Suivez-nous

Actualité

Covid-19 et Ehpad : les questions qu’on se pose

Publié

sur


Le Covid-19 circule à nouveau activement dans les Ehpad d’Ile-de-France 115 établissements, sur les 700 que compte la région, comptent au moins un cas de coronavirus.

Depuis hier en Ile-de-France, de nouvelles mesures ont été mises en place dans les Etablissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPAD) à l’initiative de l’Agence régionale de santé, car 115 établissements de la région (sur 700) abritent au moins une personne malade.
Sur le même sujet
covid
Selon l’OMS, ces 10 pays représentent 70 % de tous les cas et décès du Covid-19

Pas de confinement mais les visites doivent se faire uniquement sur rendez-vous.
Les visites sont limitées à 2 personnes et, si possible, dans des espaces dédiés.
Les personnels qui travaillent dans les Ehpad devront être dépistés. Dans un premier temps, les tests antigéniques vont être mis à l'essai dans 10 établissements.
Les sorties collectives sont interdites. Les visites individuelles dans les familles devront être autorisées par le médecin coordinateur.

Ces mesures sont instaurées pour 15 jours. Si l’épidémie de Covid-19 s’accélérait dans les établissement d’accueil;de personnes âgées, le directeur de l’ARS pourrait interdire toutes les visites et les unités Covid-19 pourraient être réactivées.
Covid : quelle est la situation dans les Ehpad ?

Dans son point épidémiologique du 1er octobre, Santé publique France annonce que le nombre de clusters dans les Ehpad demeure à un niveau élevé avec 88 clusters signalés (contre 81 la semaine précédente). Au total, 475 clusters ont été signalés (99% d’entre eux en métropole) incluant 6414 cas de Covid-19.

Sur ces 475 clusters, 52% (soit 245) étaient en cours d’investigation, 7% étaient maitrisés, 41% clôturés et aucun cluster n’avait diffusé. La majorité (68%) comportait plus de 5 cas (on compte 13 cas en moyenne par cluster).
Y a-t-il des régions plus touchées que d’autres ?

Les 245 clusters en cours d’investigation sont localisés dans toutes les régions métropolitaines. Mais les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie comptabilisent respectivement 27 % et 20 % des clusters en cours d’investigation en Ehpad.
Combien y a-t-il eu de cas de Covid dans les Ehpad depuis mars ?

Depuis le 1er mars (et jusqu’au 27 septembre 2020), 6981 signalements d’un ou plusieurs cas de COVID-19 ont été déclarés dans les Etablissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPAD et autres établissements-EHPA, résidences autonomie, résidences seniors).

Chez les résidents : 39 092 cas ayant entraîné 10 606 décès dans les établissements et 3884 décès dans les hôpitaux.
Chez le personnel : 19 251 cas confirmés

A lire aussi :

Covid-19 : la maladie de Parkinson augmenterait le risque d'avoir une forme grave
Covid-19 : oui, il peut se propager dans l'air
Vaccins contre le Covid-19 : où en sont les laboratoires ?

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes



Bonjour DAkar

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Mamadou Lamine Diallo bombarde la « dynastie Faye-Sall »

Publié

sur


C’est un facteur de Frank Timis requinqué que nous avons vu à l’œuvre lors de la journée dite  de la décentralisation présidée par le Président Macky Sall  le jeudi 22 octobre 2020. En effet, le sieur Aliou Sall, « désigné » Président des Maires du Sénégal par son frère, s’est exprimé dans une allure présidentielle face au Chef de l’Etat   pour dégager leurs responsabilités dans la prédation du foncier. Soyons clair. Dans les autorisations de lotissement, les permis de construire, la responsabilité technique incombe aux services de l’Etat et la responsabilité politique aux Maires et aux autorités administratives de l’Etat.

