça sera une route moderne d’une largeur de 12 m. Il y aura aussi des contournements et nous avons pris en considération la biodiversité», a précisé Oumar Toguyéni, président du Conseil d’administration de la société minière, qui a obtenu son permis d’exploitation le 19 décembre 2019.
A ce propos, le Pca informe que la mine a une durée de vie de 11 ans. «Nous attendons une production de 3,4 tonnes d’or par an. Nous avons investi environ 162 milliards de francs Cfa. Le développement socio-économique des communautés et l’amélioration de leurs conditions de vie sont nos priorités. Nous voulons faire de la mine une référence dans la sous-région et au Séné­gal», promet Oumar To­guyéni.
En termes de création d’emplois, le nouveau ministre des Mines et de la géologie, Oumar Sarr, indique que le projet devrait approximativement re­cruter 500 employés durant la phase de construction et 450 au moment de l’exploitation.
Profitant de cette occasion, il a rappelé que des instructions ont été données pour que les collectivités territoriales puissent accéder au fonds de péréquation et d’appui, notamment à la première tranche de 5 milliards qui sera disponible en fin novembre.



via LeQuotidien

Continuer La Lecture

Actualité

MOMO DIENG – ALALU KU SAGAN

Publié

sur




Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Suggestion