Suivez-nous

Actualité

Covid-19 et groupe sanguin : les 0 moins souvent malades

Publié

sur


Et si certains groupes sanguins étaient plus susceptibles que d’autres d’attraper le coronavirus ? Deux nouvelles études montrent que les groupes A et AB sont plus gravement atteints. Tandis que le groupe 0 est moins touché par le Covid-19.

On le sait : le coronavirus Covid-19 est plus sévère chez les personnes fragiles – individus immunodéprimés, diabétiques, asthmatiques… Mais selon deux nouvelles études, un autre élément serait à prendre en compte pour évaluer le risque de chacun : le groupe sanguin.
Sur le même sujet
Symptômes covid-19
Symptômes du coronavirus : Covid-19, rhume ou grippe, comment les distinguer ?
Groupe sanguin 0+ ou 0 – : vraiment moins de risque d’attraper le Covid ?

Dès le mois de mars dernier, des chercheurs chinois de l’Université de Shenzhen constataient que « les personnes du groupe sanguin A ont un risque significativement plus élevé d’être atteints par le coronavirus Covid-19, tandis que les personnes du groupe sanguin O ont un risque moins important ». Leur étude, portant sur 2173 individus infectés par le virus et hospitalisés dans 3 hôpitaux des villes de Wuhan et de Shenzhen. avait été publiée dans la revue médicale MedRxiv.

Deux nouvelles études, l’une danoise et l’autre canadienne, publiées dans la revue Blood advances, viennent confirmer ces constatations 7 mois plus tard. « Il est de plus en plus reconnu que les groupes sanguins A,B et O influencent la sensibilité à certains virus » soulignent les chercheurs danois. Ces derniers ont étudié le groupe sanguin de 473 654 personnes testées pour le Covid-19. Dans cette cohorte, 7422 personnes étaient positives pour le SRAS-CoV-2 et 466 232 étaient négatives. Parmi les personnes positives au Covid, « beaucoup moins d’individus du groupe O ont été trouvés, à l’inverse, plus d’individus A, B et AB ont été notés » soulignent les chercheurs.

Les scientifiques canadiens ont, quant à eux, examiné 95 patients sévèrement atteints du Covid-19 et admis en soins intensifs à l’hôpital de Vancouver. Ils ont découvert qu’une proportion plus élevée de patients des groupes sanguins A ou AB avait nécessité une ventilation mécanique ou une thérapie continue de remplacement rénal et que leur séjour en soins intensifs avait été plus long par rapport aux patients des groupes sanguins O ou B.
Groupe sanguin A et B : pas d’anticorps anti-O

Comment expliquer cette différence ? Une étude française publiée en 2003 avait déjà montré que certains groupes sanguins étaient plus susceptibles de contracter le coronavirus SRAS. La raison ? Les personnes de groupe sanguin O disposent naturellement d’anticorps « anti-A » et « anti-B » – ce qui explique pourquoi on ne peut pas transfuser du sang AB chez une personne de groupe O. Par conséquent, un virus émis par une personne de groupe A, AB ou B sera plus facilement détruit par une personne de groupe O. A contrario, les personnes de groupe A n’ont que des anticorps « anti-B » : leur « protection antivirus » est donc moins perfectionnée que les personnes de groupe O.

Je suis de groupe A, vais-je forcément attraper le coronavirus ? Bien sûr que non ! Ces études constitue plutôt une piste de recherche pour élaborer un traitement ou un vaccin contre le Covid-19. Pour se protéger contre le coronavirus (et ce, peu importe votre groupe sanguin !), adoptez les gestes-barrières.

À lire aussi :

Vaccin contre le Covid-19 : où en sont les laboratoires ?
Coronavirus : faut-il porter des lunettes pour se protéger
Coronavirus : il peut survivre 28 jours sur votre smartphone
Masque de protection : pourquoi les hommes le portent moins ?

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes



Bonjour DAkar

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

( 03 Photos ) Plus que rayonnante, Diarra« Sen Petit Gallé » explose Instagram avec ses photos

Publié

sur


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Diarra-Sylla3.jpg.



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Actualité

Sénégal : 20 migrants meurent après l’explosion de leur pirogue

Publié

sur


A Pikine, quartier de Saint-Louis, le désarroi est à son comble, suite à un nouveau drame de l’immigration clandestine. La pirogue des candidats a explosé en pleine mer, faisant plus de vingt morts. 51 personnes ont été secourues à la suite de cet incendie.

Pas plus tard qu’avant-hier, la marine nationale, dans le cadre de l’opération Frontex, a intercepté deux pirogues remplis de migrants clandestins, selon un communiqué de la Direction de l’information et des relations publiques des Armées (DIRPA). Lequel signalait que la première embarcation a été interceptée vers 05 heures du matin à une cinquantaine de kilomètres au large de Dakar, la capitale sénégalaise, avec 111 candidats à l’immigration irrégulière à bord, tous des hommes dont des mineurs, qui ont été débarqués et remis à la police.

La seconde pirogue, concernant le drame, a été découverte à 09 h 30, par des patrouilleurs espagnols, à 80 kilomètres au large de Mbour, toujours au Sénégal, suite à un incendie qui s’est déclaré au bord de la pirogue. Les patrouilleurs leur ont apporté les premiers secours avant d’informer la marine nationale. C’est ainsi que 51 personnes ont été secourues. D’autres pirogues, présentes sur les lieux, ont aidé au débarquement. Des recherches avaient été entamées pour retrouver d’éventuels corps sans vie.



Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Absence de porte-parole à Tivaouane : La réponse de Mansour Sy Djamil

Publié

sur


« C’est du ressort du khalife général, c’est à lui d’en décider, quand il jugera opportun de le faire il le fera. Pendant très longtemps ni le khalife général des mourides ni le khalife général des tidianes n’avaient pas de porte-parole », coupe, court, le député Serigne Mansour Sy Djamil, invité du Jury du dimanche de Iradio.

Comme pour dire que l’absence de porte-parole du khalife n’impacte pas sur le fonctionnement de la confrérie. Mansour Sy Djamil souligne, néanmoins, que le défunt porte-parole sur qui il ne tarit pas d’éloges, jouait un rôle clé du fait de son expérience et de son parcours.

Pape Malick Sy dit-il, était, « pendant 40 ans, à l’ombre de Cheikh Ahmed Tidiane, de par son intelligence, de par la connaissance qu’il avait de ce monde. Et c’est Pape (Malick) Sy qui était tout le temps à côté de lui. Il avait le savoir-vivre, le savoir-être et le savoir-dire, le savoir-parler. Pape Malick avait ce savoir comme un enjeu de pouvoir non pas pour dominer les gens, mais pour plaire. Et Pape Malick savait plaire », témoigne-t-il.



Via SansLimite

Continuer La Lecture

Suggestion