Mais, ce qui est cocasse, c’est le ton de Aliou Sall. Il tente de renaître sur les décombres d’un Mansour Faye englouti dans des audios infantiles et des scandales à répétition dans l’eau, l’assainissement et l’aide alimentaire aux inondés. Ces deux tendances de la famille FayeSall rivalisent dans la prédation de nos ressources naturelles, le gaz, l’eau et le foncier.

En tout état de cause, ces Maires de l’APR illégitimes ont peur du suffrage universel. Or, la gouvernance démocratique doit s’imposer au Sénégal dans le respect du calendrier républicain.  Mais Macky Sall est confronté aux ambitions cachées des ténors de BBY qui contrôlent chacun des Maires. Voilà pourquoi Macky Sall repousse l’échéance des élections locales sous couvert du dialogue politique. En attendant, le bradage du foncier par la dynastie FayeSall et ses affidés continue de plus belle. La prédation incapable de donner des emplois aux jeunes et de leur garantir un avenir rassurant. Voilà qui explique Barsakh.

Mamadou Lamine Diallo



Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

Officiel…Voici le document qui dissout le Gouvernement !

Publié

sur


Comme annoncé par Xibaaru, le Président Macky Sall a dissout son gouvernement, ce mercredi. La décision a été prise, ce 28 octobre, en Conseil des ministres. Le chef de l’Etat a remercié tous les membres du gouvernement. Une grande purge est annoncée. Le nouveau gouvernement sera connu dans les prochains jours. Voici le Document Officiel :



Via Xibaaru

Continuer La Lecture

Actualité

12 idées pour manger moins de sucre au quotidien

Publié

sur


Consommer moins de sucre au quotidien, c’est plus facile à dire qu’à faire ! Voici 9 astuces (faciles) pour lever le pied sur le sucre sans bouleverser toutes ses habitudes…

Ce n’est pas un scoop : les Français consomment trop de sucre au quotidien. En moyenne, un Français consomme ainsi 95 grammes de sucre par jour, soit 35 kilos par an : c’est au-dessus de la moyenne mondiale (qui est de 20 kilos par an) et largement supérieur aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) – qui préconise un maximum de 25 grammes de sucre par jour, soit 6 cuillères à café !
Sur le même sujet
Quel sucre choisir ?
Minceur: osez les nouveaux sucres

Manger moins de sucre : pour quoi faire ? Primo, une consommation excessive de sucre au quotidien a un impact direct sur la santé : l’excès de sucre augmente ainsi les risques de développer une maladie cardiovasculaire, un accident vasculaire cérébral (AVC), un diabète de type 2, des caries dentaires, une obésité, une dépression, des troubles de l’humeur ou encore un cancer. Lever le pied sur le sucre permet donc de vivre plus longtemps et en meilleure santé.
Arrêter le sucre = mieux dormir, mincir, vivre plus longtemps…

Deuzio, réduire sa consommation de sucre entraîne des améliorations visibles dès 2-3 semaines : on se sent moins fatigué (car, quand la glycémie augmente brutalement, l’énergie joue au yo-yo), on perd du poids (jusqu’à – 5 kilos car les aliments sucrés sont généralement très caloriques !), on dort mieux (car le sucre perturbe le sommeil en bouleversant le mécanisme de la mélatonine), on a une plus belle peau et moins de boutons (car les pics de glycémie ont un impact sur l’élasticité cutanée)… Bref, que du bon !

Manger moins de sucre : comment faire ? Le secret d’une « détox anti-sucre » réussie, c’est d’y aller progressivement – car il existe une véritable addiction au sucre ! On commence par cesser de mettre du sucre dans le café, puis on s’intéresse aux alternatives sucrées, puis on teste des recettes sans sucre… En cas de besoin, on peut se faire accompagner par un(e) diététicien(ne)-nutritionniste !

À lire aussi :

Sucre de fleur de coco : une alternative au sucre blanc

1 clafoutis, 4 versions santé

8 recettes de cookies bons pour la santé

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes



Bonjour DAkar

Continuer La Lecture

Suggestion